Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 16:56

« Void Story », entre vide et déraison

 

Avec son festival Made in Britain, la Comédie de Saint-Étienne ne cesse de nous étonner. Force est de constater que les Anglais ont une longueur d’avance sur ce qu’ils appellent « théâtre ». Avec « Void Strory », la Cie Forced Entertainment fait littéralement voler le genre en éclat : les personnages sont une espèce de collage animé et les comédiens réduits à l’état de voix et de bruitages. Déroutant…

 

void-story-615 dr

« Void Story » | © D.R.

 

Six comédiens entrent en scène et s’installent derrière des pupitres sur lesquels sont posés table de mixage et micro. Ce qu’ils proposent semble a priori assez simple : interpréter « une fable contemporaine comme s’il s’agissait du doublage d’un film ». Et vouloir en montrer les coulisses ne semble pas si original. Certes. Sauf que, là, nous ne sommes pas dans un studio d’enregistrement, mais bien sur une scène. Le travail prend alors une dimension radicalement différente. En faisant ce choix, la Cie Forced Entertainment remet en question les codes du genre théâtral : elle en change totalement son mode de représentation. La démarche est surprenante, le résultat étonnant.

 

Pourtant, le film projeté est réduit à sa plus simple expression : les paysages ainsi que les personnages (animés) sont un mélange de roman-photo et de collages. Un patchwork d’images en quelque sorte. À cela s’ajoutent les bruitages et les voix des comédiens. Le tout donne le récit complètement déjanté des aventures d’un couple, qui, sans délai ni préavis, se fait expulser de son appartement. Cette situation est d’autant plus loufoque que, dehors, c’est le chaos. Un monde sans règles ni lois. Les univers traversés par les personnages décontenancent : dévastés ou informes, sales ou puants, labyrinthiques ou dangereux, ils flirtent en permanence avec le non-sens et nous rappellent par certains côtés l’atmosphère de David Lynch.

 

Des corps en morceaux jonchent les routes…

Les protagonistes non plus ne sont pas en reste de comportements ou de réactions étranges : une enfant fait du chantage et menace de dénoncer le couple à la police (pour sévices !) s’il ne l’emmène au parc d’attractions. Au lieu de soigner, les médecins font des expériences sur leurs malades. Des corps en morceaux jonchent les routes… Autant de situations délirantes que le couple doit traverser. Leur seule préoccupation est fondamentale : arriver à survivre.

 

Les effets sonores sont tout aussi étranges… On dirait, entre autres, le bruit d’un poisson qu’on évide. C’est aussi l’héroïne qui se vide de son sang depuis qu’on lui a tiré dessus… Le propos est aussi sombre que les situations comiques. Ici, on ne sait pas si l’on a envie de rire ou de pleurer. Une chose est certaine : on ne peut rester indifférent à ce chaos des temps modernes. L’univers décrit ressemble à un mauvais rêve dans lequel on est coincé et dont on n’arrive pas à sortir. On (personnages et spectateurs réunis) essaie pourtant de se raccrocher, désespérément, aux règles connues et de suivre une certaine cohérence. Mais plus rien ne fonctionne normalement dans ce monde où la logique nous échappe de toute façon.

 

Les créations de cette compagnie anglaise (basée à Sheffield) sont très originales et surtout n’ont rien à voir avec quoi que ce soit déjà vu en France. Forced Entertainment existe pourtant depuis 1984 et se produit sur toutes les grandes scènes d’Europe. Une de leur singularité est de ne jamais travailler sur aucun texte connu et de créer leur spectacle d’un bout à l’autre. Elle élabore ce que les Anglais appellent du « théâtre expérimental », dont le but est de sonder le monde de toutes les façons possibles. Ici, Void Story (qui signifie littéralement « histoire vide ») est à l’image d’un monde qui ne fait plus sens et dans lequel on s’enfonce de plus en plus. Flippant. C’est en tout cas la sensation que l’on a en ressortant de là. 

 

Sheila Louinet

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Void Story, de Tim Etchells

Texte français : Pascale Fougère

Cie Forced Entertainment

Site : http://www.forcedentertainment.com/

Avec : Robin Arthur, Tim Etchells, Richard Lowdon, Claire Marshall, Cathy Naden et Terry O’Connor

Son et musique : John Avery

Lumière : Nigel Edwards

Performers dans le photomontage : Rajni Shah, Chris Williams, Kaya Freeman, Nugel Edwards, Jim Fletcher, Bob Clarke, Will Waghorn, Vlatka Horvat

Assistanat Photoshop : Stephanie Wong, Graeme Stonehouse

Comédie de Saint-Étienne • 7, avenue Émile-Loubet • 42048 Saint-Étienne

Réservations : 04 77 25 14 14

Festival Made in Britain qui se tient du 6 au 18 décembre 2010

Renseignements sur : www.madeinbritain.fr ou www.lacomedie.fr

Durée : 1 h 10

15 € | 11 € | 8 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher