Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 20:54

Visite au « 26-Couleurs »


Par Céline Doukhan

Les Trois Coups.com


Un ancien site industriel réhabilité en ambitieux centre culturel : le projet est prometteur.

26-couleurs-en-bord-de-seine guillaume-ledun-lœil-a-memoir

Centre culturel des 26-Couleurs en bord de Seine

© Guillaume Ledun / L’Œil à mémoires

À Saint-Fargeau-Ponthierry, dans le sud de la Seine-et-Marne, se dresse un fleuron du patrimoine industriel francilien : l’ancienne manufacture de papiers peints Leroy. Construite dans les premières années du xxe siècle, elle est emblématique de l’emprise des grandes entreprises industrielles sur nombre de villes seine-et-marnaises aux xixe et xxe siècles : Schneider à Champagne-sur-Seine, Menier à Noisiel… Avec ses papiers peints de grande qualité mais produits en série, Leroy est devenu au cours des Trente Glorieuses le leader du papier peint en France quand, à la fin des années 1970, s’est amorcé un déclin qui devait s’achever par la fermeture des ateliers en 1982.

Nous voici au début des années 2000. L’équipe municipale de Saint-Fargeau-Ponthierry prend l’initiative de réhabiliter le site pour en faire un centre culturel. Une décision courageuse à l’heure où les budgets alloués à la culture sont souvent rognés. Le projet concerne en fait l’ancienne centrale électrique, cœur du site industriel. Le réaménagement de ce bâtiment, situé en bord de Seine, est confié à l’architecte Philippe Prost. Aujourd’hui, en visitant ce chantier maintenant largement avancé, on ressent immédiatement cette admiration pour les attraits si particuliers du patrimoine industriel, à savoir beauté impressionnante des vastes volumes, architecture à la fois puissante, élégante et fonctionnelle, l’utilisation comme naturellement esthétique des matériaux : brique, pierre meulière et béton résistant au feu, sans compter les machines amoureusement démontées, nettoyées puis remontées par le restaurateur Olivier Morel.

details-de-la-machine-a-imprimer-en-26-couleurs

Détail de la machine à imprimer en 26 couleurs après restauration

© Guillaume Ledun/L’Œil à mémoires

Un projet transdisciplinaire

Au rez-de-chaussée, des salles de 9 m sous plafond et percées d’immenses baies accueilleront des expositions, tandis qu’à l’étage 200 m² serviront à des ateliers pédagogiques d’art plastique et à un restaurant – le tout avec une vue imprenable sur la Seine. Mais pas seulement ! Car le projet affiche en fait une dimension transdisciplinaire ambitieuse. De même que des experts de tous horizons ont participé à la réhabilitation du site (architectes, spécialistes de l’histoire industrielle, des arts décoratifs, ethnologues…), c’est tout un bouquet de savoirs et d’activités qui sera proposé au public. Des expositions et des ateliers de pratique artistique, donc, mais aussi un espace d’exposition permanente consacré à la fabrication du papier peint telle qu’on la pratiquait au temps des Leroy, avec en vedette la fascinante machine « 26 couleurs ». Cet engin unique en France pouvait, grâce à ses nombreux cylindres, imprimer du papier jusqu’à 26 couleurs – même s’il n’est pas certain que le 26e cylindre ait jamais été utilisé. Sous l’espace d’exposition, le sous-sol s’animera d’installations d’artistes, transformant l’ensemble en un lieu vibrant de sons et de lumières.

Et le spectacle, dans tout cela ? Il n’a pas été oublié, bien au contraire. Les architectes ont réussi à ménager dans la longueur du bâtiment une superbe salle de 220 places, qui accueillera tour à tour des projections de films et des spectacles vivants. La programmation ? Beaucoup de spectacles « jeune public », mais aussi des concerts (dont un de Souad Massi) et des créations de compagnies en résidence. L’acoustique soigneusement étudiée et la disposition entièrement frontale, en gradins, devraient permettre à chaque spectateur de se sentir comme un coq en pâte… Vous en voulez encore ? Au même niveau que les expositions, une salle plus petite pourra accueillir des spectacles avec une configuration circulaire ou bifrontale.

Bref, on ressort conquis de cette présentation, admiratif et optimiste en voyant que de magnifiques projets peuvent naître de l’action commune de gens talentueux et volontaires. L’inauguration aura lieu le 24 juin 2011. 

Céline Doukhan


Site de l’ancienne usine Leroy • rue Pasteur • 77310 Saint-Fargeau-Ponthierry

01 64 89 51 20

http://www.saint-fargeau-ponthierry.fr/

les26couleurs@saint-fargeau-ponthierry.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher