Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 01:41

Archéologie de trahisons ordinaires


Par Olivier Pradel

Les Trois Coups.com


Trahisons ? Est-ce bien le sujet de la pièce de Harold Pinter, un des plus grands dramaturges britanniques du xxe siècle, décédé en 2008 ? Ne s’agirait-il pas plutôt de la difficulté à dire ces petites vérités qui pourraient mettre à mal une relation ?

Trahisons est avant tout une histoire de relations. Deux anciens amants se retrouvent à la terrasse d’un café, deux ans après leur rupture : entre deux échanges de nouvelles sur leurs conjoints et leurs enfants, Emma révèle à Jerry que Robert, son mari, est au courant de leur ancienne relation. Le problème est que Robert et Jerry sont des amis de toujours, et que leur amitié leur semble plus précieuse que leur amour pour Emma. Dans ce trio amoureux, qui trahit vraiment qui ? Qui est en couple avec qui ? Quelles sont les authentiques fidélités derrière tant de faux-semblants ? Les non-dits, les mensonges insignifiants et les petites lâchetés se glissent dans les conversations, où aucun ne se révèle vraiment. Mais la vérité des relations est-elle seulement possible ? Parce que Emma est galeriste, Jerry agent littéraire et Robert éditeur, la littérature occupe une place importante dans leurs échanges. Derrière la superficialité du quotidien, derrière les paravents littéraires, chacun tente de brouiller les pistes et de cacher ses infidélités ou ses égoïsmes.

Mitch Hooper a été l’assistant de Pinter et a déjà participé à la création de Trahisons par David Leveaux au Théâtre de l’Atelier. Autant dire qu’il aborde cette mise en scène en terrain connu. Cette fois-ci, il monte Trahisons avec la compagnie Demain on déménage, fondée par Delphine Lalizout pour rendre accessibles des textes contemporains à la réputation d’élitisme. Delphine Lalizout incarne une Emma aux abois, acculée mais tentant de demeurer impassible… dans un jeu tout en nuances et retenue. Face à elle, Alexis Victor (Jerry) brûle d’un désir communicatif. Sacha Petronijevic, pour sa part, fait de Robert un mélange savoureux d’honnêteté et d’aplomb dans le mensonge, enveloppé dans un flegme tout britannique.

Delphine Brouard a opté pour un décor sobre qui valorise le travail des comédiens. Entre deux panneaux blancs évoluant au fil de projections, seuls quelques meubles, recouverts de draps blancs, changent parfois de place : un lit, deux chaises, un fauteuil club et une table… Par un jeu de voilé-dévoilé, ils matérialisent des espaces intimes ou publics, soulignés par une bande-son réaliste de bruits de café, de fête, de rue… Ce choix d’un décor fantomatique suggère que les neufs tableaux sont autant de réminiscences d’un passé qui surgit au hasard des confidences. Est-ce le passé qui s’impose au présent ou le présent qui le reconstruit pour le mettre à son service ? Tout autant que de communication ou de fidélité, il s’agit dans Trahisons des souvenirs et de l’ambiguïté du travail de mémoire… Plus que d’effort de transparence, ne s’agit-il pas pour les trois personnages de reprendre la main, de manipuler un peu mieux que l’autre ne le fait ? Pinter ne donne pas de leçon et ne fait qu’évoquer la complexité des liens humains. Et si trahir ne serait en fin de compte que dévoiler une infidélité déjà consommée ? 

Olivier Pradel


Trahisons, de Harold Pinter

Compagnie Demain on déménage • 20, rue des Rosiers • 75004 Paris

01 44 59 61 97

Traduction et adaptation : Éric Kahane

Mise en scène : Mitch Hooper, assisté de Pauline Klein

Avec : Delphine Lalizout (Emma), Sacha Petronijevic (Robert) et, en alternance, Anatole de Bodinat et Alexis Victor (Jerry) et Rodolphe Delalaine et Hervé Masquelier (le serviteur italien)

Décors et costumes : Delphine Brouard

Lumière : Jérôme Chaffardon

Affiche : Olivier Thévin

Le Lucernaire • Théâtre Noir • 53, rue Notre-Dame-des-Champs • 75006 Paris

Réservations : 01 45 44 57 34 ou www.lucernaire.fr

Du 7 octobre au 28 novembre 2009 à 20 heures, dimanche à 17 heures, relâche le lundi

Durée : 1 h 25

30 € | 20 € | 15 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher