Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 13:34

La Genèse en karaoké


Par Sarah Elghazi

Les Trois Coups.com


Le jeune chorégraphe d’origine new-yorkaise, Daniel Linehan, est passionné par les croisements a priori improbables entre danse, performance et prise de parole. Artiste associé à l’Opéra de Lille depuis début 2013, il poursuit avec « The Karaoke Dialogues » une recherche formelle collective et ambitieuse. Ludique et multifacette, le spectacle, mille-feuille de références formelles, peut parfois laisser dubitatif, même si l’énergie de l’interprétation l’emporte.

the-karaoke-dialogues-300 frederic-iovino Le principe de base de The Karaoke Dialogues est simple : il s’agit d’inventer littéralement une lecture-écriture de plateau, via une interprétation collective et individuelle de grands textes littéraires passant par les corps des danseurs et leurs interactions. Sont convoqués rien moins que les textes fondateurs de la culture occidentale : le livret mêle des extraits de la République, de l’Orestie, de Don Quichotte… et se conclut par Kafka et Freud. Ces fragments réorchestrés servent de colonne vertébrale à un spectacle partagé en six parties, dont un épilogue et un prologue : Daniel Linehan a recréé pour ses sept danseurs une partition de tragédie grecque, abordant les thèmes de la justice, du droit et du libre arbitre.

Dans ce palimpseste aussi bien dansé que parlé, après une introduction posant les règles et lois de la nation éphémère qui occupe le plateau, c’est le matricide d’Oreste qui fait figure de crime originel, avant d’être jugé dans un procès angoissant empruntant autant à Kafka qu’à la thérapie freudienne. La troupe impose ainsi un rapport décomplexé et rafraîchissant à la langue et aux grands textes, interprétés selon le principe du karaoké : les phrases, hachées, se succèdent sur les multiples écrans qui parsèment l’espace de jeu.

Minimalisme apparent de la mise en scène et du processus, construction dramaturgique fragmentée et ludique, empruntée à la culture populaire, mise en avant de la personnalité des interprètes – tout ici inscrit le travail, tout juste reconnu, de Daniel Linehan, dans celui, maintenant consacré, de Jérôme Bel. C’est de la même filiation que relève la présence expressive du danseur Cédric Andrieux, associé à Merce Cunningham puis à l’Opéra de Lyon, et qui fut au cœur du solo éponyme que lui a offert Jérôme Bel en 2009. L’histoire de la danse et de ses multiples langages traversent donc The Karaoke Dialogues, à tel point qu’on est parfois noyé dans un océan de références complexes et subtiles, un dialogue sans prise directe avec le public et qui reste impossible à saisir. Cette distance conceptuelle est aussi entretenue par la complexité du dispositif technique, qui, une fois passé le moment de découverte initial, demeure finalement assez froid.

Heureusement, la qualité de l’interprétation ne déçoit jamais. Tous excellents et engagés, les sept danseurs sont ici les porte-voix diablement crédibles d’une société néolibérale, dont on observe la mise en place à travers les différentes étapes dramaturgiques du spectacle. Pleine d’ironie et de distance, la mise en jeu particulière des textes devient alors porteuse d’un discours politique très fort sur la société démocratique, la place qu’elle prétend réserver aux artistes et la construction des discours et des utopies collectives. Le spectacle se conclut par un appel direct au public et à son rôle fondamental dans une remise en question critique de ces processus. Une adresse frontale qui reflète fidèlement la pensée foisonnante et généreuse de Daniel Linehan. 

Sarah Elghazi


The Karaoke Dialogues, de Daniel Linehan

Concept et chorégraphie : Daniel Linehan

Textes extraits de la République de Platon, l’Orestie d’Eschyle, Don Quichotte de Cervantès, le Procès de Kafka, Crime et châtiment de Dostoïevski et l’Homme aux rats – Un cas de névrose obsessionnelle de Freud

Dramaturgie : Aaron Schuster

Danse et création : Cédric Andrieux, Yumiko Funaya, Néstor García Díaz, Kennis Hawkins, Anneleen Keppens, Anne Pajunen, Víctor Pérez Armero

Scénographie : 88888

Lumières : Jan Fedinger

Costumes : Frédérick Denis

Coordination technique : Elke Verachtert

Photo : © Frédéric Iovino

Production exécutive : Caravan Production

Distribution internationale : Damien Valette

Coproduction : Opéra de Lille, Kunstenfestivaldesarts, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Vooruit Arts Center, P.A.C.T. Zollverein, avec le soutien de DÉPARTS / Commission européenne

Opéra de Lille • 2, rue des Bons-Enfants • 59000 Lille

Renseignements et réservations : 03 62 21 21 21

http://www.opera-lille.fr/fr/saison-13-14/bdd/cat/danse/sid/99416_creation-2014-the-karaoke-dialogues

Création 2014, les 13, 14 et 15 mai 2014 à 20 heures

Durée : 1 h 15

22 € | 17 € | 13 € | 8 € | 5 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher