Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 15:58

« Tendre et cruel »

de Martin Crimp


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


Traduit de l’anglais par Philippe Djian

Collection « Scène ouverte »

112 pages

12 

978-2-85181-577-4

Format : 11,6 cm × 18,7 cm

Réimpression

tendre-et-cruel-615

« Tendre et cruel »

Les nourrices de la Grèce racontaient aux enfants qu’un jour qu’ils voyageaient, Héraclès et sa jeune épouse, la belle Déjanire, parvinrent au bord d’un fleuve infranchissable. Un centaure propose de les faire passer sur l’autre rive. Il prend Déjanire sur sa croupe. L’eau traversée, il veut la violer. Héraclès le transperce d’une flèche. Le centaure mourant dit à Déjanire : « Mélange dans un peu d’huile le sang qui coule de ma blessure et ces quelques gouttes de mon sperme : ce sera un philtre d’amour. ».

Les Trachiniennes racontent la suite : apprenant que son mari vient de raser une ville pour conquérir une jeune fille, la belle Déjanire décide de lui envoyer une tunique enduite de la potion du centaure. Héraclès s’en revêt. Aussitôt, il souffre mille morts sans pouvoir mourir, de sorte qu’il se suicide. Le centaure est vengé.

Dans Tendre et cruel, Héraclès est le Général, combattant au service d’un État impérialiste, Déjanire est Amelia, la femme du Général, le centaure un chimiste de notre temps.

Sur l’auteur :

Martin Crimp, né en 1956, débute dans le théâtre après des études à l’université de Cambridge, dans les années 1980. Il écrit pour la radio, est récompensé par plusieurs prix et ses premières pièces sont produites par l’Orange Tree Theatre à Richmond, dans la banlieue londonienne, où il habite. La collaboration avec le Royal Court Theatre vient après et ce n’est que dans les années 1990 que ses pièces commencent à être connues au-delà des frontières britanniques. C’est notamment à Milan, Lisbonne et Berlin qu’elles retiennent l’attention.

Autour de l’ouvrage :

Tendre et cruel, dans une mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, au Théâtre des Abbesses du 5 février au 21 février 2013.

Les Trois Coups


Voir aussi Personne ne voit la vidéo, critique d’Olivier Pansieri.

Voir aussi Face au mur tout va mieux, critique de Fabrice Chêne.

Voir aussi la Campagne, critique de Claire Stavaux.

Voir aussi la Ville, critique de Fabrice Chêne.

Voir aussi la Campagne, critique d’Élise Ternat.

Voir aussi la Ville, critique de Sarah Elghazi.

Voir aussi la Campagne, critique de Fabrice Chêne.

Voir aussi le Traitement, critique de Fabrice Chêne.

Voir aussi la Campagne, critique de Florent Coudeyrat.

Voir aussi Face au mur, critique d’Emmanuelle Puyt.

Voir aussi Probablement les Bahamas, critique de Diane Launay.


L’Arche éditeur • 86, rue Bonaparte • 75006 Paris

Téléphone +33 (0)1 46 33 57 47

Télécopie +33 (0)1 46 33 56 40

Site internet : http://www.arche-editeur.com

Courriel : commande@arche-editeur.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans Livres | Revues | D.V.D.
commenter cet article

commentaires

Rechercher