Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 14:12

Un jeune trio de haute volée


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


Les évènements ne manquent pas au 1988 jazz club de Rennes en ce mois de février. Cependant, la plus grosse surprise risque bien d’être le fait d’un tout jeune pianiste, Shaï Maestro.

shai-maestro-615-2 jean-baptiste-millot

Shaï Maestro | © Jean-Baptiste Millot

Il s’appelle réellement Shaï Maestro : ce n’est pas une blague de potache ni l’effet d’un orgueil démesuré. C’est un nom qui lui vient de son grand-père, un juif des Balkans. Au surplus, n’eût-il pas été un héritage familial que ce nom n’eût pas été usurpé tant la maîtrise de ce jeune homme de vingt-cinq ans est étonnante. Vous avez peut-être pu vous en rendre compte si vous avez suivi la carrière d’Avishai Cohen dont il fut le pianiste pendant cinq ans et que nous avons eu l’occasion d’entendre à Jazz à L’Étage.

C’est aussi ce qu’a dû penser en l’entendant Jean-Michel Leygonie, l’homme qui, chez Laborie jazz, a découvert Perrine Mansuy, Murat Öztürk et Yaron Herman, trois jeunes pianistes à la personnalité différente mais aussi talentueux. À son tour, Shaï Maestro a sorti son premier album, Shaï Maestro Trio, chez Laborie, en avril 2012 (Choc Classica, Élu Citizen jazz, etc.).

Les petits chanceux qui ont pu entendre le trio du jeune pianiste israélien dans un célèbre club parisien ne tarissent pas d’éloges sur sa musique, dont tous louent le sens mélodique, la science des structures, la générosité et surtout la passion. Il ne tient qu’à vous de faire partie de ces privilégiés, car il est à prévoir qu’avec le succès qu’il rencontre on ne verra plus longtemps le jeune pianiste dans les clubs…

À la recherche d’une patrie musicale

Quand on interroge Shaï Maestro sur cette jeune école israélienne qui combine avec tant de bonheur le jazz et des influences très diverses, il répond : « La musique chez nous n’est aujourd’hui qu’un patchwork d’influences de musiques venues d’Orient, du Maghreb, d’Espagne ou d’Europe de l’Est. Nous sommes tous à la recherche d’une patrie musicale. C’est bien pour cela que le jazz, musique de métissage, a trouvé un si formidable écho auprès d’une nouvelle génération de musiciens épris de liberté. ».

Ce sont sans doute aussi ces raisons qui font que cette musique qui réjouit les spécialistes trouve si facilement le cœur des auditeurs et des spectateurs : comme le jazz des débuts, ses racines populaires sont profondes.

Il faut aussi dire deux mots des autres membres du trio, aussi jeunes que leur leader. À la batterie, Ziv Ravitz a fait ses classes dans le quartette de Lee Konitz avant de jouer avec Esperanza Spalding. À la contrebasse, Jorge Roeder, qu’on a pu entendre avec Roy Haynes notamment, évoque parfois, par son engagement, le jeu du maître Avishai Cohen. 

Jean-François Picaut


Shaï Maestro Trio, par Shaï Maestro

1988 jazz club • 27, place du Colombier • 35000 Rennes

Réservation : 07 86 15 09 89

Site : www.1988jazzclub.com

Samedi 9 février 2013, à 21 heures

18 € | 15 €

Prochain concert au 1988 :

Sophie Alour Trio, le samedi 16 février 2013 à 21 heures

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher