Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 18:53

« Setimo fado », un album personnel inscrit
dans la tradition


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


Elle en a parcouru du chemin, Joana Amendoeira, depuis qu’en 1995, à quinze ans, elle a remporté le Premier Prix d’interprétation féminine à la Nuit du fado à Porto. Chacun de ses albums depuis son premier, en 1998, a été salué par la critique. Le cinquième, « A flor de pele », a été récompensé par la fondation Amália-Rodrigues comme le meilleur album de l’année 2009. « Sétimo fado » qui est son… septième opus (parfois les choses sont simples) ne devrait pas laisser indifférent non plus.

setimo-fado-615

« Sétimo fado » | © D.R.

Dès qu’elle chante les premières notes de O teu olhar é Portugal, on est en pays connu : tout le fado est là. Pourtant, comme cette femme dont parle Verlaine, cet autre mélancolique, « qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même, / ni tout à fait une autre », le chant de Joana Amendoeira nous est familier tout en étant original. Comme elle le dit, il s’agit d’œuvrer dans le « respect de ceux qui nous ont précédés » tout en accompagnant « l’évolution de la société ». Autrement dit, il faut concilier « une vérité intime, une histoire personnelle et profonde », sans lesquelles il n’y a pas de fado digne de ce nom, et la tradition dans laquelle il s’inscrit. Tout Sétimo fado est dans cet équilibre qui se retrouve aussi dans le choix entre compositions originales et reprises, thèmes familiers et arrangements nouveaux.

On retrouve, bien sûr, des paroliers ou des poètes qui ont contribué à l’histoire du fado, tels Fernando Girão (O teu olhar é Portugal), Helder Moutinho (Todas as horas sao breves), Amelia Muge (Ha mais fado que garganta) ou Pedro Rapoula (Trago o teu fado guardado). Mais ils sont associés à des compositeurs modernes (Paulo Paz et Pedro Amendoeira, entre autres). La chanteuse elle-même cosigne la musique de deux titres : As quatro operacoes avec Pedro Pinhal et Trago o teu… avec le même et le guitariste Ricardo Parreira. Elle n’hésite pas non plus à bousculer l’instrumentation traditionnelle en y introduisant du piano, du violoncelle et même, dans As quatro operacoes ou Quando por fim amanhece, de l’accordéon, sans parler des percussions de João Ferreira, invité spécial de cet album.

Joana Amendoeira n’essaie pas d’être un clone
d’Amália Rodrigues

Pour nous autres, Français, toute chanteuse de fado doit obligatoirement être comparée avec Amália (da Piedade) Rodrigues. L’hommage ainsi rendu au talent exceptionnel de la chanteuse, de l’artiste, est justifié. La comparaison l’est de moins en moins. L’essentiel de la carrière d’Amália s’inscrit entre les années 1950 et 1970, même si elle a continué à chanter plus tard. C’est peu de dire que le monde a beaucoup changé. Il faut donc se féliciter de ce que Joana Amendoeira n’essaie pas d’être un clone de sa prestigieuse devancière. Sa voix est moins dramatique, ses mélodies sont souvent plus claires, mais la situation de ses compatriotes et la sienne (quelles que soient les difficultés actuelles) est évidemment moins sombre que sous Salazar ! Ne rien changer serait faire d’une musique, ô combien vivante, le fado, du folklore. Merci à cette artiste de grand talent qu’est Joana Amendoeira de nous l’épargner. Profitons, sans remords, de son chant personnel et traditionnel, de son émotion, servie par une voix riche et souple, qui nous fait retrouver un Portugal en mouvement tout en restant fidèle à son riche passé. 

Jean-François Picaut


Sétimo fado, de Joana Amendoeira

Un album Joana Amendoeira-Nosso Fado et Le Chant du monde

Avec : Joana Amendoeira (chant), Pedro Amendoeira (guitare portugaise), Pedro Pinhal (guitare fado classique), Paulo Paz (contrebasse), Filipe Raposo (piano), Davide Zaccaria (violoncelle), João Ferreira (percussions, invité spécial)

Arrangements : Filipe Raposo

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans C.D.-D.V.D.-Album musique
commenter cet article

commentaires

Rechercher