Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 15:00

 En direct du Festival et du Off d’Avignon 2012

 

Danse en exil


Par Élise Ternat

Les Trois Coups.com


Pour sa dernière création au titre en forme d’adage « Sakinana gôze çöp batar » traduit par « C’est l’œil que tu protèges qui sera perforé », Christian Rizzo propose une exploration chorégraphique sur le thème de l’exil.

sakinana-goze-cop-batar-615 christophe-raynaud-de-lage

« C’est l’œil que tu protèges qui sera perforé »

© Christophe Raynaud de Lage | Festival d’Avignon

À défaut de pouvoir à la fois se mettre en scène et danser, le chorégraphe a choisi pour interprète Kerem Gelebeck. En travaillant sur le mimétisme avec le danseur, Christian Rizzo dit s’être donné la possibilité de se projeter dans ce solo par procuration. Pour ce spectacle, il s’est également nourri du parcours du danseur, à travers l’histoire de son déracinement depuis la Turquie à son arrivée en France, jusqu’à son cheminement à Berlin. Ici, le thème de l’exil est double, à la fois personnel et géographique.

Lorsque le public pénètre dans la salle, Kerem Gelebek est déjà présent. Vêtu tel un voyageur, il semble être assis depuis longtemps sur un socle en bois, unique élément présent sur scène. Dans Sakinana gôze çöp batar, la scénographie se construit au fur et à mesure de la pièce, au fil de ce qui s’apparente aux diverses étapes d’un périple. Un ensemble d’objets font leur apparition et construisent peu à peu l’espace : à commencer par le sac de voyageur, les chaussures et autres attributs dont se déleste le danseur. Quelques cailloux sont déposés avec soin au sol, puis des lettres rouges sorties du sac signifiant « Here ». C’est ici que le voyage semble commencer.

Peu à peu, le socle premier sur lequel était assis le danseur est reconfiguré, pour devenir table. Au milieu de ce parcours, l’existence trouve aussi sa place par la présence d’une plante, fragile signe du vivant. On y découvre également des livres… Tous ces éléments semés sont les traces visibles de cet exil à la fois réel et intérieur, telle une introspection que l’on suit avec attention, une quête personnelle et mélancolique.

Une danse qui s’apparente à une mue

La danse, quant à elle, se fait mue, évoluant au gré des séquences et du milieu créé. Kerem Gelebek exécute ici une gestuelle qui oscille entre marche et déplacements plus circulaires, comme les cycles d’une évolution, celle de la pensée dans le mouvement. Cette danse parfois très ancrée au sol, lente et précise, devient à d’autres moments plus aérienne, obsessionnelle, construite de mouvements répétitifs au point de devenir parfois hypnotique…

Les déplacements du danseur s’inscrivent en dehors ou en dedans d’une limite matérialisée par un carré blanc, un espace de danse dont les contours évoluent en permanence au gré des divers éclairages. La musique se fait elle aussi changeante : parfois bruitiste avec ses basses saturées, à d’autres moments plus instrumentale, laissant la place à des voix off ou encore à des chœurs d’enfants reprenant Smells Like Teen Spirit du groupe de rock Nirvana.

Intimiste, mélancolique, mystérieuse, mais surtout emprunte d’une véritable épaisseur, telle est la danse que propose dans cette dernière création Christian Rizzo. Sakinana gôze çöp batar est à saisir comme une pièce forte qui laisse longtemps après des traces, des images dans les souvenirs de celui qui y a assisté. 

Élise Ternat


Sakinana gôze çöp batar (C’est l’œil que tu protèges qui sera perforé), de Christian Rizzo

L’Association fragile • 59000 Lille

http://www.lassociationfragile.com/christian-rizzo/choregraphe/php/christian-rizzo-choregraphe-fr.php

Conception, scénographie et chorégraphie : Christian Rizzo

Interprète : Kerem Gelebek

Lumières : Cathy Olive

Régie générale et lumières : Jean‑Michel Hugo

Gymnase du lycée Saint‑Joseph • rue des Teinturiers • 84000 Avignon

http://www.festival-avignon.com/

Réservations : 04 90 14 14 14

Du 17 au 21 juillet 2012 à 20 heures, le 19 juillet 2012 représentation supplémentaire à 15 heures

Durée : 50 min

17 € | 14 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher