Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 16:01

« La Voix de la Méditerranée »


Annonce

Les Trois Coups.com


La Méditerranée comme synonyme d’humanisme, revendiquée en tant que matrice de la culture occidentale face au fast‑food anglo‑américain.

paco-ibanez-615 juan-miguel-morales

Paco Ibáñez | © Juan Miguel Morales

Le bateau lâchait les amarres, Paco Ibáñez, guitare en arrêt sur le tapis rouge Amat et sous la protection d’une grande toile de Claude Viallat, il évoquait l’imaginaire éternel d’une mer – la Nostrum – qui a été source d’aventures et de connaissances depuis les temps homériques.

Il le faisait en compagnie d’un équipage qu’il mena durant tout le parcours (des artistes et un public enthousiasmé dans une aventure avec ces caractéristiques‑là).

Avec ses brillantes chansons créées sur des poèmes de Federico García Lorca, de Fanny Rubio (le Roi Almutamid) et de romances mauresques, avec ses mélodies sinueuses du cante jondo et ses pincements de corde aiguë au contrepoint, on est plus près de al‑Andalus et des évidentes influences arabes que de l’Andalousie… Il a dédié Abenamar Abenamar au monde arabe, a chanté en français, occitan, catalan, espagnol, italien…

Lorca, Quevedo, Manrique, José Agustín Goytisolo et aussi Brassens, c’était quelques‑unes des divinités de sa mythologie charnelle que Paco Ibáñez a mis en bouche pour conduire le bateau jusqu’au meilleur des ports, où, avec l’équipage transformé en chœur de nymphes, ils ont entonné En Méditerranée, la chanson de son vieil ami d’Alexandrie, Georges Moustaki.

Pere Pons

« La Voix de la Méditerranée »

Répertoire approximatif :

Yo vuelvo por mis alas, de García Lorca

Romance de la luna, luna, de García Lorca

La Romería, de García Lorca

Tus ojos me recuerdan, d’Antonio Machado

El Rey Almutamid, de Fanny Rubio

Córdoba, de García Lorca

Ay de mi Alhama ! romance morisco

El Veneno de Moriana, romance morisco

Nana de la mora, de J.‑A. Valente

Abenamar Abenamar, romance morisco

Escucha abandonada, de J.‑A. Goytisolo

No estás tan sóla sin mi, d’Altolaguirre

Il n’y a pas d’amour heureux, de Brassens et Aragon

Quando l’alber comincia a fiorire, tradidional italiana

Addio addio amore, tradidional italiana

L’Arlatano, de Pier Pascal

En Méditerranée, de Moustaki

Le Parapluie, de Brassens

La Mala Reputación, de Brassens

Saturno, de Brassens

Bis : chansons emblématiques de son répertoire La Voix de la Méditerranée

Durée : 140 min (environ) avec entracte de 20 min

Avec : Mario Mas, César Stroscio

Scénographie : Frédéric Amat

Design d’illuminations : Albert Faura

Régie du son : Jordi Salvado

Production : A flor de tiempo

Recueilli par

Vincent Cambier


Festival Au fil des voix

communication@aufildesvoix.com

Tél. 01 47 53 04 37

www.aufildesvoix.com

Locations :

– Office du tourisme de Vaison‑la‑Romaine

Tél. 04 90 36 02 11

– Ferme des arts

Tél. 04 90 28 74 74

F.N.A.C., Carrefour, Géant, Magasins U

Tarifs : de 35 € à 16 €

Les sites sont accessibles aux personnes à mobilité réduite

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher