Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 15:11

O.M.N.I.présences : la poésie au coin de la rue


Par Léna Martinelli

Les Trois Coups.com


Avec son festival O.M.N.I.présences, le Théâtre de la Marionnette à Paris a pu rencontrer les habitants du Ve arrondissement où il va bientôt s’installer. Jusqu’au 20 avril, on peut encore croiser quelques-uns de ces objets marionnettiques non identifiés dans des endroits tout à fait inattendus. Une chance qu’il ne faut pas laisser passer !

benevoles-615 tof-theatre

« les Bénévoles » | © Tof Théâtre

Attention ! Freaks, monstres, miroirs et merveilles envahissent l’Île-de-France. Des créatures fantastiques s’invitent à votre table de bistrot, d’étranges formes s’animent derrière une vitrine, des marionnettes vous approchent à un carrefour… Le principe d’O.M.N.I.présences est d’investir exclusivement des lieux non théâtraux afin d’aller à la rencontre des spectateurs dans leurs lieux de vie.

Hors les murs des théâtres

Longtemps nomade, le Théâtre de la Marionnette à Paris s’est d’abord amusé à faire un pied de nez à sa situation. Accueilli dans de nombreuses structures partenaires, mais sans sa propre salle de spectacle, investir l’espace public ou à domicile permettait de toucher des spectateurs, un peu selon le principe « si les gens ne viennent pas au théâtre, le théâtre ira à eux ».

Maintenant que la mairie de Paris lui a enfin attribué un théâtre, l’ancien Théâtre Mouffetard, il aurait été dommage que ce festival atypique, qui existe depuis 2006, disparaisse. Sa directrice, Isabelle Bertola, explique : « Avoir un lieu n’empêche pas de continuer ce festival qui permet de si belles rencontres. Il diffuse des spectacles insolites. À chaque projet, un lieu adapté. Lors de la première édition, nous avons commencé dans les églises, avec Lubies (Les Rémouleurs). Puis De l’intérieur (Cie A.M.K.) se jouait dans les salles de préparation à l’accouchement, au plus près des pères, dont le spectacle évoquait l’inquiétude, face à la grande aventure de la naissance. Enfin, O.M.N.I.présences élargit les publics en allant au-devant de personnes qui ne viennent pas naturellement dans les lieux consacrés », continue Isabelle Bertola, ravie de pouvoir cultiver ainsi le goût de la relation.

Après avoir tant sillonné la banlieue, la voilà donc, avec son équipe et les artistes programmés, bien présente en plein centre de Paris, dans des rues, des bars, des écoles, des vitrines de commerce et même des cages d’escalier ou des appartements. Sans pour autant oublier le public patiemment rassemblé depuis près de vingt années d’existence en Seine-Saint-Denis et ailleurs, cette passionnée du théâtre de marionnette tisse à présent des liens très particuliers avec les habitants du Ve arrondissement, s’ancre sur son nouveau territoire : « Nous désirons entrer en contact avec ceux qui vont être nos voisins. Comme nous allons cohabiter, autant se connaître. Comme à notre habitude, nous voulons être disponibles et créatifs, car nous savons d’expérience que les relations sont sources de surprises et de nouveaux possibles. ».

Une programmation de qualité

En attendant la fin des travaux de rénovation de leur lieu, le Théâtre de la Marionnette à Paris a donc invité, dans le cadre d’O.M.N.I.présences, une dizaine de compagnies présentes pendant quatre mois dans près de soixante lieux différents (dans toute l’Île-de-France). Dedans et dehors. Par exemple, quoi de plus pertinent que d’aller déstabiliser la télévision là où elle trône en majesté : chez les gens ? Avec l’Émission, farce cathodique pour deux acteurs et figurines, le Théâtre de Romette fait tourner la banalité en fantastique avec de drôles de Playmobil manipulés dans l’intimité des salons.

Sinon, au coin d’une rue, vous vous ferez peut-être surprendre par de singuliers personnages, des retraités pleins de bonne volonté, mais pour le moins envahissants, surtout lorsque pour vous – prétendument – simplifier la vie, ces marionnettes à taille humaine s’évertuent à faire la circulation ou quelques autres interventions impromptues. Un beau bazar, oui ! Le Tof Théâtre place l’humour au centre de son propos, et cela marche, si l’on peut dire !

Enfin, parmi les autres propositions, Troublantes apparences a le mérite – et pas le seul – de surprendre, de dérouter même. Au gré de ce parcours dans le quartier Latin, trois vitrines revisitées ont non seulement transformé le quotidien, mais elles ont changé le regard pour faire du passant un spectateur malgré lui. Ce jour-là, il neigeait sur Paris et c’était magnifique de voir cette vieille dame acariâtre, mais si touchante, superbe marionnette de la Cie Plexus polaire (avec un nom de circonstance !), brusquement plongée au milieu de son cauchemar. Exposant son intimité à la vue des passants, elle devenait alors la star de ses propres peurs. Un spectacle qui fait battre le cœur. Un peu plus loin, la Cie Tenir debout a présenté une autre petite forme faisant rentrer en piste miroirs, perruques, ciseaux, serviettes, bulles de savon… À force de jouer à la coiffeuse, Cécile Briand jongle avec les stéréotypes féminins de notre époque et en arrive à toucher du doigt des symboles forts. Mais cette aventure dans les rues du quartier prend une part vraiment insolite avec Naïades. Sur la vitre blanche, des petites « femmes éponges » ont jailli et glissé sur la surface. La vie était là ! Ludique et poétique, le travail de la Cie Agitez le bestiaire vaut vraiment le détour.

Bien d’autres surprises sont source de plaisir, parce qu’elles bousculent les habitudes ou sont une ode à la création. Parallèlement à ces spectacles de proximité, des stages sont proposés, des rencontres, des projections. Ainsi, O.M.N.I.présences, au même titre que la B.I.A.M. (Biennale internationale des arts de la marionnette) et Les Scènes ouvertes à l’insolite, permet au Théâtre de la Marionnette à Paris d’assurer – haut la main – ses missions, en complément de la programmation régulière proposée dans ce nouveau lieu qu’il nous tarde de découvrir, dès cet automne. Enfin un lieu dédié à la marionnette dans la capitale ! 

Léna Martinelli


O.M.N.I.présences, formes marionnettiques dans des lieux non théâtraux

4e édition

Théâtre de la Marionnette à Paris • 38, rue Basfroi • 75011 Paris

01 44 64 79 70

Site : www.theatredelamarionnette.com

Courriel : info@theatredelamarionnette.com

Hors des théâtres, dans des espaces insolites à Paris et en Île-de-France Réservations : 04 78 03 30 00

Du 15 janvier au 20 avril 2013

La plupart des spectacles sont en accès libre. Seuls les spectacles l’Émission et Ahmed philosophe sont sur réservation

L’Émission, de Sabine Révillet

Cie Théâtre de Romette

Site : www.cdnlefracas.com

Conception et mise en scène : Johanny Bert, assisté de Baptiste Haslay

Avec : Valérie Vivier et Laëtitia Le Mesle

Tournée :

– Du 13 au 17 mai 2013 : D.N.S., scène nationale de Dieppe (en appartements)

Les Bénévoles, par le Tof Théâtre

Site : www.toftheatre.be

Conception : Alain Moreau

Avec : les 17 participants du stage « Portez un bénévole »

Intervenants : Alain Moreau, Gilbert Epron

Vue, par Yngvild Aspeli

Cie Plexis polaire

Site : www.plexuspolaire.com

Avec : Pierre Tual, Polina Borisova

Vue est une forme préparatoire au spectacle Opéra opaque créé en février 2013

Tournée :

– Du 14 au 25 mai 2013 : tournée décentralisée dans la Nièvre

– Octobre 2013 : au festival Effervescence organisé par la maison de la culture de Nevers et de la Nièvre

Les Cheveux dans le vent, par Cécile Briand

Cie Tenir debout

Site : http://tenirdebout.over-blog.com/

Naïades, par Gwenaël Le Boulluec

Cie Agitez le bestiaire

Site : http://www.agitezlebestiaire.com/

Programmation complète sur www.theatredelamarionnette.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher