Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 18:44

« Misérables, libre cours »


Annonce

Les Trois Coups.com


Présentations au Théâtre Berthelot de Montreuil dans le cadre de la journée de lutte contre la misère

Mercredi 17 octobre 2012 à 14 h 30 et 20 h 30 et jeudi 18 octobre 2012 à 10 heures

miserables-libre-cours-affiche

« Misérables, libre cours | © D.R.

Adaptation, mise en scène : Elsa Granat

Collaboration artistique : Roxane Kasperski

Acteurs : Bellamine Abdelmalek, Claire Méchin, Guillaume Barbot, Marie Combeau, Flavie Testud, David Seigneur ou Antony Cochin

Scénographie : Clémentine Carsberg

Décors : Paul Tacade

Création lumière : Grégory Hagège

Création sonore : Edo

Tirer un fil entre la misère du xixe siècle et la précarité actuelle. Utiliser les destins des quatre enfants d’un roman phare de la littérature pour raconter l’instabilité, les revers de fortune, les grandes surprises qui construisent les départs dans la vie.

À quels adultes peut‑on faire confiance ? Comment s’y prend un ex‑taulard avec une gamine de huit ans ?

Comment devient‑on quelqu’un quand, au départ, il n’y a que des pierres au milieu du chemin ?

Quatre enfants au départ du roman : deux filles, deux garçons.

Bilan : deux morts, deux vivants.

« On devrait tous mourir comme des enfants qui jouent » dit X dans Existence d’Edward Bond.

Ces enfants, Cosette, Éponine, Gavroche et Marius appartiennent à un « mémorial national ».

Je veux tracer pour un public jeune les parcours initiatiques de ces enfants.

Les adultes paraissent des colosses, la forêt est profonde, et le seau est lourd aux petites mains. Chacun de ces personnages ressent la peur et la surmonte, part du tréfonds de la solitude et se crée une famille, un amour, un espoir.

Les situations sont extrêmes, il s’agit de ramasser des balles, d’échapper à des tortionnaires, d’accomplir le rêve d’une morte.

Il s’agit de devenir quelqu’un sans trop savoir d’où l’on vient, ni où l’on va.

Regarder les adultes sans savoir à qui accorder sa confiance.

Figures / Personnages / Mythes / Enfants

Cosette : Euphrasie, mais par un détournement linguistique tout à fait maternel, Cosette.

Chose à aimer, chose à sauver. Reçoit un amour premier, indestructible de Fantine. Esclave rentable des Thénardier.

Sauvée par un ancien bagnard grâce à une promesse faite à une agonisante. N’agit pas beaucoup.

Suit le mouvement de Jean Valjean, jusqu’à ce qu’elle trouve un autre rouage qui l’entraîne, Marius.

Tombe amoureuse de Marius et oublie Jean Valjean.

Éponine : fille de Thénardier. Adorée enfant, rejetée adolescente.

Tombe amoureuse de Marius. Donc embellit, change de façon de parler. Espère beaucoup.

S’effondre quand cet amour la remercie d’une pièce alors qu’elle attendait un baiser.

Se travestit quand même en homme. Va quand même sur la barricade.

Reçoit quand même une balle à la place de Marius.

A sauvé son amour.

Gavroche : a une maman qui n’aime pas les garçons. Tant pis.

Vit en centre‑ville. Entre la canaille et les étudiants. Dans la rue. Parfois dans une statue d’éléphant.

Mange. De temps en temps.

Aime bien les vieux, pas trop les bandits.

Parle à la ville et la ville lui répond.

A inventé une langue. Langue que l’auteur a recueillie, à force de filatures en tapinois.

L’entreprise de chaque jour : ne pas mourir.

Marius : s’ennuie.

Encore. S’ennuie toujours. A un grand‑père qui crie trop.

N’a plus de mère et plus trop de père. Établira sa femme dans un salon à cheminée.

Mais tout de suite veut aller sur une barricade, dans une insurrection, là où la chose se passe.

Aurait pu lamentablement mourir dans les égouts.

Presse :

Un reportage de Sabrina Gomez sur Radio Grenouille

à découvrir, sur la tournée marseillaise de janvier 2012, sur ce lien :

http://www.radiogrenouille.com/antenne/actualites/miserables-libre-cours/

Recueilli par

Vincent Cambier


Théâtre Berthelot • 6, rue Marcellin‑Berthelot • 93100 Montreuil

Tél. 01 41 72 10 35 ou resa.berthelot@montreuil.fr

Métro : Croix-de-Chavaux

Invitations professionnelles : merci de confirmer votre venue à l’adresse mail suivante : roxanekasperski@hotmail.com, pour que nous puissions vous accueillir au mieux

Cie L’Envers des corps • M.D.A. 18e - Boîte 54 • 15, passage Ramey • 75018 Paris

www.compagnielenversdescorps.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher