Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 17:26

Réfléchir ensemble

pour mieux agir


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


Dans le cadre du festival Mettre en scène, seizième édition, le Théâtre national de Bretagne et l’hebdomadaire « Télérama » se sont associés pour produire les deuxièmes « Rencontres “Télérama” ». Le thème de 2012 est « Les états du théâtre ». Tout un programme, dont voici un aperçu.

fabienne-pascaud-615-jf-picaut

Fabienne Pascaud | © Jean-François Picaut

Télérama, Rennes métropole, le conseil régional de Bretagne et le Théâtre national de Bretagne ont uni leurs forces pour organiser les 16 et 17 novembre prochains les Rencontres Télérama à Rennes-Acte II. Ces rencontres consacrées à un art, qui pour être né dans l’Antiquité n’en est pas moins toujours actuel, auront pour titre « Les états du théâtre ».

Chacune des six tables rondes, sur quatre demi-journées, sera composée d’artistes, de responsables culturels et de responsables politiques. Elles seront introduites et animées par des journalistes. Un temps d’échange avec le public est prévu dans chaque débat. L’entrée est libre, mais il est nécessaire de réserver (voir ci‑dessous).

Les thèmes abordés seront les suivants : en quoi le théâtre français est‑il exemplaire ? Le metteur en scène est‑il encore nécessaire en 2012 ? Y a‑t‑il une école française du jeu de l’acteur ? Peut‑on se passer de l’institution ? Les auteurs face à leur époque. Et, qu’est‑ce qui « fait théâtre » aujourd’hui en Europe ?

La fin du règne du metteur en scène

Ce sera l’occasion de se demander si le théâtre français est toujours et avant tout un théâtre de service public, où il en est de sa démocratisation, de sa place dans la cité, s’il est toujours une source d’inspiration, en quoi il est admiré, envié, ou à l’inverse critiqué. On se demandera également comment on devient metteur en scène en France aujourd’hui et si le récent retour en force des collectifs ne signe pas la fin du règne du metteur en scène. On questionnera la figure de l’acteur français. Est‑il toujours « ce bon disant trop cérébral » et pas assez physique ? Les acteurs français savent‑ils se remettre en question ? Travaillent‑ils assez ? Qui défriche ? Qui crée ? Qui diffuse ? Qui va chercher le public ? L’institution est‑elle un frein ou un aiguillon ? Comment faire pour éviter l’entre‑soi générateur de pensée unique ? S’agissant des auteurs, on s’interrogera sur les raisons qui poussent à croire qu’il y a peu de nouveaux talents. Enfin, dans un monde globalisé, dans un lieu qui est fier d’être un « centre européen théâtral et chorégraphique », comment échapper à des questions sur ce qu’est le théâtre aujourd’hui en Europe ?

Présentant cette deuxième édition des Rencontres Télérama à Rennes, Fabienne Pascaud, qui dirige la rédaction de l’hebdomadaire culturel, a souligné tout l’intérêt de tenir ces rencontres au Théâtre national de Bretagne, dont elle a salué l’exigence artistique et la haute qualité culturelle au service d’un théâtre en prise avec la société et l’art de notre époque. Elle a rappelé également la tradition intellectuelle vivace à Rennes qui explique la réactivité du public, remarquable par la qualité de son attention et de ses questions. Elle a anticipé les débats en exprimant le vœu que les institutionnels fassent plus de place aux jeunes compagnies et aux jeunes collectifs pour qu’émergent de nouveaux talents. Elle a également souhaité que l’État ne laisse pas tout l’effort à la charge des régions. Sylvie Robert, première vice‑présidente de la région Bretagne et secrétaire nationale à la culture du Parti socialiste l’a rassurée en disant qu’il n’était pas question d’un désengagement de l’État, mais d’une meilleure valorisation de nouvelles formes de gouvernance, fruits de l’intelligence locale. Une évolution de l’action de l’État est souhaitable selon elle, mais sans disparition des D.R.A.C. (directions régionales des affaires culturelles).

S’appuyant sur la « force de frappe » que constitue l’association du grand hebdomadaire culturel et du T.N.B., Télérama donnera un lustre particulier à cette manifestation. La couverture régionale du magazine lui sera consacrée, les débats tiendront une grande place dans l’hebdomadaire et seront accessibles in extenso sur son site. François Le Pillouër, directeur du T.N.B., en a profité pour rappeler que T.V.R.35, la télévision locale et départementale, diffusera tous les débats en direct et en différé. Si on ne peut que se réjouir de cette large diffusion, ne peut‑on tout de même regretter qu’il ne soit pas, comme au bon vieux temps, envisagé de publier des « actes » de ces rencontres ? C’est le moyen le plus rapide d’en prendre connaissance et surtout d’y revenir à volonté pour mieux y réfléchir. 

Jean-François Picaut


« Les états du théâtre », deuxième rencontre Télérama au festival Metttre en scène

Théâtre national de Bretagne, centre européen théâtral et chorégraphique • 1, rue Saint‑Hélier • 35000 Rennes

Les 16 et 17 novembre 2012

Entrée libre sur réservation à la billetterie et par téléphone au 02 99 31 12 31

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher