Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 20:37

« Les Enfants du soleil »


Annonce

Les Trois Coups.com


Pour les lecteurs du journal

5 invitations pour deux personnes pour le mercredi 4, jeudi 5, vendredi 6 février 2015 à 20 h 30

Réservations auprès de florent.bracon@lemonfort.fr et tania.ribeiro@lemonfort.fr

Le Monfort • 106, rue Brancion • 75015 Paris

enfants-du-soleil-615 mario-del-curto

« les Enfants du soleil » | © Mario Del Curto

D’après Maxim Gorki

Adaptation et mise en scène : Mikaël Serre

Avec :

– Nabih Amaraoui (Legor)

– Servane Ducorps (Elena)

– Cédric Eeckhout (Protassov)

– Marijke Pinoy (Melania)

– Thierry Raynaud (Boris)

– Bruno Roubicek (Vaguine)

– Claire Vivianne Sobottke (Liza)

Assistante à la mise en scène : Céline Gaudier

Dramaturgie : Jens Hillje

Scénographie et costumes : Nina Wetzel

Collaboration à la scénographie : Florence Emery

Collaboration aux costumes : Miriam Marto

Vidéo : Sébastien Dupouey

Musique : Nils Ostendorf

Lumières : Sébastien Michaud

Construction décor : ateliers du Théâtre Vidy-Lausanne

Coproduction : La Comédie de Reims / Théâtre Vidy-Lausanne

Maxim Gorki

Enfant pauvre et autodidacte, formé par les errances de sa jeunesse, journaliste à ses débuts, ses écrits littéraires le rendent très vite célèbre.

Auteur de nouvelles mettant en scène les misérables de la Russie profonde, de pièces de théâtre comme les Bas-fonds ou de romans socialement engagés comme la Mère, publié en 1907, il racontera aussi sa vie dans une trilogie autobiographique. Dès ses débuts littéraires, Gorki partage l’idéal des partis progressistes. Plusieurs fois emprisonné pour ses prises de position, en particulier lors de la révolution de 1905, qui lui inspira les Enfants du soleil, il quitte la Russie et voyage aux États-Unis.

À son retour en 1906, il doit s’exiler à Capri pour des raisons à la fois médicales et politiques. Amnistié en 1913, il rentre en Russie et reste proche de Lénine et des révolutionnaires, mais formule des critiques dès novembre 1917. Il reçoit à nouveau des menaces du pouvoir en place : inquiet et atteint de la tuberculose, il quitte la Russie en octobre 1921 et se fixe de nouveau dans le sud de l’Italie en 1924.

Encouragé par Staline, il revient plusieurs fois en U.R.S.S. après 1929 et s’y réinstalle définitivement en 1932 : il devient un membre éminent de la nomenklatura soviétique et participe à la propagande du régime qui l’honore, mais le surveille en même temps. Il meurt en juin 1936 dans des circonstances encore troubles pour certains…

Les Trois Coups


Le Monfort

Établissement culturel de la ville de Paris

Codirection Laurence de Magalhaes et Stéphane Ricordel

106, rue Brancion • 75015 Paris

Locations : 01 56 08 33 88

www.lemonfort.fr

Spectacle du 4 au 14 février 2015 à 20 h 30

25 € | 12 €

Durée : 1 h 45

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans Île-de-France | 2014-2015
commenter cet article

commentaires

Rechercher