Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 15:39

Le Printemps des Marseillais


Annonce

Les Trois Coups.com


Le Printemps des Marseillais est un festival qui se déroulera au Théâtre Silvain à Marseille du 8 juin au 18 juin 2013 et qui mettra à l’honneur la cité phocéenne !

jules-et-marcel-615-affiche

« Jules et Marcel »

Philippe Caubère a été victime samedi 25 mai d’une rupture du tendon d’Achille en pleine représentation de son spectacle la Danse du diable à Tarascon-sur-Ariège (Ariège).

Le comédien a subi aujourd’hui une intervention chirurgicale. Plusieurs mois d’immobilisation sont cependant nécessaires.

Philippe Caubère est donc contraint d’annuler la représentation de la Danse du diable qu’il devait jouer le samedi 8 juin au Théâtre Silvain à Marseille, en ouverture du festival Le Printemps des Marseillais.

La pièce Jules et Marcel jouée avec Philippe Caubère, Michel Galabru et Jean-Pierre Bernard est maintenue au mardi 18 juin. Michel Galabru et Philippe Caubère étant assis tout au long du spectacle comme le prévoit la mise en scène.

Les personnes en possession de billets pour la représentation de la Danse du diable le 8 juin à Marseille peuvent se faire rembourser auprès des points de vente où elles les ont achetés.

Le Printemps des Marseillais

par Philippe Caubère

Plus qu’un festival, c’est un geste. Dont l’initiative revient à Patrick Mennucci (il faut rendre à César…) et Frédéric Muhl Valentin, « patron » de la troupe des Carboni dont je fus parrain de l’un des spectacles et qui sachant mes difficultés à faire entrer Marsiho d’André Suarès dans Marseille-Provence 2013, m’ont proposé de le donner au Théâtre Silvain. J’ai vu très vite que le lieu n’irait pas. Il me fallait en trouver un autre, et pour ici une autre idée. Elle m’est venue d’un coup : la Danse du diable. J’avais depuis longtemps envie de reprendre ce spectacle, sans jamais trouver la bonne occasion, ni le bon endroit. Sans aucun doute, c’était celle-ci et c’était celui-là. Quand j’ai su que Patrick Bosso était invité aussi, je me suis dit que le temps était venu enfin d’affronter quelque chose qui me tracasse depuis des années : la « branchitude ». La mode. La dictature d’un certain snobisme qui, à l’inverse de l’ancien, dont Jouvet disait qu’il fallait le respecter parce qu’il remplissait les théâtres, ne favorise plus la création, l’art, ni la vraie nouveauté. Qui les fige au contraire, les terrorise et finalement les tue. Un conformisme de parvenus et d’ignorants qui bannit l’art populaire au profit de la Culture, cette religion. Et qui barre la route à toute idée régionale, c’est à dire universelle, au profit d’une « cuisine » parisienne et électorale. Du coup, j’ai proposé d’inclure dans le programme une autre grande figure provençale, Michel Galabru, dans une autre reprise, celle de Jules et Marcel. Ainsi Pagnol serait lui aussi de la fête, qui avant d’être unanimement célébré, dut affronter, avec quelle violence et durant toute sa vie, ce snobisme mortifère. Il n’en a pourtant pas fini : j’ai lu quelque part que l’on se félicitait d’avoir épargné à la manifestation européenne « la galéjade et la pagnolade ». Ils n’ont rien compris. « L’heureuse galéjade » comme l’écrit Suarès, « cette politesse du désespoir » selon André Benedetto, est bien la quintessence de l’esprit marseillais. Et Pagnol a été entendu, compris et aimé dans le monde entier parce qu’il aima farouchement sa ville, comme Tchekhov Moscou, Woody Allen New York ou Molière Paris. Quand il a été sûr que Gilles Ascaride, sa sœur Ariane, son frère Pierre et notre barde national, Serge Valletti, seraient de la fête, nous nous sommes dit que la liste était close et qu’on allait se régaler.

Que vive ce beau Printemps des Marseillais, où doit régner le rire et la bonne humeur, la beauté de la nuit provençale et celle de la tragédie populaire, le faste et le « fatche de con ! », la vie, l’amour, la mort. N’en déplaise précisément aux fâcheux et aux cons !

jai-tue-maurice-thorez-615-afficheProgramme :

– la Danse du diable

avec Philippe Caubère

Théâtre

Samedi 8 juin à 21 h 30

Représentation annulée

suite à la rupture du tendon d’Achille de Philippe Caubère

– K Marseille et un peu à côté aussi !

One-man-show

avec Patrick Bosso

Mardi 11 juin à 21 h 30

Durée du spectacle : 1 h 40

Pour plus d’information sur ce spectacle :

www.vincentribera-organisation.com

04 67 50 39 56

vincentribera.com@free.fr

– Au pays du soleil

Opérette par Les Carboni, troupe de théâtre forain

Vendredi 14 juin à 21 h 30

Durée du spectacle : 1 h 30

Pour plus d’information sur ce spectacle : www.lescarboni.com

– J’ai tué Maurice Thorez !

de Gilles Ascaride

Théâtre

Dimanche 16 juin à 21 h 30

Durée du spectacle : 1 h 30

Pour plus d’information sur ce spectacle : www.philippecaubere.fr

– Jules et Marcel

Avec Michel Galabru et Philippe Caubère

Théâtre

Mardi 18 juin à 21 h 30

Participation de Philippe Caubère maintenue

d’après les correspondances de Marcel Pagnol et Raimu

Durée du spectacle : 1 h 30

Pour plus d’information sur ce spectacle : www.philippecaubere.fr

comedienouvelle@wanadoo.fr

Les Trois Coups


Tarifs :

– placement libre, 25 €

– moins de 25 ans, 15 €

– abonnement pour 5 spectacles, 50 €

Renseignements et réservations :

– Infoline 04 67 50 39 56

– espace Culture 04 96 11 04 61 – www.espaceculture.net

– www.vincentribera-spectacles.com

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher