Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 20:03

C’est qui le loup ?


Par Trina Mounier

Les Trois Coups.com


Voici une troupe italienne, le Teatrodistinto, basée à Alessandria, qui a été primée à plusieurs reprises pour l’élégance, la distinction, de son travail. « Le Jeu du loup » a reçu le prix du Meilleur Spectacle du festival Giocateatro de Turin en 2013. Ce qui lui vaut, après son passage sur le plateau du T.N.G., de parcourir la plupart des scènes que compte l’Europe pour le jeune public.

jeu-du-loup-615 alessandro-nosotti

« le Jeu du loup » | © Alessandro Nosotti

Sur la scène, rien d’autre qu’une longue table surmontée d’un lustre digne des châteaux princiers. Et deux hommes : l’un assis, le maître, le Prince, sur un grand fauteuil, presque un trône ; l’autre debout, le Majordome. L’un qui commande, l’autre qui exécute. L’un renfrogné, le maître ; l’autre tout en sourires, le domestique…

Seulement voilà, ça va changer, imperceptiblement, c’est-à-dire subtilement mais aussi très rapidement, et l’on va vite comprendre que derrière cette première répartition des rôles s’en profilent d’autres. Car ce maître à l’humeur changeante exige, certes, mais aussi refuse, puis réclame, change d’avis, trépigne, insupportable… Tiens tiens, cela ne vous rappelle pas votre petit dernier qui veut manger le dessert avant la soupe ? Puis qui ne veut plus ci mais ça, etc.

Ce maître ne serait-il pas par hasard une image, un reflet, un succédané d’enfant capricieux qui se comporte comme le petit roi de la maison et tyrannise son entourage ? Surtout à table, évidemment, lieu de tous les conflits comme chacun sait ! Et le Majordome (majordome quand même, pas n’importe quel domestique, il ne faudrait pas le mésestimer, il a de la ressource, et pas seulement en termes de patience) d’obtempérer tout en montrant par grimaces expressives des signes de lassitude et même de colère à un jeune public complice et ravi… D’autant que, rapidement, les deux personnages à l’allure guindée et au costume impeccable se comportent comme des enfants, passent sous la table, se poursuivent tout autour, disparaissent, montent sur la chaise et se chamaillent… Qui est l’enfant ? qui est l’adulte ? qui va gagner ? Bien malin qui peut répondre… Et de toute façon, ce n’est pas le problème !

Même pas mal !

Alors, le loup, dans tout ça ? Eh bien le loup est déjà dans la colère, la peur, le danger des diverses situations. Et il est aussi sur un plateau en argent, le mets qu’on propose au Prince, puis il se transforme à son tour, devient le loup mangeur de petits cochons. Et débarquent sur la table les petits cochons en plastique, Bugs Bunny, le Petit Chaperon rouge, le petit oiseau de Pierre (et le Loup) et même, eh oui, Blanche-Neige accompagnée de ses copains les Nains, même si, j’ai beau chercher, je ne trouve pas trace de loup dans Blanche-Neige, mais il y a la sorcière alors, pourquoi pas ?

Bref, Daniel Gol et Alessandro Nosotti revisitent à toute allure et de façon fort irrespectueuse l’imaginaire des contes, dans tous les sens et surtout les interdits.

Et enfin, et c’est une idée de génie, ils ne disent pas un mot, mais grognent très férocement, le langage cédant la place à toute une gestuelle et des bruitages qui rendent parfaitement le fond animal, primaire et incontrôlable des émotions, principalement de l’agressivité. On se montre les dents, on se pousse du cou, on se défie, on joue à la colère, à la colère violentissime et, miracle, il n’y a pas mort d’homme. Même, on s’approche tout près des actes… et on les retient !

Ce spectacle est donc férocement intelligent. D’abord, parce qu’il est drôle et complètement ludique. Parce qu’il est foncièrement insolent et d’un humour dévastateur. Ensuite, parce qu’il est beau, magistralement réglé, précis, bourré de références. On se croirait dans les premiers films muets avec leurs maquillages outrés, leurs méchants qui ont des sales gueules de méchants, leurs gentils roublards, leurs innocents effrontés aux mains pleines, leurs chausse-trapes et leurs farces. Et finalement ce Jeu du loup muet raconte plein de choses, avec légèreté et profondeur, impertinence et élégance, à tout le monde, à tous les âges, comme tout bon spectacle jeune public digne de ce nom ! 

Trina Mounier


Le Jeu du loup, de Daniel Gol, Laura Marchegiani et Alessandro Nosotti

Mise en scène : Daniel Gol, Laura Marchegiani et Alessandro Nosotti

Avec : Daniel Gol et Alessandro Nosotti

Photo : © Alessandro Nosotti

Teatrodistinto à Alessandria / Italie

www.teatrodistinto.it

Avec le soutien de l’Institut culturel italien de Lyon

Prix pour le Meilleur Spectacle au festival Giocateatro 2013 de Turin

Théâtre Nouvelle Génération • 23, rue de Bourgogne • 69009 Lyon

Réservations : 04 72 53 15 15

www.tng-lyon.fr

Samedi 22 février 2014 à 20 heures, dimanche 23 février à 16 heures, lundi 24 février à 14 h 30, mardi 25 février à 10 heures et 14 h 30, mercredi 26 février à 15 heures, jeudi 27 février à 10 heures et 14 h 30

+ 6 ans

Durée : 45 min

Tournée :

– 7 mars 2014 à Nichelino (TO), Italie

– 9 mars 2014 à Udine (UD), Italie

– 10 mars 2014 à San Vito al Tagliamento (PN), Italie

– 11 mars 2014 à Latisana (UD), Italie

– 12 mars 2014 à Camino al Tagliamento (UD), Italie

– 13 mars 2014 à Artegna (UD), Italie

– 16 mars 2014 à Lodi (LO), Italie

– 18 mars 2014 à Frankfurt, Allemagne, Starke Stuke International Festival

– 19 mars 2014 à Friedrichsdorf, Allemagne, Starke Stuke International Festival

– 21 mars 2014 à Hanau, Allemagne, Starke Stuke International Festival

– 23 et 24 mars 2014 à Darmstadt, Allemagne, Starke Stuke International Festival

– 27 mars 2014 à Novi Ligure (AL), Italie

– 28 mars 2014 à Verbania (VB), Italie

– 29 mars 2014 à Torino (TO), Italie

– 30 mars 2014 à Torino (TO), Italie

– 8 avril 2014 à Ferrara (FE), Italie

– 9 avril 2014 à Ferrara (FE), Italie

– 10 avril 2014 à Ferrara (FE), Italie

– 11 avril 2014 à Lucca (LU), Italie

– 12 avril 2014 à Lucca (LU), Italie

– 29 avril 2014 à Parma (PR), Italie, Teatro delle Briciole

– 30 avril 2014 à Parma (PR), Italie, Teatro delle Briciole 

– 6 mai 2014 à Savigliano (CN), Italie

– 7 mai 2014 à Savigliano (CN), Italie

– 10 mai 2014 à Breno (BS), Italie

– 16, 17, 18 juin 2014 à Hamm, Allemagne, Hellwach 2014 International Festival

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher