Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 19:16

Le Grand Collectif :
essai transformé !


Par Marie-Christine Harant

Les Trois Coups.com


Un spectacle entièrement dédié aux acrobates : c’est le pari délirant des dix-huit artistes du « Grand C », dernière création de la Cie XY. Ils réinventent l’art des portés et des voltiges. Parmi eux, d’anciens rugbymen reconvertis qui entrent dans la mêlée avec jubilation. Du jamais vu.

grand-c christophe-raynaud-de-lageLe nouveau cirque nous réserve de bien belles surprises. On ne se lasse pas de ces artistes à l’imaginaire sans limites, aidé en cela, du moins en Languedoc-Roussillon, par un pôle Cirque très actif. Dernier émerveillement en date : le Grand C, qui veut tout simplement dire le Grand Collectif. Ils sont seize sur scène, deux restent en coulisses pour remplacer au pied levé les blessés. Seize acrobates qui bouleversent tous les codes de leur art. Le porteur devient voltigeur. La femme fragile joue les porteuses. Rien ne leur semble impossible, car ils connaissent leur corps et ses capacités sur le bout des doigts. Là réside un de leurs secrets : le corps est leur unique moteur, et le travail rigoureux est libérateur. On ne peut expliquer autrement leurs invraisemblables figures. Abdeliazide Senhadji, le fédérateur du collectif aux allures de Gérard Darmon, a insufflé son esprit, sa méthode.

La représentation débute sur un rythme très lent, une sorte d’échauffement pendant lequel chacun grimpe à son tour et se tient en équilibre sur une bille de bois. On a le temps de se familiariser avec les silhouettes des six filles et dix garçons. Les choses sérieuses commencent avec des pyramides jumelles de trois puis de quatre personnes qui se croisent en dansant. Au sommet, les filles tiennent en équilibre sur un pied solidement serré dans la main des garçons, elles semblent avancer dans l’air. Il y a encore des tours de quatre ou cinq artistes montées à la verticale, les partenaires escaladant les précédents comme un grimpeur une falaise rocheuse. Des tours assemblées à l’horizontale, où tout le monde est couché, puis les élément se redressent un à un en commençant par la cime et en terminant par le porteur de base. On n’en croit pas ses yeux ! Plus fort encore, les voltiges accompagnées de pirouettes avant, arrière, doubles ou triples. Totalement inédits, les lancés de filles, tels des boulets de canon traversant les fûts, coupent le souffle. Autre variation inattendue : la mêlée. La vraie comme au rugby, les garçons à l’avant, les filles accrochées à l’arrière, elle s’écroule pour laisser une voltigeuse s’envoyer en l’air. Dans le même ordre d’idée, on a vu des touches avec une fille en guise de ballon ovale. Ahurissant.

Tous ces virtuoses nous ont emballés, mais on ne peut s’empêcher de distinguer l’homme du match, pardon l’homme du jour. Il s’agit de Mikis Minier-Matsakis, rugbyman qui continue à défendre les couleurs de son club de Saint-Affrique. Sa carrure le prédestine à un rôle de porteur. Base des tours et autres pyramides, il est parfait. Un peu plus tard, il surprend en se faisant porter par une base féminine ! On l’a même vu voltiger. Cependant, le public n’était pas au bout de son étonnement. Un à un les acrobates se sont mis à chanter, une chanson simple certes. Essayez donc de chanter en portant ou en voltigeant, ce n’est pas gagné ! Ces artistes d’exception y parviennent. Notre porteur rugbyman ne cesse ses trilles que lorsqu’il a quatre collègues sur les épaules. Complètement bluffant. Un essai d’anthologie, superbement transformé. 

Marie-Christine Harant


Le Grand C, de et par la Cie XY

Compagnie XY • 16, rue du Château-d’Isenghiem • 59160 Lomme

06 70 09 91 34

www.ciexy.com

ciexy@ciexy.com

De et par : Abdeliazide Senhadji, Airelle Cæn, Anne de Buck, Antoine Thirion, Aurore Liotard, Caroline Leroy, Denis Dulon, Éloïse Bouillat, Émile Plouzennec, Ève Bigel, Federico Placco, Guillaume Sendron, Maxime Pervakov, Michaël Pallandre, Mikis Minier-Matsakis, Romain Guimard, Thibault Berthias, Tomas Cardus

Photo : Christophe Raynaud de Lage

Sortie ouest • domaine de Bayssan • 34500 Béziers

Réservations : 04 67 28 37 32

Le samedi 30 janvier à 21 heures et le dimanche 31 janvier 2010 à 17 heures

Durée : 1 h 20

16 € | 12,50 € | 6 €

Tournée :

– 6 et 7 mars 2010, La Seyne-sur-Mer

– 12 et 13 mars 2010, Saint-Denis

– 17 au 20 mars 2010, Poitiers

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher