Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 17:15

Manquer Le Chaînon ? Jamais !


Par Léna Martinelli

Les Trois Coups.com


Le Chaînon manquant se déroulera du 17 au 21 septembre à Laval et Changé. Tremplin pour de jeunes artistes, ce festival incontournable de la rentrée affiche une programmation pluridisciplinaire riche en découvertes.

ami-des-belges-615 dominique-gaul

« l’Ami des Belges » | © Dominique Gaul

Concept unique en France, né en 1991, Le Chaînon manquant s’adresse à la fois au public et aux professionnels, en priorité les programmateurs du spectacle vivant. Ce festival, c’est d’abord un tremplin pour de jeunes artistes, dont une partie est repérée en région. Accueilli depuis trois ans en Pays de la Loire, il attend de nombreux spectateurs, dont 700 professionnels qui vont venir rencontrer les futurs talents de la scène française.

Pendant cinq jours, sur 10 lieux de diffusion, les 75 spectacles à l’affiche (théâtre, danse, chanson, musique, jeune public, arts de la rue, formes innovantes) bénéficient en effet d’une visibilité exceptionnelle, ce qui ouvre les portes de tournées dans la France entière à 300 professionnels. Ainsi, à l’issue du festival 2013, 770 dates ont été planifiées auprès des structures adhérentes.

Un maillage territorial structurant

C’est Le Chaînon / F.N.T.A.V. (Fédération des nouveaux territoires des arts vivants) qui regroupe les projets et coordonne les équipements culturels adhérents. Pour sa programmation, Le Chaînon s’appuie sur un dispositif original de repérage par le biais des Région(s) en scène(s) (festivals de Bretagne, P.A.C.A. / Corse, Pays de la Loire, Normandie, Centre, Nord - Pas-de-Calais, Rhône-Alpes organisé par les 8 fédérations régionales respectives). Le Chaînon fait également partie du réseau international A.R.É.A. (Association des réseaux d’évènements artistiques : Canada, Suisse, Belgique, France), ce qui explique la présence de francophones et, en particulier, le focus Québec proposé cette année.

À la découverte de nouveaux talents

Difficile de faire son choix dans cette programmation foisonnante ! Des comptines tarabiscotées, des séquences loufoques et oniriques, des histoires à dormir debout… ce sont quelques-unes des trouvailles des compagnies spécialisées « jeune public » à l’affiche cette année. Parmi les nombreuses propositions : la fabuleuse équipée du Théâtre des Alberts nous emmène pour un voyage en haute merveille ; La Toute Petite Compagnie raconte la seconde vie de gants, avec tendresse et poésie, en musique et surtout avec beaucoup d’humour ; Les Lubies s’emparent de la délicieuse aventure de Père et Mère Ubu avec, comme partenaires de jeu, des vieilleries glanées dans les greniers, détournées et manipulées avec invention.

Pour les plus grands, Le Lario nous plonge dans l’enfer de la Guerre 14-18, tandis que Les Arts oseurs nous transmettent leur Livret de famille avec une rage communicative. Quant à Impakt Cie, elle présente, avec l’Ami des Belges, une farce contemporaine qui dit l’arrogance des nantis. Un spectacle exutoire comme une grimace irrévérencieuse, jouissive, adressée aux puissants de ce monde.

Parmi les propositions hybrides et hors-norme, relevons le concert-B.D. de The Hyènes ou l’inclassable Cie Hydragon : un moment très particulier, une parenthèse à la frontière du clown, de la danse, de la musique et du cirque, une bulle d’émotion, un spectacle tout en douceur qui laisse le souffle coupé et la gorge nouée.

Enfin, toutes les influences musicales sont représentées : la Fanfare Danguba transmet la fièvre des Balkans, l’Africaine Kareyce Fotso raconte son pays, ses espoirs et ses rages ; Jakez Orkeztra mêle du rap acoustique à du jazz qui zozote ; Les Hôtesses d’Hilaire nous scotchent avec leur rock musclé ; Les Apaches naviguent entre blues, rock et indie ; le furieux duo Funktrauma fusionne les styles électro, funk et hip-hop ; Bastien Moh se joue de mots (de Moh ?) et nous invite dans une spirale de chansons parfois surréalistes et jamais à sens unique.

Bref, cette émergence traduit bien la vivacité de l’activité artistique régionale. Nul doute que cette 23e édition va être riche en découvertes. 

Léna Martinelli


Le Chaînon manquant / F.N.T.A.V. 2014

Du 17 au 21 septembre 2014 à Laval et Changé

Saint-Julien • 14, rue Sainte-Anne • 53000 Laval

Site : www.fntav.com

Renseignements : 02 43 49 85 11

8 € | 6 €

Réservations :

– Office du Tourisme • 1, allée du Vieux-Saint-Louis • 53000 Laval

02 43 49 45 26 (du lundi au vendredi de 9 h 30 à 18 h 30, le samedi de 9 h 30 à 18 heures, le dimanche de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 heures à 16 h 30)

– Centre d’information jeunesse • place du 18-Juin • 53000 Laval

02 43 49 86 55 (lundi et jeudi de 13 h 30 à 18 heures, mardi, mercredi, vendredi de 10 heures à 12 heures et de 13 heures à 18 heures)

– Les Ondines • place d’Elva • 53180 Changé

02 43 53 34 42 (du lundi au samedi de 9 heures à 12 h 30 et de 14 heures à 18 heures, le samedi de 9 h 30 à 12 h 30)

– En ligne : F.N.A.C. spectacles • Ticketnet

Des navettes gratuites sont mises en place le vendredi 19 et le samedi 20 septembre à 23 h 30, 0 h 30, 1 h 30 au départ du square de Boston en direction des 4 parkings relais en périphérie de la ville (Octroi, Technopolis, Jaunaie, C.M.A.). Les navettes du festival desservent également les communes suivantes : Bonchamp, Louverné, L’Huisserie, Changé et Saint‑Berthevin

Rencontres professionnelles :

– Mercredi 17 septembre, à 10 heures, à l’Espace régional : à la rencontre du réseau Chaînon / F.N.T.A.V. (ouverte à tous)

– Jeudi 18 septembre, à 19 h 45, à la Rotonde-Théâtre : forum marionnettes (en partenariat avec le Théâtre de Laval)

– Vendredi 19 septembre, à 12 heures, au Studio de danse-Théâtre : Rencontre autour de la danse avec Philippe Verrièle

– Vendredi 19 septembre, à 18 heures, au square de Boston : quand les structures culturelles impliquent les lieux de proximité, quand les créateurs impliquent les habitants, quand les citoyens s’impliquent dans l’économie de la culture… que se passe-t-il ? (en partenariat avec le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire)

– Samedi 20 septembre, à 12 heures, à la Crypte-Théâtre : rencontre avec les programmateurs internationaux du réseau A.R.E.A. (Association des réseaux d’évènements artistiques)

– Samedi 20 septembre, à 17 h 45, à la Rotonde-Théâtre : rencontre autour du programme La Belle Saison, « Quel accompagnement et quelle production / diffusion pour la création musicale pour le jeune public ? », avec le témoignage d’adhérents du Chaînon / F.N.T.A.V. et d’artistes

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans Pays de la Loire | 2014-2015
commenter cet article

commentaires

Rechercher