Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 14:12

Le cirque se met au vert


Par Céline Doukhan

Les Trois Coups.com


Avec leur court spectacle sous serre, Didier André et Jean-Paul Lefeuvre prouvent qu’au cirque aussi, on peut être petit, mais costaud.

serre-615 pierre-borasci

« la Serre » | © Pierre Borasci

Le duo est on ne peut plus classique, un peu dans le genre de Laurel et Hardy, mais avec le visage toujours sérieux d’un Buster Keaton. Le grand maigre, Jean-Paul Lefeuvre, est le plus athlétique, mais, à la faveur d’acrobaties et autres situations loufoques souvent très drôles, il entraîne dans son sillage son partenaire plus statique. Le duo fonctionne alors à merveille, conjuguant l’étonnement devant les prouesses physiques et les sourires suscités par des tableaux insolites, voire absurdes, ou tout simplement la beauté ingénieuse de certains tableaux.

Voici un spectacle qui montre parfaitement tout ce que l’on peut tirer d’un environnement a priori contraignant. Au début, l’athlète s’échauffe à l’extérieur de la serre : eh bien, un jeu d’ombres chinoises déformées par la surface imparfaite de la toile en plastique montre cette silhouette en mouvement, et c’est déjà très poétique. Et ce type, perché dans un hamac à trois mètres du sol, qui lit nonchalamment son journal ? Comment est-il arrivé là ? Que va-t-il se passer avec l’arrivée de ce grand échalas simplement vêtu d’un boxer noir ? C’est ainsi que, pendant ces trente minutes, le spectateur va de surprise en surprise, tandis que les deux compères mélangent allègrement les registres : jonglage classique, trapèze, mais aussi côtés clownesques (vous apprendrez comment, en cas d’urgence, vous pouvez utiliser une feuille de journal comme unique vêtement…).

Empathie avec les comédiens

Dans cette serre aux volumes ronds, théâtre chaleureux quoique léger et provisoire, les comédiens se produisent au centre sur un carré de pelouse artificielle, tandis que les spectateurs (une centaine, tout de même) sont assis sur de minuscules gradins à chaque extrémité. Il y a donc une proximité entre les spectateurs et les comédiens qui favorise l’empathie. De toute façon, en une demi-heure, il ne faut pas traîner pour susciter l’intérêt du public ! Plus que jamais, si, au bout de dix minutes, le spectateur n’a pas adhéré, le spectacle est vraiment mal embarqué.

Verdict : avec ce dispositif bifrontal, on voit que, d’un côté comme de l’autre, les spectateurs de tous âges sourient et rient de bon cœur tout au long du spectacle, car nombre d’effets sont assez irrésistibles. Quelle trouvaille inattendue que ces deux boîtes fixées aux chevilles de Jean-Paul Lefeuvre, qui émettent un « meuh » sonore quand il fait le poirier ! Mais il n’est souvent besoin que de regarder le visage impavide des deux amuseurs, dans les situations les plus invraisemblables, pour être charmé. Alors, certes, tout n’est pas toujours très subtil, mais on « est dedans ».

Ajoutons que le spectacle faisait partie de la soirée d’inauguration du centre culturel des 26-Couleurs, à Saint-Fargeau-Ponthierry, en Seine-et-Marne, projet chroniqué en avril dernier et qui, à l’image de la Serre, propose toute cette semaine et dès septembre prochain une programmation stimulante, avec beaucoup de spectacles jeune public. À suivre… 

Céline Doukhan


La Serre, de Jean-Paul Lefeuvre et Didier André

Atelier Lefeuvre & André

http://www.lefeuvre-andre.com/

contact@parleschemins.com

Mise en scène et jeu : Jean-Paul Lefeuvre et Didier André

Centre culturel des 26-Couleurs • rue Pasteur • 77310 Saint-Fargeau-Ponthierry

http://www.saint-fargeau-ponthierry.fr/saint_fargeau/menu_principal/culture__sport__loisirs/espace_culturel_les_26_couleurs

Réservations : 01 60 65 20 49

Le 24 juin 2011 à 22 heures, 23 h 10 et minuit et dix minutes,
le 25 juin 2011 à 22 heures, 23 heures et minuit

Durée : 30 minutes

Gratuit

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher