Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 16:19

À pleins poumons


Par Trina Mounier

Les Trois Coups.com


Avec leur carriole, leur humour, leur jeunesse, leur énergie et surtout leur talent, les Gentils ont fait vibrer la scène et la salle du T.N.G. en chansons.

carriole-fantasque-de-m-vivaldi-615 cie-des-gentils

« la Carriole fantasque de M. Vivaldi » | © Cie des Gentils

Ils ont une petite trentaine d’années, ils sont une douzaine, ils chantent fort joliment et jouent la comédie. Ils possèdent aussi une superbe générosité et un énorme appétit de création : une quinzaine de spectacles à leur actif ! Et déjà le prochain, Et que vive la reine ! ou Comment ne pas perdre la tête…, dans la dernière ligne droite, sera livré au festival Ré-génération en janvier 2014. Ce sont les Gentils, troupe iséroise qui mérite d’être connue, écoutée, applaudie.

La Carriole fantasque de M. Vivaldi pourrait n’être qu’un récital de vieilles chansons françaises, de celles qui vous trottent dans le tête et ne veulent plus vous lâcher. Ce serait déjà pas mal. Car dans ce répertoire se nichent pêle-mêle nos souvenirs d’enfance, nos fredonnements intimes, nos gazouillis de salle de bain et sérénades de cuisine, et surtout… notre culture commune. Las : on siffle les premières mesures de la Samba brésilienne, on chante les premiers couplets du Petit Bal perdu ou de Parlez-moi d’amour et puis plus rien, panne sèche. Les Gentils nous rappellent en un clin d’œil tout ce qu’on a oublié, ces petites merveilles de poésie populaire que le public est manifestement ravi de retrouver comme de vieux amis. Et, au passage, ils ressuscitent leurs interprètes fameux, Frères Jacques en tête, et leur célébrissime Truite… Le tout a capella avec François Marailhac très entraînant au piano et M. Vivaldi – qui, malgré quelques pas de côté vers les Quatre Saisons, ne se prénomme sans doute pas Antonio, présent sur scène à l’état de squelette mascotte –, garants de la bonne musique.

Je chante… je chante soir et matin…

Bref, un moment de pur bonheur qui n’est pas que musical. Car Aurélien Villard qui dirige cette joyeuse troupe soigne aussi les enchaînements et les contrastes. À commencer par le lever de rideau ! Inutile de déflorer une entrée en matière extrêmement drôle. Contentons-nous de dire qu’elle semble improvisée, comme si on pénétrait dans les coulisses – alors que l’on n’a toujours pas pu voir le plateau et que toutes les lumières sont restées allumées dans la salle –, tandis que ce démarrage est en réalité, à l’unisson du reste du spectacle, réglé au quart de poil et fantasque, cela va de soi.

Le récital commence avec La crise est finie, une chanson peu connue des années 1930, qui ne nous rassure pas sur la clairvoyance des chanteurs, mais nous permet de faire contre mauvaise fortune bon cœur… Puis l’heure est à la nostalgie, avant d’alterner moments de tendresse, de complicité joyeuse, de rire aussi. Les costumes de ces chanteurs de rue et de café sont accordés à l’époque, et l’on voit défiler ainsi quelques générations oubliées. Les transitions sont, quant à elles, plus libres et font de l’œil à notre époque : on croit voir passer Polnareff en ange aux ailes blanches et lunettes noires parmi d’autres jeunes gens qui jouent les grandes folles en tutu. Au total, un spectacle résolument joyeux qui donne envie de chanter tout le restant la journée… 

Trina Mounier


La Carriole fantasque de M. Vivaldi

Théâtre-boîte à musiques

Création

Compagnie des Gentils • Saint Antoine-de-l’Abbaye

http://www.compagniedesgentils.fr/

Mise en scène : Aurélien Villard

Avec : Marie De Pauw, Sébastien Depommier, Violette Jullian, Kim Laurent, Colin Melquiond, Tom Porcher, Doriane Salvucci, Aurélien Villard

Au piano : François Marailhac

Technicien : Alexandre Bazan

Production T.N.G.-C.D.N. Lyon

Les chansons de la Carriole fantasque de M. Vivaldi sont issues du répertoire français du début du xxe siècle

Durée : 1 h 30

Tout public à partir de 6 ans

T.N.G. • 23, rue de Bourgogne • 69257 Lyon

Tél. 04 72 53 15 15

www.tng-lyon.fr

renseignements@tng-lyon.fr

Les 14 et 21 décembre 2013 à 20 heures, les dimanche 15 et 22 à 16 heures, scolaires du 16 au 20 décembre

Tournée :

– L’École du spectateur, du 8 au 26 juillet 2014 à 19 h 30

et ensuite en tournée sur la saison 2014-2015

– 19 septembre à L’Agora de Bonneville (74)

– les 3 et 4 octobre à la Scène nationale de Macon (71)

– du 10 au 19 octobre au T.N.G. (69)

– 12 décembre à L’Équinoxe à La Tour du pin (38)

– les 18 et 19 décembre à L’Odysée à Eybens (38)

– 10 avril à La Vence scène à Saint-Égrève (38)

– 21 avril Théâtre de Vienne à Vienne (38)

– du 3 au 5 juin à l’Opéra-Théâtre de Saint-Étienne (42)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher