Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 17:20

« Ce soir, c’est jour de fête ! »


Par Laura Plas

Les Trois Coups.com


La compagnie Symphonie marine revisite « la Belle au bois dormant ». Résultat : une comédie musicale fraîche et enlevée qui fait la part belle aux antihéros. On rit, on frémit, on chantonne. Après plus de cent ans, la Belle n’a pas pris une ride !

belle-au-bois-dormant-300La Belle au bois dormant en a vu de toutes les couleurs : celle des Grimm et de Perrault ; plus récemment, celles de Walt Disney. « Rose ! », crie une fée, « bleu ! », rétorque une autre : nous connaissons tous ces répliques. Et pourtant, la Cie Symphonie marine réussit à proposer une nouvelle version qui s’affranchit de son modèle sans désarçonner. C’est assez réussi pour que le spectacle, crée en août 2011 soit repris. Déjà plus de 150 représentations !

Les clés de ce succès ? La Belle au bois dormant que veillent les fées est un spectacle tout public. Les enfants seront ravis d’être sollicités par les interprètes. Ils participeront à l’histoire, par exemple en trouvant un prince pour Aurore ou en réveillant une jeune fée qui dort. Tout simplement, ils seront portés par une belle histoire, ses chants et danses. Quant aux parents, ils n’auront guère besoin de calmer la peur des enfants. Le spectacle présente une méchante finalement bien sympathique et véhicule de bons sentiments. Ajoutons que les adultes seront encore sans doute sensibles aux légers décalages et aux clins d’œil de cette nouvelle version. Qui ne sourirait pas, en effet, en écoutant le chant « C’est parfois dur d’être une maman » ?

Interprètes et concepteurs maîtrisent leur sujet

Bien sûr, on est plus du côté de la superproduction que du théâtre d’art, du côté de Walt Disney que de l’Oiseau bleu de Prévert. D’ailleurs, on ne manquera pas de vous proposer à la sortie quelques produits dérivés : la lutte pour les baguettes magiques à 5 € risque d’être terrible ! Mais pourquoi bouder son plaisir ? Le spectacle est en effet conçu pour plaire mais, pour y parvenir, il déploie de réelles qualités. On a un vrai décor de poupée, des costumes (même si certains sont un peu criards). Surtout, les interprètes et concepteurs du spectacle maîtrisent leur sujet. Chorégraphies, chants, interprétation, font plaisir à voir et à entendre. Les tableaux sont précis, les chants sont bien orchestrés, malins et enlevés. C’est à se demander comment Aurore peut s’endormir !

Et si on a l’impression parfois de se trouver devant un produit type Disney, c’est face à un nouveau Disney, du type de Raiponce. D’abord, on retrouve l’animal camarade au fort caractère : ici le cheval Plan Plan, que son prince est obligé de porter ! Ensuite, les héros ont bien des défauts et sont donc bien plus attachants. La méchante, comme la mode le veut, n’est pas si méchante et parviendrait presque à voler la vedette à la Belle si on le l’attifait pas en noir et si le conte n’avait pas déjà dessiné son destin. Enfin, comme le titre l’indique, la version de Symphonie marine redonne du galon aux personnages secondaires que sont les fées, et en particulier à une jeune fée maladroite dont la baguette est défectueuse. La Belle au bois dormant des « nuls », des fragiles, des mal aimés, des trop gentils, c’est ce qu’on nous propose avec tendresse… et c’est convaincant. 

Laura Plas


La Belle au bois dormant, que veillent les fées, inspiré du conte des frères Grimm

Compagnie Symphonie marine • 10, rue Léonard-de-Vinci • 77330 Ozoir‑la‑Ferrière

Contact : contact@labelleauboisdormant.fr

Livret : Marine André

Musique : Lionel Losada

Mise en scène : Florian Cléret

Avec : Marine André, Philippe d’Avilla, Raphaëlle Arnaud‑Bax, Raphaëlle Cohen, Claire Couture, Marie Glorieux, Mathilde Libbrecht, Claire Losser, Régis Olivier, Stéfanie Robert, Éric Traonouez

Scénographie : Philippe d’Avilla

Chorégraphie : Johan Nus

Costumes : Claire Gilles

À partir de 4 ans

Théâtre Marsoulan • 20, rue Marsoulan • 75012 Paris

Réservations : 01 43 41 54 92

Site du théâtre : www.theatremarsoulan.com

Du 7 octobre 2012 au 6 janvier 2013, les samedi et dimanche à 15 h 45 et durant les vacances de Toussaint

Durée : 1 h 10

14 € | 12 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher