Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 22:36

Camille Boitel, poète talentueux de la bidouille, en résidence de création


Par Léna Martinelli

Les Trois Coups.com


Le Nouveau Théâtre de Montreuil a l’excellente idée de proposer une résidence de création à Camille Boitel, jeune artiste de cirque à la créativité débridée. Ainsi, en plus de la reprise de « l’Immédiat » prix Mimos 2010 au Festival international du mime à Périgueux, deux soirées exceptionnelles, pleines de surprises, sont prévues en mars. À ne pas rater !

immediat-affiche-615

« l’Immédiat » | © D.R.

Camille Boitel fait partie des artistes à suivre. Aujourd’hui âgé d’une trentaine d’années, il a suivi les cours de l’école Fratellini. Il est doué. Très doué, même ! Lauréat des « Jeunes Talents cirque », il impose très vite un style très personnel. Mais il lui faut du temps pour mûrir ses spectacles. Ainsi, depuis 2003, l’Immédiat a évolué en autant d’étapes de travail que nécessaires pour huiler sa mécanique. Programmé au Théâtre de la Cité-Internationale en 2010, celui-ci est repris au Nouveau Théâtre de Montreuil, à l’occasion d’une résidence de création qui permet à l’équipe de présenter d’autres formes atypiques, des extensions et variations autour de l’Immédiat sur lesquelles l’équipe travaille déjà depuis janvier 2012.

L’art de la chute

De la névrose à la catastrophe généralisée, l’Immédiat traite aussi bien de l’individuel que du collectif, avec une réflexion sur le « hors-norme » et la chute comme corollaire. Le pire qu’il puisse arriver à un acrobate n’est-il pas de tomber ? Davantage que la maîtrise de l’équilibre, Camille Boitel s’intéresse à l’écroulement (des corps, des choses et du monde).

Spécialiste du corps et du mouvement, celui-ci revisite plusieurs techniques de cirque. Ses interprètes sont acrobates, manipulateurs d’objets, clowns, magiciens, mais aussi comédiens, voire bricoleurs. Poète talentueux de la bidouille, leur univers est fait de bric et de broc. Dans cette compagnie, le régisseur plateau ne doit pas rechigner à la tâche et l’accessoiriste doit plutôt être organisé. C’est que Camille Boitel aime chorégraphier le chaos : « Nous tentons de tracer le portrait tendre de nos vies en éclats, de notre humanité en ruines, de notre joyeuse et incurable fragilité ».

Insolite et déjanté

En parallèle de l’Immédiat, la tribu Boitel présente deux soirées exceptionnelles. Le Cabaret calamiteux se présente comme une proposition bien déjantée : « Hués, bousculés, enlacés, malmenés, aimés, vous êtes, tout d’abord, si mal accueillis que vous ne voulez plus partir ! On vous force à vous travestir et à montrer vos ventres, on vous soûle discrètement. Un présentateur décrépit annule le spectacle toutes les cinq minutes, des êtres informes et des chanteuses défraîchies tentent de vous séduire. Dans ce cabaret insolite, rien n’est sûr, tout est prêt à casser, c’est pire que tout. Vous êtes prévenus, restez chez vous, avant qu’il ne soit trop tard… ».

Si votre saine curiosité guide finalement vos pas jusqu’à Montreuil, les premières parties de soirée vaudront aussi le déplacement. Comme son nom l’indique, Lamachineàjouer est une performance interactive. Le spectateur aura peut-être l’occasion de diriger des acteurs et des musiciens, de créer à son rythme une pièce inédite, profonde, incontrôlable. Le but : sentir la création en même temps qu’elle se crée.

Quant à la Conférence sur la jubilation, elle promet de sacrés dégâts émotionnels : « Le jubilatoire est toujours transmis, contagieux. […] La jubilation vous retourne un homme et réduit son sérieux à néant, instantanément. Elle s’insinue à son insu dans ses entrailles, elle surgit de lui-même, du dedans, elle éclate à l’intérieur de lui, de l’intérieur, elle le secoue et l’emporte. Nous vous attendons nombreux pour affronter ce grand trouble du comportement, cette joyeuse maladie de l’intelligence », clame Camille Boitel.

À réinventer pour chaque nouveau lieu, l’Immédiat et ses pièces satellites tentent de donner, chacune à leur façon, le vertige au spectateur. Ces aventures s’annoncent effectivement déroutantes, mais ne doivent surtout pas vous dissuader de vous rendre à Montreuil et partout où vous aurez l’occasion de découvrir ce travail artistique original. 

Léna Martinelli


L’Immédiat, de Camille Boitel

Mise en scène : Camille Boitel

Avec : Camille Boitel, Marine Broise, Jacques-Benoît Dardant, Thomas De Broissia, Jérémy Garry, Pascal Le Corre, Aldo Thomas

Assistante : Alice Boitel

Construction : toute l’équipe avec l’aide de Benoît Finker, Martin Gautron

Lumières : Benoît Finker

Coup d’œil : Nicole Gautier

Production et diffusion : Si par hasard

Nouveau Théâtre de Montreuil • 10, place Jean-Jaurès • 93100 Montreuil

Métro : Mairie-de-Montreuil (sortie place Jean-Jaurès)

Salle Maria-Casarès • 63, rue Victor-Hugo • 93100 Montreuil

Métro : Mairie-de-Montreuil (sortie avenue Pasteur, 1re rue à gauche derrière la mairie)

Réservations : 01 48 70 48 90

Site du théâtre : www.nouveau-theatre-montreuil.com

Du 18 mars au 13 avril 2013, lundi, vendredi et samedi à 20 h 30, mardi et jeudi à 19 h 30, dimanche 7 avril à 17 heures, relâche les 22 mars, 8 et 9 avril

20 € | 14 € | 13 € | 11 € | 10 €

Le Cabaret calamiteux, Lamachinajouer et Conférence sur la jubilation, de Camille Boitel

Si par hasard • B.P. 18 • 75921 Paris cedex 19

06 09 64 56 01

Site : www.siparhasard

Courriel : aurelie.tonin@siparhasard.com

Mise en scène : Camille Boitel

Avec : Camille Boitel, Marine Broise, Jacques-Benoît Dardant, Thomas De Broissia, Pascal Le Corre, Marion Lefèbvre, Céline Schmitt, Aldo Thomas et quelques-uns des musiciens du Surnatural Orchestra

Avec la participation et la collaboration de Nicolas Amar, Benoît Finker, Elisa Monteil, Céline Perrigon, Marine Hunot, Roberto Lombardi, Bastien Mairet, et les musiciens de Little Bulb

Nouveau Théâtre de Montreuil • 10, place Jean-Jaurès • 93100 Montreuil

Métro : Mairie-de-Montreuil

Réservations : 01 48 70 48 90

Site du théâtre : www.nouveau-theatre-montreuil.com

Les 23 mars 2013, Conférence sur la jubilation à 19 h 30 à la petite salle Maria-Casarès, suivi du Cabaret calamiteux à 21 h 30 à la salle Maria-Casarès et le 30 mars 2013, Lamachineàjouer à 18 h 30 dans le hall de la grande salle Jean-Pierre-Vernant, suivi du Cabaret calamiteux à 21 h 30 à la salle Maria-Casarès

20 € | 14 € | 13 € | 11 € | 10 €

Tout public, à partir de 12 ans

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher