Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 19:42

« L’Enterrement (Festen…

la suite) » de Thomas Vinterberg

et Mogens Rukov


Annonce

Les Trois Coups.com


Théâtre du Rond-Point • salle Renaud‑Barrault (745 places)

Du 12 octobre au 10 novembre 2012, à 21 heures, dimanche à 15 heures, relâche les lundis et jeudi 1er novembre 2012

rond-point Texte : Thomas Vinterberg et Mogens Rukov

Texte français : Daniel Benoin

Mise en scène : Daniel Benoin

Avec : Pierre Cassignard (Christian), Paul Chariéras (Kim), Mélanie Doutey (Sofie), Dominique Labourier (Else, la mère), Samuel Le Bihan (Michaël), Mathilda May (Hélène), Caroline Proust (Pia)

et la collaboration de François Marthouret (Helge, le père mort)

Lumière : Daniel Benoin

Costumes : Nathalie Bérard‑Benoin

Vidéo : Paulo Correia

Décor : Daniel Benoin, Jean‑Pierre Laporte

Assistantes à la mise en scène : Emmanuelle Duverger, Maryse Estier

Spectacle créé le 28 septembre 2012 au Théâtre national de Nice

Production Théâtre national de Nice-C.D.N. Nice-Côte d’Azur

Note d’intention :

La pièce se déroule le jour de l’enterrement du père. C’est la première fois depuis dix ans que la famille se réunit. Christian, le fils violé, s’est marié avec Pia, la serveuse de l’hôtel paternel. Il vit à Paris, loin de son frère Michaël et de sa nouvelle épouse, Sofie, qui ignore totalement l’histoire tragique de la famille. Hélène, la sœur, reste une sorte de régulateur agressif des relations familiales.

Quant à Else, la mère, elle nous apparaît évanescente. Kim, le cuisinier, est toujours là et Michaël a emmené avec lui, Henning, son fils de douze ans. La famille semble apaisée, et la pièce s’égrène sur le mode de la comédie, avant de basculer violemment dans la tragédie.

Soudain un mail venant du Danemark : « Vinterberg vient de donner une suite à Festen et la met en scène lui‑même à Vienne. ». Nous sommes en mars 2010, je vole vers l’Autriche pour assister à la première mondiale du spectacle. Ce fut un choc : drôlerie d’abord, justesse, force, tragédie enfin, à l’image de Festen dont j’avais réalisé la mise en scène en octobre 2002.

À l’issue de la représentation, je me suis précipité vers Vinterberg pour lui demander le droit de mettre en scène sa pièce en France. Il me l’a immédiatement accordé, en me révélant que mon adaptation théâtrale de son film lui avait donné envie d’écrire pour le théâtre, en particulier cette « suite ».

En dehors de la qualité de l’œuvre, un signe était très frappant à mes yeux : la pièce se déroule dix ans après la fête d’anniversaire des soixante ans du père, réception qui a été le théâtre des révélations sur les déviances sexuelles de celui‑ci. Et c’est également dix ans plus tard que je vais mettre en scène l’Enterrement (Festen… la suite). Le spectacle se jouera à Nice et au Théâtre du Rond‑Point, comme ce fut le cas avec le précédent. Précisons qu’il n’est pas nécessaire d’avoir vu le premier Festen. L’histoire se comprend aisément sans la mémoire du premier volet.

Daniel Benoin

Recueilli par

Vincent Cambier


Théâtre du Rond-Point • 2 bis, avenue Franklin‑D.‑Roosevelt • 75008 Paris

Réservations : 01 44 95 98 21

www.theatredurondpoint.fr

www.fnac.com

Métro : Franklin‑D.‑Roosevelt (lignes 1 et 9) ou Champs‑Élysées‑Clemenceau (lignes 1 et 13)

Bus 28, 42, 73, 80, 83, 93

Parking : 18, avenue des Champs‑Élysées

Librairie 01 44 95 98 22

Restaurant 01 44 95 98 44

Plein tarif salle Renaud-Barrault 36 €

Tarifs réduits :

– groupe (8 personnes minimum) 21 € 

– plus de 60 ans 26 €

– demandeurs d’emploi 18 €

– moins de 30 ans 15 €

– carte imagine R 11 €

Création et tournée :

– 28 septembre au 6 octobre 2012, Théâtre national de Nice-C.D.N. Nice‑Côte d’Azur (06) - création

– 16 novembre au 1er décembre 2012, Théâtre national de Nice-C.D.N. Nice-Côte d’Azur (06)

– 11 décembre au 16 décembre 2012, Théâtre des Célestins, Lyon (69)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher