Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 18:08

 En direct d’Avignon 

 

Au service de l’émotion
et de la réflexion


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


Le Chapiteau-Théâtre fou est né l’an passé à Avignon, sur l’île de la Barthelasse. Sous l’égide de la Cie Onstap, il ambitionne de faire vivre la convivialité et la créativité dans un lieu ouvert et pluridisciplinaire. Les compagnies accueillies ne viennent pas seulement y présenter un spectacle, elles participent à la vie du lieu : accueil, animation, parade. Cette année, l’axe central de la programmation est la folie, le handicap et d’autres formes de différence. Les trois spectacles ici abordés donnent une idée d’une programmation très éclectique qui ne laisse pas indifférent.

recluses-615

« les Recluses »

Les Recluses, de Koffi Kwahulé : jouer l’indicible

Dans un univers intemporel, mais qui ressemble furieusement à l’Afrique contemporaine des guerres tribales, de la trahison des élites et de la corruption généralisée, six femmes se retrouvent clandestinement. Recluses en elles-mêmes par ce qu’elles ont vécu, sans cesse menacées d’être exclues par la communauté, elles vont tenter par le théâtre d’exorciser le mal qu’elles ont subi et de briser le silence imposé.

Sans grandes phrases, dans un langage dépouillé (et pudique), avec une langue très rythmée, Koffi Kwahulé nous fait vivre le calvaire de ses femmes souillées et leurs tentatives pour en sortir. C’est d’autant plus fort que le texte refuse l’emphase.

La mise en scène de Sébastien Géraci, très rythmée (notamment dans la circulation de la parole), renouvelle habilement le thème du théâtre dans le théâtre. Elle est bien servie par les costumes de Charles-Étienne Coly et les lumières (remarquables) de Yoan Weintrub.

Enfin, il faut saluer la performance des six comédiennes (toutes excellentes) qui engendrent autant d’émotion avec autant de retenue : Mellie Couturier, Aurélie Derbier, Gaëlle Dumas, Laurène Giboreau, Rayane Kanuka et Honorine Lefetz.

La Géométrie des silences, de Marc Buléon : un peu d’humour, beaucoup d’émotion et bien plus encore

Nous changeons de registre et de style avec cette œuvre que son auteur qualifie de théâtre-récit. En fait, nous sommes entre le documentaire, le conte et le récit. Marc Buléon est seul en scène. Il a une chaise pour tout accessoire. L’action est rythmée par ses déplacements, accompagnés d’une variation de l’éclairage.

L’exposition est un peu longue, mais on est complètement pris quand les histoires des différents personnages se rejoignent. Marc Buléon donne à voir et à entendre, sans le moindre pathos et sans la moindre sensation de voyeurisme pour le spectateur, la singularité des personnes autistes qu’il côtoie dans son métier.

C’est un profond respect pour ces jeunes adultes différents qui transpire de ce spectacle, qui suscite, au-delà de l’émotion, un besoin de réflexion.

interieurs-615

« Intérieurs »

Intérieurs, de Nathalie Berthod et Tanguy Stenfort : le quotidien de la solitude à deux

C’est un curieux spectacle, interprété par ses auteurs, que nous présente la Cie CИRK, entre le cabaret, le cirque et le théâtre. Il ne paraît guère adapté à un jeune public, comme les Recluses d’ailleurs, contrairement à ce que dit la plaquette.

Imaginez dans le cadre d’un vieil appartement de la classe moyenne un couple curieux. Elle, c’est une chanteuse de cabaret sans succès et lui, un pianiste qui semble fatigué. Elle le désire encore, mais lui ? La jonglerie pourrait les réunir, mais elle est si maladroite, quoique…

On a été dérouté par ce spectacle un peu lent où flotte comme une atmosphère de vieux polar en noir et blanc, même s’il faut dire qu’une partie du public avait l’air enchanté. On retiendra comme deux moments magiques le passage au diabolo d’une femme que cela a l’air d’ennuyer profondément et la jonglerie avec une boule bleue. Un joli coup de chapeau s’impose aussi pour les éclairages (Nicolas Mignet). 

Jean-François Picaut


Les Recluses, de Koffi Kwahulé

Cie La Troup’ment-Le Théâtre du risque

06 31 40 54 84

latroupment@gmail.com

Le Chapiteau-Théâtre fou • centre de loisirs de la Barthelasse • 84000 Avignon

www.onstap.com

Réservations : 04 32 75 15 65

Du 8 au 30 juillet 2011 à 14 heures, les jours impairs

Durée : 1 h 10

12 € | 8 €

Intérieurs, de Natahlie Berthod et Tanguy Stenfort

Cie CИRK

06 68 00 83 09

cnpk@live.fr

Le Chapiteau-Théâtre fou • centre de loisirs de la Barthelasse • 84000 Avignon

www.onstap.com

Réservations : 04 32 75 15 65

Du 8 au 30 juillet 2011 à 14 heures, les jours pairs

Durée : 50 minutes

12 € | 8 €

La Géométrie des silences, de Marc Buléon

06 61 89 92 24

marcbuleon@hotmail.com

Le Chapiteau-Théâtre fou • centre de loisirs de la Barthelasse • 84000 Avignon

www.onstap.com

Réservations : 04 32 75 15 65

Du 8 au 31 juillet 2011 à 15 h 30, relâche le 28 juillet 2011

Durée : 1 h 10

12 € | 8 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher