Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 14:53

À ne plus savoir où donner
du regard !


Par Laura Plas

Les Trois Coups.com


La compagnie A.M.K poursuit son travail sur la création jeune public. Avec « Iceberg », Cécile Fraysse et ses comparses proposent une nouvelle fois un spectacle qui laisse les petits spectateurs libres de se mouvoir et de se créer un parcours personnel. En toute liberté. Le problème, c’est qu’on risque de s’y perdre un peu…

iceberg-615 pierre-grosbois

« Iceberg » | © Pierre Grosbois

On avait découvert la compagnie l’an passé, au Théâtre du Fil-de-l’Eau, avec Gingko Parrot, un très joli spectacle, coloré et inventif pour les spectateurs à quatre pattes. Cette année, A.M.K s’adresse à des « grands » : les bambins de quatre ans et plus ! Cependant, elle poursuit le même chemin. Tout d’abord, les spectateurs restent au centre du dispositif scénographique. Une comédienne-chanteuse tourne autour d’eux. Des écrans les entourent de tous les côtés. Comme dans le précédent spectacle, l’œil volette donc : on se tourne vers un évènement, on en rate quelques-uns. C’est pourquoi chaque parcours de spectateur ne peut être qu’unique.

Ce qui semble en fait intéresser la compagnie, c’est de créer des états plutôt que d’entraîner dans une fiction. Des bulles de sensations se forment un instant, on regarde leurs jolis reflets, puis elles éclatent. On passe ainsi d’une douce somnolence au cauchemar, de la découverte à l’inquiétude ou à la joie. Pour créer ces états, la musique et la création vidéo interviennent. Clapotis, bruits ronds ou insolites nous embarquent, en effet, un instant, ou pas, selon les sensibilités. Pas de vrai fil narratif. On a plutôt l’impression de flotter dans un rêve dont les images importent plus que la cohérence.

Perdus comme le petit fennec ?

C’est ce qui explique sans doute que le spectacle perde certains de ses jeunes spectateurs (pas tous). Pas d’histoire, pour guider, on l’a dit. La comédienne, elle-même, ne peut constituer un vrai repère, car, d’une part, elle est extrêmement mobile et que, d’autre part, elle est tantôt conteuse tantôt personnage de son conte. Quant à la narration, elle est entrecoupée de chansons et polysémique. De fait, nous raconte-on une plongée dans un iceberg ou une exploration de soi-même ? L’adulte n’a pas besoin de choisir. Il tresse ces deux fils interprétatifs, mais l’enfant s’embrouille parfois dans la pelote. D’ailleurs, certains ne parviennent même pas à établir un lien entre les images qui apparaissent sur les écrans et ce que fait la comédienne.

À coup sûr, Iceberg est un spectacle esthétiquement satisfaisant : les animations, en particulier, sont poétiques, douces et belles. Si les chansons ont des airs un peu commerciaux, les enfants se sentent entraînés et se mettent à battre la mesure, et quand la musique seule se fait entendre, on apprécie sa subtilité. On s’interroge finalement sur ce qui aurait pu favoriser la réception du spectacle pour les enfants perdus. Quel aurait été le petit fil rouge qui aurait pu les conduire vers le plaisir ? Peut-être le dispositif ne tient-il vraiment que si les enfants effectivement peuvent bouger, se lever pour suivre ? Dans ce cas, les dos des adultes de l’assistance ne seraient plus des obstacles et le dispositif ingénieux prendrait tout son sens. 

Laura Plas


Iceberg, de Cécile Fraysse

Cie A.M.K. (Aérostat marionnettes kiosque) • 69, rue des Rigoles • 75020 Paris

01 43 15 03 22

Site de la compagnie : www.cieamk.com

Courriel de la compagnie : cieamk@yahoo.fr

Conception, textes, animations et dessins, mise en scène et mise en espace : Cécile Fraysse

Animation After Effect, squence finale : Julien David

Lumières : David Boots

Chant et jeu : Armelle Després

Musique : Alexandre Lévy

L’Échangeur • 59, avenue du Général-de-Gaulle • 93170 Bagnolet

Réservations : 01 43 62 71 20

Site du théâtre : www.lechangeur.org

Courriel du théâtre : info@lechangeur.org

Du 5 au 9 mars 2012, le lundi 5 mars à 14 heures et 15 heures, le mardi 6 à 10 h 30, 14 heures, 15 heures, le mercredi 7 mars à 11 heures, 14 h 30, 16 heures, le jeudi 8 mars à 10 h 30, 14 heures et 15 heures, le vendredi 9 mars à 10 heures et 11 heures

Durée : 40 minutes

10 € | 7 €

À partir de 4 ans

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher