Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 15:39

À guérir de rire ?


Par Laura Plas

Les Trois Coups.com


Pour célébrer les vingt ans du Rire médecin, association qui organise des interventions de clowns en hôpital, Patrick Dordoigne met en scène « Hors-piste », un joli spectacle fait de saynètes de toutes les humeurs et de toutes les couleurs, où la gravité n’interdit pas le rire (salvateur ?). De la poésie et beaucoup de sincérité ici.

hors-piste-2-615 philippe-cibille

« Hors-piste » | © Philippe Cibille

Hors-piste. Loin du chapiteau, dans les hôpitaux. Là, le public n’a pas payé, parfois il n’a pas du tout envie de rire. Envie même de ne voir personne. Là, le public, c’est le petit Victor, le grand Lorenzo : pas de foule amassée où le rire se propage comme une onde, mais un enfant alité. Alors, qu’est-ce qu’on fait quand on est clown au pays de l’aplasie, du diabète ou de l’anorexie sévère ?

C’est tout ça et plus encore que raconte le spectacle, nourri de moments vécus. Les souvenirs affleurent, comme l’émotion. Ainsi, au début du spectacle, les interprètes sont là face au public, sans nez, sans fard. Ils racontent leur premier jour dans cet étrange milieu où ils ont choisi d’intervenir. On ressent leur trac, leur peur de ne pas être à la hauteur, car le spectacle nous met en fait dans la peau de ces comédiens. Ainsi, on suit les premiers pas d’un clown débutant et balbutiant, on écoute les confidences des autres, plus chevronnés mais jamais à l’abri. Un jour, ils seront eux aussi perdus : l’une recevra une réponse terrible à une carte, l’autre aura envie d’ôter son nez pour parler face à face, par exemple.

Est-il déplacé de rire dans un hôpital ?

Le spectacle présente donc une dimension réflexive. Or, les questions que se posent ou font entendre les clowns sont des questions que peut formuler le spectateur lui-même. Est-il déplacé de rire dans un hôpital ? Est-ce que l’on est plus utile avec ou sans masque ? Est-ce que le clown n’est pas effrayant, ou nul, ou pour « les nains » (entendez dans le langage de Lorenzo les enfants) ? Ces questions ne sont pas éludées. Il y a là une vraie conscience et une grande sincérité du propos, comme si sur ce sujet on ne pouvait pas tricher.

D’ailleurs, à notre avis, c’est dans les moments sans nez que l’on touche à l’émotion : lors d’un aparté, ou d’une scène où un interprète est comédien plus que clown. Tous les moments en particulier où intervient Lorenzo, adolescent pur sucre, avec son parler banlieusard et son esprit revêche, sont vraiment amusants. Bruno Gare campe le jeune homme avec justesse. Alors, le décalage entre l’atrabilaire au naturel et les clowns tout en artifices (et feux d’artifice) scéniques est efficace. Nuançons : il y tout de même de délicieux moments de clownesque classique. On soulignera en particulier la prestation superbe de Vincent Pensuet. Gare aux crises de rire quand son personnage enfantin entre en scène : son Molotov est bien explosif !

En chœur quand le cœur flanche

Ce qui explique peut-être la moindre portée comique d’autres saynètes, c’est leur côté bon enfant. On est bien loin de l’humour noir de Molière, loin de cet humour dévastateur qui parle du corps souffrant et de la mort. Mais si on rit moins, on s’émerveille. La mise en scène et la scénographie sont en effet remarquables. Les entrées, sorties, évolutions des comédiens ressemblent à des ballets, d’autant que la bande-son du spectacle est très réussie. Elle donne une dimension musicale aux déplacements, tout en créant une soupape à l’émotion. La scénographie, quant à elle, invite la couleur dans la boîte blanche de l’hôpital. Variations sur la rotondité du nez, en pluie ou en halo, jeux de lumière… On n’éventera pas toutes les jolies trouvailles de Valérie Jung et Patrick Dordoigne, mais elles sont extrêmement poétiques.

Hors-piste est donc un spectacle choral et abouti : un joli kaléidoscope de situations aux couleurs éclatantes pour que gagne la vie. 

Laura Plas


Hors-piste, de Patrick Dordoigne, en collaboration avec Bruno Gare, Stéphanie Liesenfeld, Margot Mc Laughlin, Doriane Meretus, Vincent Pensuet

Direction de l’atelier d’écriture, écriture et mise en scène : Patrick Dordoigne

Comédiens : Bruno Gare, Stéphanie Liesenfeld, Margot Mc Laughlin, Doriane Meretus, Vincent Pensuet

Conseillère artistique : Caroline Simonds

Scénographie : Valérie Jung

Costumes : Fabienne Desfleches

Musique et univers sonore : Michel Benita

Création lumière : Julien Barbazin-Douzenel

Maison des métallos • 94, rue Jean-Pierre-Timbaud • 75011 Paris

Réservations : 01 48 05 88 27

Site du théâtre : www.maisondesmetallos.org

Courriel du théâtre : info@maisondesmetallos.org

Du 4 au 22 décembre 2012, du mardi au vendredi à 20 heures, le samedi à 19 heures, le dimanche à 16 heures ; les 7 et 12 décembre 2012 à 14 h 30

Durée : 1 h 30

14 € | 10 € | 8 € | 5 €

Spectacle tout public à partir de sept ans

Tournée :

– Le 11 janvier 2013 à l’auditorium Michel-Petrucciani, Montélimar

– Les 24 et 25 janvier 2013 à la Scène nationale de Petit-Quevilly / Mont-Saint-Aignan

– Du 13 au 15 février 2013 à la Comédie de Picardie, Amiens

– Les 19 et 20 février 2013 au Théâtre Gérard-Philipe, Champigny

– Le 19 mars 2013 au Théâtre Firmin-Gémier / La Piscine, Chatenay-Malabry

– Le 21 mars 2013 au centre culturel d’Orly

– Les 4 et 5 avril 2013 au Théâtre de Vienne

– Le 9 avril 2013 au Carré scène nationale de Château-Gontier

– Les 16 au 26 avril 2013 au Théâtre Romain-Rolland, Villejuif


Salle Jacques-Brel • 42, avenue Édouard-Vaillant • Pantin

Métro : Aubervilliers-Pantin-4-Chemins

Vendredi 27 septembre 2013 à 20 h 30 et samedi 28 septembre à 17 heures

À noter, une info d’importance : le spectacle est en entrée libre sur réservation

Plus d’info en ligne et en PJ :

http://www.ville-pantin.fr/le_programme_de_la_saison.html

http://www.ville-pantin.fr/hors-pistes-clowns-2013.html

La représentation du vendredi sera suivie d’un buffet et le samedi d’un goûter à 16 heures

Et encore…

Lâchers de clowns organisés dans le cadre du Festival 2013 des clowns, des burlesques et des excentriques en partenariat avec Le Samovar à Bagnolet

Le samedi 28 septembre à 11 h 30 sur le marché de l’Église et à 16 h 30 aux alentours de la salle Jacques-Brel

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher