Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 12:19

L’Opéra aux champs


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


Grâce au Théâtre de Bécherel et à l’opération Révisez vos classiques initiée par l’Opéra de Rennes, « Hänsel und Gretel » d’Engelbert Humperdinck a pu être présenté en milieu rural. Un grand succès à renouveler.

hansel-und-gretel-615 damien

« Hänsel und Gretel » | © Damien

Révisez vos classiques est une opération à destination du grand public. Elle offre à un tarif extrêmement réduit des concerts de découverte qui abordent, chacun, en une heure, une grande œuvre du répertoire à travers de larges extraits. Chacun de ces programmes, commenté, fait appel à des solistes en résidence à l’Opéra de Rennes. C’est une excellente façon de (re)découvrir des œuvres majeures du patrimoine musical et une démarche intéressante pour conquérir de nouveaux publics. Véronique Martinez et Bertrand Larmet, il y a quelques années, avaient déjà programmé dans leur Théâtre de Bécherel la Chatte métamorphosée en femme d’Offenbach. Ils ont opportunément saisi l’occasion de présenter ce nouveau spectacle lyrique à leur public.

Hänsel und Gretel (1893) d’Engelbert Humperdinck, sur un livret d’Adelheid Wette, sa sœur, est inspiré du conte homonyme rendu célèbre par les Contes de l’enfance et du foyer (1812) des frères Grimm. Il nous raconte l’histoire de Hänsel et de sa sœur Gretel, deux enfants pauvres. Ils voudraient bien ne pas manger que du pain sec, et ils aimeraient jouer et danser plutôt que d’aider aux tâches ménagères. Un jour, leur mère, fâchée contre eux, les envoie dans la forêt ramasser des fraises. Elle provoque ainsi l’inquiétude de leur père, car une méchante sorcière habite dans ces bois. Et elle mange les petits enfants qu’elle croise sur son chemin…

Cet opéra d’Humperdinck est considéré comme romantique. La partition est plutôt gaie. Même si elle nous fait jouer avec l’angoisse des personnages, on est plutôt sensible à sa délicate fraîcheur et à sa fantaisie.

Ici, la version de concert, accompagnée seulement au piano par l’excellente Colette Diard, nous fait entendre la plus grande partie des airs du frère et de la sœur, de leurs parents et de la Sorcière, seuls, en duo, en trio…

La difficulté pour les interprètes, dans ce difficile exercice, est dans l’équilibre toujours délicat à trouver entre le jeu scénique et la dépendance à la partition. À ce jeu, les deux enfants et le Père tirent le mieux leur épingle du jeu. Jean-Baptiste Dumora, baryton, joue le rôle du narrateur, et sa voix grave et chaude, puissante, fait merveille quand il interprète le Père. La mezzo-soprano Julie Robard-Gendre (Hänsel), à la voix ample et ductile, campe de façon expressive ce grand garçon entre l’enfance et l’adolescence. Après une première scène d’échauffement, la soprano Violaine Le Chenadec est une Gretel tantôt touchante, tantôt joliment espiègle. Le public familial qui avait rempli le Théâtre de Bécherel a réservé à ce spectacle un accueil particulièrement chaleureux. Pour les promoteurs de cette soirée, c’est un encouragement à la renouveler dès que possible. 

Jean-François Picaut


Hänsel und Gretel, d’Engelbert Humperdinck

Sur un livret d’Adelheid Wette, d’après un conte publié par les frères Grimm

Production : Opéra de Rennes

Avec : Julie Robard-Gendre (Hansel), Violaine Le Chenadec (Gretel), Martine Surais (la Sorcière), Jean-Baptiste Dumora (le Père), Sylvia Kevorkian (la Mère)

Piano : Colette Diard

Théâtre de Bécherel • 7, chemin de la Roncette • 35190 Bécherel

Le 14 décembre 2012 à 20 h 30

Durée : 1 heure

4 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher