Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2013 2 03 /12 /décembre /2013 19:51

Lumineuse performance


Par Trina Mounier

Les Trois Coups.com


Spectacle phare du tout jeune festival des « arts immersifs » Micro mondes qui mêle intimement le corps et le numérique, désagrège les frontières scène-salle et propose de vivre de l’intérieur des expériences ludiques et artistiques, « Hakanaï »surprend et séduit par la puissance des images qu’il fait naître.

hakanai-615 amcb

« Hakanaï » | © A.M.C.B.

Les spectateurs s’installent autour d’un cube de tulle blanc sur lequel défilent des lettres et des chiffres lumineux, sans ordre apparent, envoyés par les quatre projecteurs situés en haut des quatre cloisons transparentes. Puis une danseuse, elle aussi vêtue de blanc, s’approche. Ce devait être la Japonaise Akiko Kajihara, mais celle-ci a dû, à la suite d’un accident, céder la place à l’Italienne Francesca Ziviani qui reprend pour les quatre jours prévus de représentations le rôle à l’improviste… Avec un talent tel qu’on a peine à croire qu’il ne lui ait fallu que vingt‑quatre heures pour se réapproprier la performance au point qu’on n’y ait vu que du feu !

Ce spectacle est effectivement une performance dans tous les sens du terme : il s’agit bien d’un objet d’art contemporain, d’un haïku incarné, d’une création fragile, poétique et éphémère (hakanaï en japonais signifie « évanescent, entre rêve et réalité »), utilisant les techniques et les dispositifs d’aujourd’hui, jouant sur le virtuel et le concret. Ce spectacle hybride est signé d’Adrien Mondot, informaticien et jongleur, et Claire Bardainne, plasticienne et scénographe. Il emprunte à toutes ces sources. Et il s’agit aussi de la performance artistique d’une danseuse qui investit le plateau pendant presque une heure, seule avec la lumière et la musique qui sont les deuxième et troisième personnages de cette installation en mouvement.

Une danseuse sculpte la lumière

Tous trois vont donc dialoguer, l’un poursuivant l’autre, lui donnant vie, le provoquant : de la musique sortent des sculptures lumineuses avec lesquelles la danseuse joue, évoquant des images, des sensations d’une éblouissante beauté. Les lettres et les chiffres ont disparu, cédant la place à une cage dans laquelle elle se débat, déformant par ses gestes les parois fantômes de sa prison qui prennent des allures fluides, comme si des cailloux étaient jetés sur ces murs verticaux et liquides… Impressions troublantes, qui nous transportent hors de tout univers connu… Puis elle s’allonge au ras du sol, soulève cette grille irréelle, l’entraîne avec elle dans un ballet où le blanc du costume et celui de la lumière s’interpénètrent : qui danse ?

Les images vont ainsi se succéder, ici la pluie, là les rayons du soleil, on entend le tonnerre. Qui le fait naître ? D’où vient-il ? De cet enchevêtrement des images et des sens surgit un spectacle d’une grande et intense beauté, pur comme le cristal, limpide et pourtant polysémique, un objet d’art, assurément. 

Trina Mounier


Hakanaï, d’Adrien Mondot et Claire Bardainne

Conception : Adrien Mondot et Claire Bardainne

Danse : Francesca Ziviani

Interprétation numérique, en alternance : Adrien Mondot, Claire Bardainne, Jérémy Chartier, Loïs Drouglazet

Création sonore et interprétation : Christophe Sartori, Loïs Drouglazet

Direction technique : Alexis Bergeron

Design-construction : Martin Gautron, Vincent Perreux

Dispositifs informatiques : Loïs Drouglazet

Création lumière : Jérémy Chartier

Regard extérieur : Charlotte Farcet

Costume : Johanna Elalouf

Administration : Marek Vuiton

Diffusion : Charlotte Auché

Production Adrien M / Claire B

Coproductions, aides et soutiens Les Subsistances, Lyon ; Centre Pompidou-Metz ; La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée à Noisiel ; Atelier Arts-sciences ; Les Migrateurs ; Pôle Sud-Strasbourg ; Les Champs libres, Rennes ; Centre des arts, Enghien-Ville de Lille ; maison de la culture de Nevers ; Micro-mondes, Lyon ; Compagnie Adrien-M

Claire B est conventionnée par la D.R.A.C. Rhône-Alpes, par la région Rhône-Alpes et soutenue par la ville de Lyon

Célestins-Théâtre de Lyon • 4, rue Charles-Dullin • 69002 Lyon

Tél. billetterie : 04 72 77 40 00

courrier@celestins-lyon.org

Les 28, 29 et 30 novembre à 19 heures et 21 heures

Réservation par Internet sur le site www.micromondes.fr

17 €, 11 €

Durée : 45 mn

Dans le cadre de Micro-mondes, festival des arts immersifs

Tournée :

– 18 et 19 décembre 2013, Le Kiosque, Mayenne

– 7 et 8 février 2014, festival Le Mois multi, Québec

– 6 mars : Krokus Festival, Hasselt, Belgique

– 19 et 20 mars 2014 : Le Manège, Maubeuge

– 26 mars 2014 : Théâtre de Roanne

– 4 et 5 avril 2014 : Festival Facto, Lunéville

– 16 mai 2014 : La Côte-Saint-André

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher