Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2009 3 04 /11 /novembre /2009 02:04

Entretien

avec Pierre-Marie Cuny (3)


Par Céline Doukhan

Les Trois Coups.com


Communication : des « approches ciblées » et une politique tarifaire plus attrayante.

Pierre-Marie Cuny. — J’ai vraiment incité la ville à faire un gros effort pour élargir l’assiette tarifaire et, tout en respectant la nécessité de permettre à des recettes d’être générées, pouvoir permettre aussi une certaine accessibilité. D’où, d’une part, le report des droits de cession sur des tarifs en trois catégories. C’est à dire qu’effectivement, si vous prenez cette catégorie-là (la 3e), tarif C, les spectacles ne sont pas moins bons, mais les droits de cession étaient moins onéreux et on a reporté la « faiblesse » de ces droits de cession sur des tarifs qui commencent à être atteignables. Deuxièmement, on a imaginé, pour ceux qui pourraient vouloir être fidèles dans une certaine mesure, sans pour autant devoir prendre un abonnement de 10 spectacles, une carte Pass, que vous payez 40 € en début de saison, pour ensuite avoir le tarif Pass. Pour les Mains sales, par exemple, en 1re catégorie : on paye 30 €, avec la carte : 15 €. En 3-4 spectacles, vous avez amorti votre carte Pass. Et ensuite, pour ceux qui veulent vraiment choisir des spectacles très précis et qui se disent « oui, je vais venir 4 ou 6 fois », il y a deux abonnements : un « plaisirs » à 4 spectacles, un « curiosités » à 6 spectacles.

« le Banquet de la Sainte-Cécile » | © Arbelet

Dans l’approche du public, vous avez l’approche des publics, je dirais, habituelle. Et puis vous avez des approches ciblées. Théâtre d’objets ? Robinets ? Vous prenez tous les courriels des plombiers du sud de la Seine-et-Marne et vous leur envoyez un courriel avec la photo en leur disant : « Ça peut vous concerner. Ces robinets que vous réparez toute la journée, ils vont être au Théâtre de Fontainebleau. Et il s’agit de n’importe quels robinets ! L’avare est joué par un robinet plein de calcaire et la fille de l’avare est un joli petit robinet design, etc. ». Et, tout d’un coup, là, vous avez un public très ciblé qui va venir, qui ne reviendra peut-être pas pour autre chose, mais qui va se sentir plus particulièrement concerné.

Autre exemple : le Banquet de la Sainte-Cécile, avec l’ami Bodin, qui nous raconte d’une manière truculente toute sa jeunesse dans l’harmonie de son village des Deux-Sèvres. Je vous assure que c’est merveilleux. Il y a une grande table de banquet, comme on voyait dans le temps, ou maintenant en milieu rural, dans les salles des fêtes. Et là, le public ciblé, c’est : travailler avec la Fédération française des harmonies-fanfares. Vous prenez toutes les adresses et vous dites à ces présidents : « Venez ! Ce type va vous parler de ce que vous vivez depuis dix ans, vingt ans dans vos harmonies, dans vos sociétés de musique. ». Il y a des stratégies à avoir.

Recueilli par

Céline Doukhan


Théâtre de Fontainebleau • 6, rue Denecourt • 77300 Fontainebleau

Responsable : Pierre-Marie Cuny

Réservations : 01 64 22 26 91

Courriel : theatre.fbleau@wanadoo.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher