Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 18:15

Les Ailes du plaisir


Par Laura Plas

Les Trois Coups.com


Dernier tour de piste ? Non ! Non ! On en rêve encore ! Le Collectif du K et son chapiteau sous forme de landau nous offrent un moment de poésie. De quoi bercer ses rêves et s’envoler en famille.

dernier-tour-de-piste-615

« Dernier tour de piste » | © D.R.

L’Atelier de la Bonne-Graine se niche au fond d’un passage comme les aimait Aragon, un passage qui n’a rien à envier pour le charme au chemin de Traverse de J.K. Rowling. Quand nous battons son pavé, le spectacle a déjà commencé. La façade du théâtre, dont les lettres ont l’allure de lutins malicieux, nous fait signe. Dans sa vitrine illuminée, des marionnettes aux longues boucles regardent les enfants… qui les regardent. Nous sommes prêts à chevaucher le petit cheval de bois qui les accompagne. Si nous poussons les portes, nous découvrons une salle toute, toute petite. Les gens s’y tiennent chaud, et nous sommes prêts pour le voyage.

Et celui que nous propose le Collectif du K est un beau voyage. Ce Dernier tour de piste n’est pas des moindres : c’est sans doute le plus charmant des spectacles jeune public que nous ayons vus depuis la rentrée. Il démontre en quarante-cinq minutes qui passent trop vite qu’il en faut peu pour faire un monde. Recette ? Trois manipulateurs, un musicien et un créateur de lumières. Les trois premiers, en effet, de leurs mains habiles donnent vie à de singuliers personnages aux visages lunaires, comme sortis de l’imaginaire de Tim Burton (mais pas effrayants pour un sou). L’attention grave des marionnettistes nous impose le silence, tandis que le regard amusé de leur comparse musicien traduit nos émotions.

Parlons donc de ce musicien-bruiteur. Par sa tenue, il ressemble à ces pantins qui surgissent des boîtes à musique. C’est lui qui crée des bruits amusants ou étranges, des notes cristallines qui jouent avec la bande-son. Enfin, tapi dans l’ombre, un dernier artiste nous donne l’impression de voir défiler les images d’une lanterne magique géante. Surgissent et s’évanouissent dans un jeu intéressant de lumières jaunes ou argentées des visions oniriques.

Rêve de cirque

Et c’est bien de rêve qu’il s’agit ici. Le cirque a toujours nourri l’imaginaire, de Fellini à Tati. Sous son chapiteau, le pauvre saltimbanque devient roi. Il propose prodiges et monstruosités. C’est ce qui se passe d’ailleurs dans la première partie de la pièce, conçue comme une dérisoire et tendre suite de numéros. Mais on passe ensuite de l’extraordinaire à l’imaginaire. Le chapiteau se diffracte alors pour prendre les dimensions de l’univers. La scène s’étoile, et l’on s’envole. Il y a de quoi ouvrir grand les yeux, trouver l’aliment aux plus beaux rêves.

Le petit landau de la compagnie porte donc un enfant, qui sans nul doute fera la conquête des vôtres. 

Laura Plas


Dernier tour de piste, du Collectif du K

Le Collectif du K • 2, square Elsa-Triolet • 91390 Morsang-sur-Orge

Site de la compagnie : http://collectifduk.fr

Courriel : collectifduk@gmail.com

Mise en scène : Juliette Didtsch

Conception et manipulation des marionnettes : Thomas Blumenfeld, Laura Cros et Juliette Didtsch

Création sonore : Johan Saint

Création lumière : Léandre Gans

L’Atelier de la Bonne-Graine • 16, passage de la Bonne-Graine • 75011 Paris

Site du théâtre : http://www.atelierbonnegraine.fr/

Réservations : 01 43 57 40 47

Par courriel : reservation@atelierbonnegraine.fr

Métro : arrêt Ledru Rollin (ligne 8), arrêt Bastille (lignes 1, 5, 8)

Du 6 novembre au 8 décembre 2013, les mercredis à 15 heures et les samedi et dimanche à 17 heures

Durée : 45 minutes

9,5 € | 8,5 €

Tout public à partir de 4 ans

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher