Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 18:31

Hypnotique musique


Par Élise Ternat

Les Trois Coups.com


C’est parallèlement à la dernière édition du festival Saint-Étienne nouveau siècle intitulée « The New York Moment » que le théâtre La Renaissance à Oullins a choisi d’accueillir au sein de sa programmation Philip Glass pour un « concert solo ». Chacun des passages du compositeur à Lyon atteste de son indéniable succès à l’instar de ce concert-évènement du 18 janvier, annoncé depuis un certain temps déjà « complet ».

philip-glass-615 raymond-meier

« Philip Glass » | © Raymond Meier

Philip Glass est perçu comme un des pionniers de la musique minimaliste, mouvement initié dans les années 1960. Comme en témoignent les morceaux joués lors de ce concert-rétrospective allant de 1976 à nos jours, sa musique répond au principe additif reposant sur la composition de nombreuses boucles, à partir d’une série de notes reproduites un grand nombre de fois. Loin de se limiter à cela, Glass est un compositeur prolixe qui aime peu les étiquettes. En effet, ce dernier n’a cessé de croiser les genres en collaborant tout au long de sa carrière avec nombre de personnalités issues du spectacle vivant, de la danse, du cinéma ou encore de la musique rock… Pourtant aussi diverses soient les influences et collaborations du compositeur, son univers n’en demeure pas moins reconnaissable.

Comme le titre du concert l’indique, nous retrouvons le compositeur seul en scène au piano. C’est avec le morceau Mad Rush qu’il débute. Composé en 1980 en réponse à la commande de Radio Bremen, ce morceau fut initialement créé pour orgue. Ici, on est d’emblée surpris par la rapidité avec laquelle les notes filent sous les doigts du compositeur virtuose. Ce premier mouvement laisse ensuite place à un ralentissement progressif. La rythmique ponctuée de ruptures constitue un véritable mouvement musical. De ce morceau surgit ainsi une dimension proprement solaire, renforcée dans son intensité par le caractère sériel de cette musique épaisse et dense.

Après ce premier moment suivent Six études pour piano composées entre 1994 et 1999. Extraite d’une série de vingt études, chaque composition illustre à sa manière une approche différente du piano. Au-delà de la diversité des propositions, le principe de superposition de couches demeure, conférant à chacun des morceaux du compositeur son caractère hypnotique, voire obsédant.

Viennent ensuite les Métamorphoses (2, 3, 4). Cet ensemble datant de 1989 fut composé pour le film The Thin Blue Line d’Errol Morris et la Métamorphose de Kafka mise en scène par Gérald Thomas. Au sein des innombrables boucles sonores, on découvre une musique à la fois bavarde et concise, donnant l’illusion d’une économie de notes. Empreintes d’une douce mélancolie, les compositions de Philip Glass possèdent une nature proprement cinématographique. Les nombreuses collaborations du compositeur dans ce domaine attestent du caractère proprement narratif de sa musique, capable à elle seule de peindre des ambiances uniques.

Enfin, Witchita Vortex Sutra témoigne de la première collaboration entre Allen Ginsberg, poète emblématique de la Beat Generation, et Philip Glass dans l’opéra de chambre Hydrogen Jukebox. Ici, l’âme du poète semble surgir à travers la voix off superposée au morceau interprété simultanément par le compositeur.

Du haut de ses soixante-dix-sept printemps, Philip Glass demeure un véritable monument du patrimoine musical américain et international. Merci au théâtre La Renaissance d’avoir permis de plonger une nouvelle fois dans l’hypnose du maître à travers cet exhaustif panorama musical. 

Élise Ternat


Concert solo, de Philip Glass

Avec : Philip Glass

Programme :

– Six études (nos 1, 2, 4, 6, 9, 10)

– Mad Rush

– Métamorphoses (nos 2, 3, 4)

– Wichita Vortex Sutra

Production : Pomegranate Arts

La Renaissance • 7, rue Orsel • 69600 Oullins

http://www.theatrelarenaissance.com/

Samedi 18 janvier à 21 heures

Durée : 1 h 20

Tarifs : 20 € | 12 € | 8 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher