Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 15:59

Communiqué


Annonce

Les Trois Coups.com


L’É.P.C.C. (Établissement public de coopération culturelle) Anjou Théâtre, créé en 2010, est une structure dédiée au théâtre.

Ses principales missions sont l’organisation du Festival d’Anjou, la gestion du château du Plessis-Macé et le suivi de la politique théâtre sur le territoire départemental.

Grâce au soutien financier du conseil général de Maine-et-Loire, des partenaires privés et du conseil régional des Pays-de-la-Loire, nous accompagnons chaque jour les professionnels du théâtre dans leur travail de création, de diffusion, de médiation, avec pour seul objectif la valorisation et le développement de cet art majeur du spectacle vivant dans le département et au-delà.

Par nature, le spectacle vivant est fragile, et le théâtre en est certainement la composante la plus vulnérable.

Pour nous, personnels de l’É.P.C.C., les intermittents du spectacle sont des collaborateurs au quotidien. Sans leur expertise technique, rien ne serait possible.

Sans intermittents, il n’y aurait plus de spectacles au Festival d’Anjou, plus de lumière, de son, plus de plateau ni de décors, plus de médiation au château du Plessis-Macé pour les scolaires, plus de festival Très tôt en scène, plus de visites théâtralisées…

Les nouvelles dispositions contenues dans l’accord signé en mars dernier par certains partenaires sociaux ne sont pas acceptables, car elles fragilisent encore le système pour les plus précaires, dans un contexte général de crise pour l’économie culturelle.

Le directeur général de l’É.P.C.C. Anjou Théâtre, Cyrille Gilbert, ainsi que son personnel partagent les inquiétudes et la colère de la profession. Ils ne veulent pas de cet accord que le gouvernement s’apprête à valider, sourd aux appels de tous bords et aux mouvements de protestation qui mettent à mal la saison des festivals.

Un mouvement de grève de l’équipe technique du Festival d’Anjou, le 10 juin dernier, a entraîné l’annulation du spectacle d’ouverture de la 65e édition du Festival.

Ce même jour, le président de l’É.P.C.C., Christophe Béchu, a adressé un courrier au ministre François Rebsamen lui demandant de ne pas agréer cet accord.

Le directeur général d’Anjou Théâtre a saisi le Comité national de liaison des É.P.C.C. pour qu’il intervienne également en ce sens auprès du ministre.

Chaque soir en introduction des spectacles du Festival d’Anjou, Nicolas Briançon, directeur artistique, explique les raisons de cette protestation qu’il soutient. Le public applaudit.

L’ensemble du personnel de l’É.P.C.C. Anjou Théâtre ci-dessous

– se déclare solidaire des 19 intermittents du spectacle composant l’équipe technique du Festival d’Anjou,

– demande avec insistance au ministre du Travail de ne pas agréer cet accord et de relancer au plus vite les négociations avec l’ensemble des partenaires.

Cyrille Gilbert, Ganaelle Guiter, Anne-Françoise Floch, Ronan Pichavant, Violaine Fouquet, Valérie Le Sager, Emmanuel Dupont, Christophe Godiveau, Mickaël Nicou, Isabelle Solari, Aude Godiveau, Matthieu Repussard-Huau, Laëtitia Brouard, Violaine d’Aboville, Raphaël Bouteau, Loëiza Dupuis

Recueilli par

Les Trois Coups

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher