Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 22:30

L’art de l’effeuillage


Par Trina Mounier

Les Trois Coups.com


C’est un spectacle tout à fait inhabituel dans la belle salle à l’italienne des Célestins de Lyon qui, certes, a viré sa cutie depuis longtemps, mais n’est pas vraiment habituée à faire un accueil triomphal à des strip‑teaseuses joyeuses, insolentes et provocatrices en diable !

cabaret-new-burlesque-615-2 dr

« Cabaret new burlesque » | © D.R.

Les Célestins ont invité la formidable troupe qui s’était illustrée dans le film de Mathieu Amalric, Tournée, film qui reçut à Cannes le prix, mérité, de la Mise en scène. Et les voilà toutes les cinq avec leur boy, Rocky Roulette, à enchaîner les numéros plus drôles les uns que les autres. Car le new burlesque, qui tire son nom des spectacles populaires, comiques et musicaux du début du xxe siècle peu à peu tombés en désuétude pour devenir de simples shows de cabaret, est une réinvention, un genre neuf qui connaît depuis les années 1990 un grand succès aux États-Unis.

Il s’agit certes de spectacles de strip‑tease : ces effeuilleuses sont les reines de la danse du ventre, du déhanchement suggestif, du tassel twirling (qui consiste à faire tournoyer à toute vitesse des pompons accrochés au bout des seins), de l’œillade appuyée, des éventails, voiles et plumes d’autruche… Elles descendent dans la salle s’asseoir sur les genoux d’un spectateur, proposent à un autre de tirer sur leurs gants avec les dents… Bref, tous les classiques du genre chez ces perfomeuses étonnantes de vitalité, de générosité, de joie de vivre, qui savent prendre la lumière, oser une débauche de couleurs et de paillettes.

Mais elles font aussi éclater tous les codes en vigueur : point de nymphettes aux mensurations politiquement correctes, point de soumission affichée aux mâles dominants… Kitty on the Keys, Mimi Le Meaux, Julie Atlaz Muz, Catherine D’Lish et Dirty Martini, dont les noms sont à eux seuls des concentrés de poésie et de burlesque, affichent leur âge et leurs formes, sans complexes et même avec délectation, revendiquant leur féminité y compris dans les rondeurs.

Costumes suggestifs et doigts d’honneur

Côté insolence, elles se posent là : elles s’enroulent dans le drapeau américain, s’assoient (ou font mine de…) sur une petite tour Eiffel, portent des costumes suggestifs et pratiquent le doigt d’honneur… Révolutionnaires, comme elles s’affirment elles-mêmes…

Ceci dit, pour qui vient poussé par la nostalgie du film d’Amalric, par une envie de théâtre ou au moins d’une vraie mise en scène, la déception n’est pas loin. Oui, elles sont formidables et Rocky Roulette lui aussi, le seul strip-teaseur sur bâton à ressorts (transformé en cheval sauvage) du monde ; oui, le public en redemande et l’on sent bien qu’il est à la fête.

Mais quand on pense à ce qu’a fait Camille Germser sur le même sujet avec sa Sublime revanche, du vrai théâtre intelligent avec des personnages, une histoire, des idées, on mesure tout la différence et on s’aperçoit qu’on est resté sur sa faim, même si on s’est bien amusé. 

Trina Mounier


Cabaret new burlesque, un spectacle de Kitty Hartl

Avec les stars du film Tournée de Mathieu Amalric : Kitten on the Keys, Mimi Le Meaux, Julie Atlas Muz, Catherine D’Lish, Dirty Martini, Rocky Roulette et la participation d’Ulysse Klotz

Les Célestins de Lyon • 4, rue Charles-Dullin • 69002 Lyon

www.celestins-lyon.org

Réservations : 04 72 77 40 00

Du 12 au 22 juin 2012 à 20 heures, dimanche à 16 heures, relâche le lundi

Durée : 1 h 15

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher