Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 16:00

« Blik », ou la folie des frontières

 

« Blik », quatre petites lettres bringuebalantes qui forment un tout bien énigmatique… Mais qui devinerait que se cache derrière ce titre un spectacle superbe, dont l’imagination et la finesse soufflent sur le spectateur comme un vent de poésie ? Qui croirait que cette tragi-comédie, sans paroles, est d’une profondeur telle qu’elle se passe volontiers de mots ? Voilà encore un beau voyage que nous offre le petit Théâtre de l’Épée-de-Bois…

 

Le décor, plongé dans une demi-obscurité, installe déjà le spectateur dans une atmosphère singulière : au milieu de la scène, une vieille cahute ; à droite, un panneau indique deux directions illisibles. Et, à gauche, une barrière, abaissée, marque l’interdiction de passer, typique aux frontières. Le tout, on le devine, forme une sorte de vieux fort délabré, installé au milieu de nulle part. C’est alors que deux sacs de pommes de terre se mettent à remuer. Magie du théâtre : deux soldats, au poil hirsute et à l’allure négligée, en sortent, comme deux haricots magiques se mettraient à pousser brutalement. On dirait presque deux vieilles marionnettes, échappées de la maison de Casse-noisette et perdues au milieu d’un désert sans nom. Que font-ils là ? Que défendent-ils si l’ennemi ne vient jamais ?

 

Ces deux personnages, à mi-chemin entre Don Quichotte et les frères Fratellini, nous entraînent à la frontière d’un monde à la fois drôle et cruel. Entre farces, jeux de mime et acrobaties, tout y passe, même les gags clownesques les plus attendus (beuverie, chutes, etc.). Seulement, au rythme de saisons qui défilent inlassablement, s’y ajoute la peinture acerbe d’âmes humaines vouées à la désolation : deux êtres à la dérive se battent pour leur survie jusqu’à sombrer dans la folie. D’ailleurs, Violaine Clanet, qui a participé à l’écriture du texte et à sa mise en scène, nous confiait l’influence indéniable du Désert des Tartares de Dino Buzzati. C’est ainsi qu’un jeu d’équilibre habile s’installe entre le comique et le tragique, laissant place à un grotesque où le rire devient grinçant.

 

blik

« Blik »

 

Mais ce beau spectacle est d’abord le fruit d’une troupe investie et polyvalente, à l’imagination prolifique. La grande force de la Compagnie Monsieur et Madame O est dans le traitement du décor, où chaque élément devient démontable puis recyclable. Lorsque la cahute, par exemple, se transforme progressivement en char à voile, le spectateur est alors pris dans un tourbillon de beauté et d’ingéniosité.

 

En outre, cette compagnie a su enrichir son spectacle d’influences qui vont au-delà des frontières : çà et là, Phil Reptil, à la création sonore, pique le spectateur d’une musique aussi déjantée que celle d’un Goran Bregovic. De même, le geste chorégraphié de l’affrontement final des deux soldats rappelle celui d’un combat de samouraïs. La lumière, aussi, est en soi une création, et devient presque un personnage à part entière de la pièce. Nicolas Barraud, dans ce travail, a su mettre en valeur les angoisses, mais aussi les rêves ou les hallucinations des personnages.

 

Nous ne citerons pas toute la troupe, tant le talent de chacun mériterait un plus long développement. Mais il est des spectacles – bien rares – qui vont au-delà des mots et qui méritent l’ovation d’une salle comble. C’est ce que nous leur souhaitons, de tout cœur. Un grand merci ! 

 

Sheila Louinet

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Blik, de Laurent Clairet, Violaine Clanet et Geung Ho-nam

Compagnie Monsieur et Madame O • 27, rue Durand-Benech • 92260 Fontenay-aux-Roses

04 70 51 63 04

www.monsieuretmadameo.com

mmo.lacompagnie@libertysurf.fr

Mise en scène : Laurent Clairet, Violaine Clanet et Geung Ho-nam

Avec : Laurent Clairet, Guerassim Dichliev, Émilien Gobard, Nathalie Hougay

Création costumes : Violaine Clanet et Micheline Prudhomme

Décors : Laurent Clairet et Violaine Clanet

Création lumière : Nicolas Barraud

Création sonore : Phil Reptil

Théâtre de l’Épée-de-Bois • route du Champ-de-Manœuvre • 75012 Paris

Réservations : 01 48 08 18 75

Du 2 au 13 juin 2010, du mercredi au samedi à 21 heures, dimanche à 16 heures, relâche les lundi et mardi

Durée : 1 h 15

18 € | 13 €

Et au Off du Festival d’Avignon 2010

Théâtre des Lucioles • 10, rue des Remparts • 84000 Avignon

Réservations : 04 90 14 05 51

theatredeslucioles@aol.com

Les 8, 10, 12, 14, 16, 18 et 20 juillet 2010, puis tous les jours du 22 au 31 juillet 2010 à 10 h 30

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher