Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 16:34

 En direct du Festival et du Off d’Avignon 2012

 

Bilan de la 66e édition
du Festival d’Avignon


Annonce

Les Trois Coups.com


Avignon, le 25 juillet 2012

Le 66e Festival d’Avignon s’achèvera samedi 28 juillet 2012.

Le Off se poursuit jusqu’à cette même date.

66e-festival-davignon-615 dessin-william-kentridge

66e édition du Festival d’Avignon | © Dessin de William Kentridge

D’ici là, 24 représentations de 12 spectacles auront encore lieu, dont la représentation de Psychopharmaka de Rodolphe Burger et Olivier Cadiot le 27 juillet, ainsi que celles de la Mouette mise en scène par Arthur Nauzyciel et de Tragédie d’Olivier Dubois qui se joueront jusqu’au 28 juillet. Les expositions et l’école d’Art seront, elles aussi, ouvertes jusqu’à la fin du Festival.

À l’image du travail de l’artiste associé, le metteur en scène britannique Simon McBurney, cette édition a fait se croiser le théâtre et la littérature, le corps et les mots, les arts visuels et la musique, dépassant les frontières artistiques comme géographiques.

L’énergie de la création a irrigué le Festival d’Avignon. Sur les 42 spectacles (hors les 8 créations des Sujets à vif), 28 ont été des créations, 6 des premières en France, 16 ont été donnés en langue étrangère surtitrés en français. Ces spectacles, conçus par des artistes de générations et de pays différents, ont tous abordé les plateaux avec engagement et une réelle liberté, questionnant ce qui fait aujourd’hui théâtre.

C’est justement par cette interrogation, mise en perspectives par le philosophe Alain Badiou, que s’est ouvert le Théâtre des idées. Fondé sur des interventions dialoguées d’intellectuels, ce cycle de rencontres a contribué à éclairer certaines notions questionnées par la programmation : l’altérité, le temps, les crises économique et écologique.

Le Festival d’Avignon s’est à nouveau affirmé comme un lieu de prises de risques artistiques, de dialogue et d’ouverture à un large public, s’inscrivant dans la démarche de Jean Vilar quand il fonda le Festival en 1947 puis le transforma en 1966 et 1967 en l’ouvrant à de multiples formes artistiques. Jean Vilar, dont nous avons célébré le centenaire de la naissance, principalement avec un spectacle gratuit conçu par le collectif KompleXKapharnaüM. Proposé le 14 juillet sur la place du palais des Papes, Place public a réuni plus de 8 000 spectateurs qui ont pu à travers ce spectacle mieux comprendre et interroger l’héritage du fondateur du Festival.

Le Festival d’Avignon est également un forum où sont notamment débattues les questions de politiques culturelles. Cette 66e édition a reçu la visite du président de la République, François Hollande, visite d’une grande portée symbolique puisque cela ne s’était produit qu’en 1981. Il a notamment pris le temps d’une rencontre avec la direction et des artistes du Festival lors d’un dîner, accompagné du ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Michel Sapin, et de la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti. Cette dernière est d’ailleurs venue à plusieurs reprises au Festival. Le Festival a également accueilli la commissaire européenne à l’Éducation, la Culture, le Multilinguisme et la Jeunesse, Androulla Vassiliou ainsi que de nombreux élus et représentants des collectivités territoriales.

Pour la 7e année consécutive, la fréquentation globale dépasse les 90 %. À ce jour, le nombre de billets délivrés est de 135 800, correspondant à un taux de fréquentation de 93 %.

Une fois encore, le public a massivement témoigné de son envie de participer au Festival en investissant tous les lieux de débats et de rencontres qui lui sont proposés (11 000 entrées ont notamment été enregistrées à l’école d’Art).

L’équipe du Festival a poursuivi ses actions d’ouverture vers de nouveaux publics, notamment en organisant, avec les C.E.M.É.A., le séjour de 780 lycéens venus de toute la France ou encore en poursuivant sa collaboration avec le centre pénitencier d’Avignon-Le Pontet où Juliette Binoche, Simon McBurney et John Berger ont donné une lecture du roman de ce dernier, De A à X, présentée deux jours plus tôt dans la cour d’honneur.

Par ailleurs, le Festival d’Avignon a renforcé ses liens avec des associations locales en imaginant avec elles des parcours pour des jeunes et des adultes n’ayant pas l’habitude de s’y rendre et habitant notamment les quartiers de Monclar et de Champfleury.

C’est à l’intersection de ces deux quartiers d’Avignon que se construit La FabricA, le lieu de répétitions et de résidence du Festival d’Avignon. Ce lieu ouvrira en juillet 2013, pour une nouvelle édition pour laquelle Hortense Archambault et Vincent Baudriller ont choisi deux artistes associés : l’auteur, acteur et metteur en scène Dieudonné Niangouna, et l’acteur et metteur en scène Stanislas Nordey.

Recueilli par

Vincent Cambier

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher