Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2014 7 03 /08 /août /2014 11:52

« Bettencourt Boulevard
ou Une histoire de France »
de Michel Vinaver


Annonce de parution

Les Trois Coups.com


michel-vinaver-615 ted-paczula

Michel Vinaver | © Ted Paczula

En librairie, le 3 septembre 2014

Collection « Scène ouverte »

136 pages

13 euros

I.S.B.N. 978-2-85181-848-5

Diffusion Actes Sud

Cette pièce dont le sujet est tiré de l’actualité la plus brûlante rassemble, chemin faisant, les éternels composants des légendes et des mythes. Les auteurs de la Grèce ancienne faisaient parfois intervenir, pour clore leurs pièces, un dieu ou une déesse. Dans le cas de l’affaire dite Bettencourt, l’issue, incertaine, est dans les mains de l’appareil de justice auquel s’adjoignent les ressources de l’expertise médicale.

Ce qui intéresse Michel Vinaver est son présent mais aussi son passé, ses racines dans l’histoire de France des cent dernières années et ses prolongements où l’intime, le politique et l’économique se mêlent indissolublement. Le comique sans cesse affleure, mais tout autant le tragique, dans la chaîne d’épisodes de cette saga passionnante : ceux et celles qui ont fait la une des journaux, que nous avons entendus à la radio ou vus à la télévision, défilent sur scène –un peu comme à l’époque de Shakespeare, quand celui-ci constatait que le monde est une scène dont nous sommes les acteurs et les spectateurs.

De quel côté nous trouvons-nous ?

Michel Vinaver :

Né en 1927 à Paris. Il est d’abord romancier avec Lataume et l’Objecteur publié en 1950 et 1951 chez Gallimard. Entre 1953 et 1980, il est cadre supérieur, puis directeur général de Gillette. Il mènera son activité de cadre et celle d’écrivain de front. Sa première pièce, les Coréens, est créée en 1956 par Roger Planchon. D’autres pièces  Par-dessus bord, la Demande d’emploi, les Travaux et les Jours, 11 septembre 2001 – et d’autres grands metteurs en scène (Antoine Vitez, Jacques Lassalle, Alain Françon…) suivront.

Il a également adapté de nombreux auteurs classiques ou contemporains : Sophocle, Euripide, Shakespeare, Dekker, Gorki, Erdman ou encore Botho Strauss.

De 1982 à 1991, il est professeur dans les départements d’études théâtrales de Paris‑III puis Paris‑VIII. En 2012, il publie sa correspondance avec Albert Camus, des lettres échangées entre 1946 et 1957 sur, notamment, le thème de l’engagement.

Le dramaturge-écrivain a reçu en 1950 le prix Fénéon, en 2004 le prix S.A.C.D. et en 2006 le grand prix du Théâtre de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

Recueilli par

Les Trois Coups


Lire aussi « Molière et son dernier sursaut », de Molière et Michel Vinaver (critique), espace Alya à Avignon, Avignon Off 2008

Lire aussi « Nina, c’est autre chose », de Michel Vinaver (critique), Théâtre national de la Colline à Paris

Lire aussi « Par-dessus bord », de Michel Vinaver paraîtra le 18 décembre 2009 chez L’Arche éditeur (annonce)

Lire aussi « Par-dessus bord », de Michel Vinaver (critique), T.N.P. à Villeurbanne

Lire aussi « Par-dessus bord », de Michel Vinaver au T.N.P. de Villeurbanne (annonce)

Lire aussi « King », de Michel Vinaver (critique), Théâtre de la Commune à Aubervilliers

Lire aussi « Les Travaux et les Jours », de Michel Vinaver (critique), Off d’Avignon 2012, Théâtre des Lucioles à Avignon

Lire aussi « Dissident, il va sans dire », de Michel Vinaver (critique), La Barraca Zem à Lille


http://www.arche-editeur.com/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans Livres | Revues | D.V.D.
commenter cet article

commentaires

Rechercher