Lundi 12 mars 2012 1 12 /03 /Mars /2012 15:25

Le kitsch savoureux et lumineux

de nos sœurs du Québec

 

Un spectacle musical aux allures loufoques, mais aux accents édifiants, illumine le Théâtre du Rond-Point. Michel Tremblay, l’écrivain québécois chantre de la quotidienneté miséreuse et des ressources du verbe pauvre, qui était d’ailleurs ce samedi 10 mars à Paris pour présenter son dernier roman, « la Grande Mêlée », a lui-même salué cette adaptation vivifiante, signée René Richard Cyr, de sa pièce.

 

belles-soeurs-615

« Belles-sœurs » | © D.R.

 

Des postiers envahissent l’espace scénique de façon dynamique, sur une musique entraînante. Ils déposent des colis de façon ostensible avant de disparaître dans le décor. L’argument de la pièce est introduit : une mère de famille a gagné la totalité d’un catalogue d’ameublement et de décoration, soit un million de timbres à coller sur des feuillets. C’est le prétexte à réunir les « belles-sœurs », cette famille élargie qui comprend voisines et parentes d’élection, pour aider aux opérations de collage.

 

L’action est concentrée dans la cuisine – toutes les autres pièces de l’appartement sont dites en travaux – spacieuse mais modeste. Deux grands cercles figurant comme des haut-parleurs l’encadrent, cachant la plupart du temps les musiciens (apparus en postiers). Au premier étage, une rangée de chaises accueille celle(s) qui ne participe(nt) pas à la scène : soit qu’elle(s) n’y ai(en)t pas été encore introduite(s), soit qu’elle(s) en ai(en)t été exclue(s). Un spectacle kitsch, aux détails travaillés : c’est un concert criant de robes en imprimés à fleurs, de permanentes hors d’âge. On entendrait presque les fermetures à billes de portes des placards. Germaine (la gagnante) garde ses chaussons à marguerites colorées en permanence, puisqu’elle est censée être chez elle.

 

Une complainte ornée par les chœurs

Il s’agit d’un « théâtre musical » : des chansons entrecoupent les dialogues pour en développer certains thèmes. La musique, blues, jazzy, variétés, n’a d’autre prétention que de mettre en valeur les paroles et les voix des actrices. Bien sûr, tout cela est facile, un peu surfait, utilisant toujours le même procédé : un trait de sentiment est accentué, au moyen de quelques notes, qui deviennent une complainte ornée par les chœurs. Mais les airs joyeux ou mélancoliques donnent occasion à chacune des actrices de jouer sa partition originale. Le parolier donne successivement aux chansons une tonalité différente : drolatique, satirique, romantique, mais aussi sociale et pathétique.

 

À terme, le monde des artifices se révèle comme tel, et la convivialité sororale fait place à la cruelle réalité. La légèreté d’un spectacle de cabaret, aux sonorités des variétés, n’exclut pas pour autant l’épaisseur sociale. Il s’agit d’une véritable pièce féminine, montrant des femmes de vingt à quatre-vingt-dix ans, grosses, minces, gentilles, méchantes, telles qu’elles sont. Une fibre sociale et féministe s’exprime même à travers les dialogues d’allure futile, mais qui explorent aussi de véritables drames. La représentation est donc une réussite – mieux, une référence – en son genre. 

 

Christophe Giolito

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Belles-sœurs, théâtre musical, de Michel Tremblay

Actes Sud, 2007

Mise en scène : René Richard Cyr

Assistante à la mise en scène : Lou Arteau

Avec : Édith Arvisais, Marie-Évelyne Baribeau, Sylvie Ferlatte, Kathleen Fortin, Marie-Thérèse Fortin, Maude Guérin, Michelle Labonté, Maude Laperrière, Suzanne Lemoine, Hélène Major, Christiane Proulx, Dominique Quesnel, Monique Richard, Janine Sutto, Guylaine Tremblay

Doublure : Geneviève Alarie, Anka Rouleau

Musiciens : Stéphane Aubin, Serge Arsenault, Martin Marcotte, François Marion

Décors : Jean Bard

Costumes : Mérédith Caron

Éclairages : Martin Labrecque

Accessoires : Francis Farley-Lemieux

Perruques : Rachel Tremblay

Théâtre du Rond-Point, salle Renaud-Barrault • 2 bis, avenue Franklin D.‑Roosevelt • 75008 Paris

Site du théâtre : http://www.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/110864-belles-soeurs.html

Sites du spectacle :

www.belles-soeurs.com/paris2012 et www.facebook.com/bellessoeurs

Courriel de réservation : http://www.rodrigue.fr/transact/venteenligne.asp?WCI=Panier_ACTION&langue=&site=&idstructure=110&origine=&nocal=2B&ACTION=CALENDRIER&IDMANIF=351&SOURCE=CALENDRIER

Réservations : 01 44 95 98 21

Du 8 mars au 7 avril à 21 heures, dimanche 15 heures, relâche les lundis, et les 11, 15, 22 et 29 mars 2012 et le 5 avril 2012

Durée : 1 h 45

34 € | 16 € | 14 € | 10 €

Publié dans : France-Étranger 1998-2014 - PUBLIER UN COMMENTAIRE ? - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

W3C

  • Flux RSS des articles
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés