Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 12:51

Délicate folie


Par Jean-François Picaut

Les Trois Coups.com


Depuis plus de vingt ans maintenant, la Cie Légitime folie poursuit son chemin au service d’un projet culturel pour et par les enfants. Sa dernière création confirme son talent pour créer des univers qui parlent aux enfants, et aussi aux adultes.

alice-on-the-road-615 jean-henry

« Alice on the Road » | © Jean Henry 

Alice on the Road croise l’univers d’Alice in Wonderland (Lewis Carroll, 1865) et celui de Little Nemo in Slumberland, une bande dessinée de Winsor McCay, publiée de 1905 à 1912 dans le New York Herald. Cette série est à peu près inconnue en France, mais jouit aux États-Unis d’une popularité constante. Légitime folie a trouvé en Little Nemo le personnage qui n’existe vraiment qu’au travers de ses rêves, un petit frère d’Alice.

Le décor représente côté cour la chambre de Little Nemo, matérialisée par son lit, où il fait les rêves et les cauchemars qui peuplent ses aventures, et un bureau. Au centre se dresse un grand livre-écran, qui est sans doute la trouvaille scénographique du spectacle. Les personnages entrent ou sortent de ces livres qui évoquent les ouvrages illustrés et souvent animés en vogue au xixe siècle, ancêtres de nos modernes pop-up. L’écran reçoit les dessins qu’effectue Little Nemo et qui mettent ses songes en scène. Ce qui pourrait être un bateau vu en coupe, mais qui a aussi une allure de kiosque, occupe le côté jardin. Comme toujours, dans les spectacles de Légitime folie, les costumes, sophistiqués et frais tout à la fois, et les éclairages, au service de la fantaisie et de la magie du spectacle, sont particulièrement étudiés.

L’histoire a été très librement adaptée par Blandine Jet, à partir de ces deux textes sources. Les chutes répétées de Little Nemo hors de son lit lors de ses rêves agités servent de fil rouge à l’histoire. Elles constituent aussi le point de contact avec Alice in Wonderland, par le parallèle avec la chute dans le terrier. On retrouve ensuite les principaux épisodes d’Alice : la rencontre avec le chat, le thé chez les fous, les conseils du ver à soie, etc. Outre Little Nemo, les principaux personnages de Lewis Carroll sont également présents : Alice elle-même, le Lapin blanc, le Chat, la Reine de cœur, le Ver à soie et le Chapelier fou. Vincent Burlot, qui est aussi le compositeur et le directeur vocal, interprète à la fois ce rôle et celui du Papa de Nemo. Il n’y a donc que cinq enfants acteurs (de 9 ans à 17 ans) en scène, soit beaucoup moins que dans le Jardin perché et moins aussi que dans Petit monde, deux autres créations de la compagnie. Si tous les jeunes comédiens ne chantent pas, il est agréable de voir que les qualités des interprètes sont mises en valeur : l’un est acrobate, un autre s’exprime par le dessin…

Fantasmagorie non dénuée d’humour

Le propos philosophique ou culturel, revendiqué par la troupe, est aussi moins évident que dans le Jardin perché notamment. Ce qui domine dans la pièce, c’est la fantaisie onirique et la fraîcheur de l’univers représenté. Cette fantasmagorie non dénuée d’humour exerce un charme puissant sur les plus jeunes et réjouit les plus âgés. Marius et Paul, 5 ans, assis non loin de nous, n’ont pas quitté la scène des yeux un seul instant. Les jeux autour du miroir les ont littéralement fascinés et laissés perplexes. Il a fallu, après la représentation, leur montrer les deux interprètes (pourtant de taille et d’âge différents) pour que le sortilège cesse.

La question des jeux sur les mots est plus délicate, certains ne sont évidemment accessibles qu’à des adolescents, voire des adultes. Il en est de même pour les allusions culturelles ou évènementielles qui effectuent clairement un clivage entre les générations.

La musique et les chansons constituent toujours une part importante dans le travail de Légitime folie. Vincent Burlot, qui interprète sa musique en direct sur scène, a un véritable don pour composer des mélodies agréables à entendre, sans être mièvres. Il sait toujours trouver des arrangements intéressants. Bien sûr, d’un spectacle à l’autre, on retrouve sous la diversité un air de parenté, mais peut-on reprocher à un créateur d’avoir un univers personnel ?

Au total, donc, cette nouvelle création de Légitime folie se révèle une nouvelle réussite. Il faut lui souhaiter de rencontrer le succès mérité. Il faut aussi former le vœu de voir cette compagnie avoir beaucoup d’émules. La réforme de l’éducation mise en place par l’actuel gouvernement est peut-être une occasion à saisir aux cheveux. 

Jean-François Picaut


Alice on the Road, de Blandine Jet

Libre adaptation d’Alice in Wonderland de Lewis Carroll (1862)

Le personnage de Little Nemo est tiré de la bande dessinée Little Nemo in Slumberland de Winsor McCay (1905-1912)

Cie Légitime folie • B.P. 30619 • 35006 Rennes cedex

02 99 51 99 29 | 06 70 12 52 48

Courriel : legitime-folie@wanadoo.fr

Site : http://www.legitime-folie.fr/

Chansons, textes et adaptation : Blandine Jet

Mise en scène et chorégraphies : Hélène Jet

Musique et direction vocale : Vincent Burlot

Avec : Eudice Plumelet (Little Nemo), Suzon Mézière (Alice enfant), Lera Smith (la Reine de cœur, le Ver à soie), Iwen Casteret (le Lapin blanc, le Chat), Gabrielle Lion et Anna Burlot (Alice adolescente, en alternance), Vincent Burlot (le Papa musicien, le Chapelier fou)

Scénographe : Vincent Gadras

Costumière : Myriam Rault

Régisseur lumière et sonorisateur : Thibaut Galmiche

Espace culturel Beausoleil • allée de la Mine • 35131 Pont-Péan

Réservations : 02 97 22 76 95 | 06 03 17 53 28

Durée : 1 heure

7 € | 5 €

Tournée :

– Le jeudi 21 février 2013 à 14 h 30 : centre culturel de Mauron (56)

– Le vendredi 22 février 2013 à 20 h 30 : ibidem

– Le dimanche 7 avril 2013 à 16 heures (version spéciale toute petite salle) : péniche-spectacle, amarrée à Guichen-Pont-Réan (35)

– Les mercredi 10 avril 2013 à 15 h 30 et jeudi 11 avril 2013 à 14 h 30 : centre culturel de Liffré (35)

– Les jeudi 2 mai 2013 à 14 h 30 et vendredi 3 mai 2013 à 19 h 30 : centre culturel de Vicques (Suisse)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

il etait une fois 20/02/2013 18:35

ça a l'air pas mal, j'irais voir leur date dans le 56 :)

Rechercher