Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 17:32

Une famille totalement
« à l’ouest »


Par Trina Mounier

Les Trois Coups.com


Création d’une jeune femme écrivain et metteur en scène, Nathalie Fillion, « À l’ouest » est une pièce étrange. Une comédie façon boulevard avec canapé et famille compliquée, mais sans amant dans le placard. Une comédie douce-amère sur les vertus de la famille quand tout fout le camp : l’argent, les manières, les codes vestimentaires, les relations entre hommes et femmes, jeunes et vieux, etc. Une comédie bavarde où l’on parle beaucoup, où l’on s’embrasse, pleure, crie et se dispute et où il ne se passe pas grand-chose… La vie comme elle va…

a-louest-615 christian-ganet

« À l’ouest » | © Christian Ganet

Le titre à lui seul est tout un programme… Dans la famille, il y a le grand-père Richard, passablement à côté de ses pompes, qui ne reconnaît son fils que par intermittence, à l’ouest, donc. La grand-mère Madeleine, véritable chef de famille et surtout détentrice du patrimoine familial, et en particulier de la grande demeure de vacances à La Baule, Les Pins (dans l’Ouest, bien sûr…). Jean, leur fils, maniaco-dépressif sous traitement euphorisant, est complètement à l’ouest, lui aussi. Ses deux enfants, Louis et Julie ; sa petite amie Adeline de vingt ans sa cadette ; Adel, le fils de la mère partie en Orient à la recherche de l’essentiel et sa petite amie venue de Roumanie, venue de l’Est dans l’Ouest donc, Anca.

Tout ce petit monde est réuni par les enfants de Jean, très inquiets de la trop bonne santé de leur père, qui, après une longue période de dépression, jette désormais l’argent par les fenêtres, pour le plaisir, parce que demain sera forcément plus rose qu’aujourd’hui ! Par ces temps de crise financière, imaginez un peu ! Ils sont allés chercher l’arbitre suprême, la seule personne à pouvoir faire entendre raison à Jean, la grand-mère Madeleine, forte tête et forte en gueule. Un vrai complot familial se trame. En arrière-plan se joue tout ce qui peut réunir une famille, l’histoire commune, les souvenirs et l’affection.

À l’ouest, tout fout le camp !

En plus des personnages de cette famille se trouvent réunis aussi tous les ingrédients censés représenter notre XXIe siècle, à la fois nouveaux et admis par tous : le divorce (Jean en est à son troisième), l’homosexualité de Julie, les joints, la maladie d’Alzheimer, eBay, etc. et, au centre, l’argent et les antidépresseurs qui bousculent le quotidien par l’intermédiaire des volte-face de Jean.

Bien sûr, on rit beaucoup à cette pièce qui nous ressemble (les personnages interpellent d’ailleurs régulièrement le public), comme on est attendri par les relations sincères et dignes de Madeleine et Richard ou celles de Richard et de son petit-fils. Curieux que ce grand-père dont l’esprit doucement se fait la malle soit au cœur des moments les plus émouvants de la pièce. Certes, le propos est léger, et sans doute la pièce gagnerait à être un peu resserrée, mais elle est aussi sans prétention et finalement assez efficace. Elle nous tient un langage agréable à entendre quand les repères s’effacent : la famille comme remède au vertige ?

Il faut dire que les acteurs, Laurence Février en tête, sont excellents. Ils débordent d’énergie et d’inventivité, entre foire à la trouvaille et forum de la débrouille comme l’est notre monde où tout bouge, le langage, les codes, les certitudes. On se sent invité à la fête… On serait bien bête de refuser ! 

Trina Mounier


À l’ouest, de Nathalie Fillion
Éditions Actes Sud-Papiers
Mise en scène : Nathalie Fillion
Assistante à la mise en scène : Mariéva Jaime Cortez
Avec : Olivier Cruveiller, Jean-Claude Durand, Laurence Février, Manon Kneusé, Hubert Lemire, Carole Malinaud, Estelle Meyer, Ismaël Tifouche Nieto
Lumières : Denis Desanglois
Création sonore : Christophe Sechet
Chorégraphe : Jean-Marc Hoolbecq
Conseiller kathakali : Laurent Lalanne
Régie générale : Guy Merlant
Les Célestins de Lyon • 4, rue Charles-Dullin • 69002 Lyon
Réservations : 04 72 77 40 00
www.celestins-lyon.org
Du 13 au 21 janvier 2012 à 20 heures, dimanche à 16 heures, relâche le lundi
Durée : 2 h 20
De 8,5 € à 34 €
Tournée :
– Vire – Le Préau – 24 janvier 2012
– Boulogne - Théâtre de l’Ouest-Parisien – 28 et 29 janvier 2012
– Paris – Théâtre du Rond-Point – du 2 mars au 1er avril 2012
– Colombes – L’Avant-Scène – 5 avril 2012
– Clamart – Théâtre Jean-Arp – 10 avril 2012
– Montpellier – Théâtre des 13-Vents – 10 et 11 mai 2012

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher