Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 21:45

 

« Diden Berramdane et Samuel Beckett »

 

Depuis 1987, Diden Berramdane explore l’œuvre de Beckett, dont il a monté les principales pièces : En attendant Godot en 1987 et 1998, Fin de partie en 1995, Oh les beaux jours en 1996, Pas et la Dernière Bande en 2002.

 

Cet engouement pour Beckett peut surprendre chez un homme de théâtre dont on connaît le goût pour des œuvres baroques comme Escurial de Michel de Ghelderode, Le roi se meurt de Ionesco, Fando et Lis d’Arrabal…


Toutefois, jouer Beckett, c’est jouer superlativement, dans tous les sens du terme, et Diden Berramdane le fait à sa manière qui donne au visuel et au sonore une place importante.


Ses mises en scène se fondent dans l’univers de l’auteur. Dans ce théâtre qui place l’acteur au centre, l’écrit et les indications sont respectés à la lettre, simplement, il apporte une tonalité, une atmosphère, une musicalité particulières. Il exploite en particulier les potentialités comiques du texte sans choisir pour autant la voie du burlesque.


« L’interprétation des comédiens donne aux textes de Beckett une énergique et angoissante résonance et met en évidence cet “increvable désir” : l’obstination vitale d’une humanité qui refuse l’anéantissement. »

Diden Berramdane


Diden Berramdane


Comédien, metteur en scène, peintre, musicien, fondateur de la Compagnie Diden-Berramdane.


Formation au conservatoire d’art dramatique de Grenoble et à l’école des Beaux-Arts d’Oran et celle de Grenoble. Première création théâtrale en 1973, parallèlement à une carrière de peintre entamée dès 1970 (expositions à Paris, Genève, Grenoble, Thonon…).


En 1974, il rencontre Georges Lavaudant et participe à l’aventure du Théâtre partisan puis du Centre dramatique national des Alpes jusqu’en 1982.


Il est comédien dans le Roi Lear de Shakespeare en 1974 et 1977, Lorenzaccio de Musset en 1975, Œdipe-Roi de Sophocle en 1976, les Cannibales, de Georges Lavaudant en 1979 et 1982, la Rose et la Hache d’après Shakespeare en 1980.


En 1976, il fonde sa compagnie de théâtre. Il met en scène, joue, crée les décors, les costumes, les lumières et les musiques de ses spectacles.


Il écrit ses propres textes, Requiem pour un Maure en 1985, qui reçoit l’aide à la création dramatique du ministère de la Culture, Éden fakir en 1989.


Il adapte le Don Quichotte de Cervantès en 1984 avec soixante comédiens et Othello de Shakespeare en 1991.


Il met en scène les auteurs contemporains, Escurial de Michel de Ghelderode en 1992, Cinq pièces à louer de Jean Tardieu en 1994, Du vent dans les branches de sassafras de René de Obaldia en 1997, Le roi se meurt d’Ionesco en 1999, Histoire du soldat de C.-F. Ramuz et Igor Stravinsky en 2001, Il suffit de peu de Martine Drai en 2005, Fando et Lis de Fernando Arrabal en 2006.


En 2004, il met en scène une version théâtrale et musicale de Pierre et le Loup de Prokofiev avec 15 musiciens et 7 comédiens.


Depuis 1986, il dirige le Théâtre Sainte-Marie-d’en-bas. 


Recueilli par

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Oh les beaux jours, de Samuel Beckett

Mis en scène par Diden Berramdane

Une création de la Compagnie Diden-Berramdane

Du 17 avril 2007 au 6 mai 2007

Théâtre Sainte-Marie-d’en-bas • 38, rue Très-Cloîtres • Grenoble

Tél. 04 76 42 01 50

Télécopie : 04 76 63 12 48

Courriel : mailto:theatrediden@wanadoo.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean Jacques Thevenard 12/12/2010 09:14


Quel itineraire,quelle qualite artistique dans touted Les facettes du theatre et de la scene musicale! Au regret de n être pas tjs present. Chapeau l artiste et chapeau "bas"de vous croiser
programme en main. Un admirateur maladroit qui vous croise de temps a autre


Rechercher