Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2007 6 17 /03 /mars /2007 15:27

L’alliance du capital
et du spirituel


Par Vincent Cambier

Les Trois Coups.com


Du 15 au 25 mars 2007, La Criée de Marseille accueille « Sainte Jeanne des abattoirs », de Bertolt Brecht. Une tripotée de comédiens et de chanteurs, une mise en scène « mode », dans une pièce à la fois très actuelle et très datée.

Je vais manquer – une fois de plus hélas ! –, d’enthousiasme dans mon compte-rendu critique d’une pièce. Je commence d’ailleurs d’en avoir assez de voir des spectacles et d’en sortir sans avoir reçu une flèche en plein cœur ou en plein corps ou en pleinte tête, ou – rêvons un instant… – les trois en même temps.

Il est question ici de Chicago en 1929. Un grand méchant loup de capitaliste, Pierpont Mauler, domine le marché de la viande d’une main de fer. Il n’a pas l’ombre d’une hésitation devant un coup tordu pour maintenir à tout prix sa position, éliminer ses concurrents, manipuler la Bourse. Il embauche et débauche des ouvriers au gré des fluctuations boursières. Les pauvres ne sont que « des variables d’ajustement ».

« Sainte Jeanne des abattoirs » | © Pierre Grobois

L’autre personnage important, c’est Jeanne, embrigadée dans l’Armée du salut du coin, rebaptisée ici les « Chapeaux noirs ». Elle manie la charité chrétienne comme on manie le gourdin pour « convaincre » le peuple… En d’autres termes, on assiste dans Sainte Jeanne des abattoirs à l’alliance du capital et du spirituel.

La mise en scène chic et mode (pour réactualiser la pièce ?) de Catherine Marnas est dynamique, mais n’empêche pas certaines longueurs. Quant aux comédiens, ils manquent généralement de maturité et de force de conviction émotionnelle. À l’exception du « Monsieur Loyal », remarquable de bout en bout. 

Vincent Cambier


Sainte Jeanne des abattoirs, de Bertolt Brecht

Traduction : Gilbert Badia

Mise en scène : Catherine Marnas

Avec : Mathieu Bonfils, Guillaume Clausse, Julien Duval, Odile Lauria, Franck Manzoni, Maud Narboni, Tonin Palazzoto, Olivier Pauls, Bénédicte Simon, Claire Théodoly, Martine Thinières

Les Chapeaux noirs : Paule Barbier, Véronique Besnard, Christian Bovier-Lapierre, Dominique Guérin, Max Minniti, Déborah Nabet

Les ouvriers : Daniel Barraud-Andersen, René Borruey, René Calmettes, Chantal Camenen, Calérie Ciccarelli, Julien Cordier, Georgina Delagrange, Nathalie Demaretz, Béatrice Durocher, Béatrice Fontaine, Annick Fornier, Philippe Oddou, Corinne Oualid, Aram Petrossian, Pierre Reiff, Anne Roche, Danielle Roussel, Marc Saquet, Édith Traverso, Louis-André Valette

Décor : Carlos Calvo et Michel Foraison

Costumes : Dominique Fabrègue

Lumières : Michel Theuil

Création son : Mme Miniature et Fred Granier

Musique originale et chants : Alain Aubin

Durée : 2 h 15

Théâtre national de Marseille-La Criée • 30, quai de Rive-Neuve • 13284 Marseille cedex 07

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher