Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 12:24

Dernière dignité


Par Vincent Cambier

Les Trois Coups.com


Dans le cadre du festival Artoké à Avignon, la compagnie Les Trois Pilats a créé six pièces de Sébastien Joanniez, un auteur vivant. L’une d’entre elles, « la Nuit l’ordure », était présentée à La Luna le dimanche 18 mars 2007. Grand souvenir !

theatre2-reduit-copie-2.jpg

Un hospice. La nuit ? Le jour ? Sans doute la nuit, plus propice aux confidences. Mais ça pourrait être le jour, parce qu’on ne choisit pas son moment pour faire valdinguer sa boîte à enfer et la vider à la face du monde. L’enfer d’un univers médicalisé, où le personnel soignant a « du miel sur la langue », mais « des cris et l’œil mauvais ». Un endroit où faut attendre sagement la Faucheuse, sans pisser à côté. Pas même une goutte. Sinon, gare ! Seule lueur qui troue la nuit crapoteuse du « héros » de Joanniez : Maryvonne la blouse blanche, parce qu’elle prononce « des mots d’humain », elle.

Et notre homme, lui, est plutôt du genre rebelle, voyez. Alors, cracher sa bile de mots, c’est sa pauvre façon à lui de reprendre l’initiative, de choisir un poil sa mort, de retrouver une dernière dignité avant de clamser. Dans tous les cas, il en a plein le cul. Alors, devant nous, d’un coup, il lâche la bonde. Et je peux vous dire que c’est pas triste. Que c’est terrifiant. Et que c’est profondément vrai.

Il faut entendre comme l’auteur a le sens du verbe et de la phrase qui cognent, qui tapent au cœur et aux oreilles. Joanniez taille au rasoir dans le gras, ne laisse affleurer que le nerf et impose une prose à fleur de mot.

Quant à Emmanuel Baillet, il ricane, il peste, il éructe, il feule, il rugit, il souffre, il enfle, il grandiose, il célinise, le gosier tapissé d’une humanité bouleversante. Longtemps après, il frère encore. 

Vincent Cambier


La Nuit l’ordure, de Sébastien Joanniez

Régie générale : Pascal Papini

Avec : Emmanuel Baillet

Péniche Makara • quai de la Ligne • Avignon

06 17 93 13 85

Théâtre La Luna • 1, rue Séverine • Avignon

04 90 86 96 28

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher