Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 13:14

Communiqué aux 6 000 signataires

de la pétition de soutien aux quatre

de la StarAc’

 

Le procès des quatre de la StarAc’ a été une seconde fois reporté. Trente et une personnes se portent « comparants volontaires ».

 

Après un premier renvoi le 28 mars 2006, le procès a été de nouveau renvoyé par la juge suite à la demande de la défense de joindre aux poursuites du ministère public les plaintes des intermittents contre les vigiles (notamment pour coups et blessures).

 

Trois ans après les faits, l’instruction de ces plaintes n’est étrangement toujours pas achevée.

 

La juge a donné rendez-vous le 15 mars 2007 pour une audience dite de « fixation », qui devrait permettre aux avocats et aux magistrats de décider d’une date définitive pour ce procès.

 

Nous pouvons donc nous réjouir que les deux affaires soient enfin associées et donc jugées en même temps.

 

Par ailleurs nous pouvons rester inquiets sur la lenteur de la procédure commencée en octobre 2003, une stratégie de l’usure qui rappelle celle des « négociations » sur les annexes VIII et X.

 

Nous voulons que cette situation d’attente que subissent les quatre, loin de servir un enterrement programmé, serve au contraire à amplifier la mobilisation et la lutte contre le protocole de juin 2003.

 

C’est dans ce sens que trente et une personnes ayant participé à l’action du 18 octobre 2003 se sont portées « comparants volontaires » lors de ce procès. Par ce geste courageux et généreux, ils viennent rappeler qu’à la violence des vigiles s’ajoutent la violence de cette réforme et la violence de ce gouvernement, qui refuse toujours d’entendre l’évidence de nos revendications. Ils viennent aussi rappeler, comme pour les « faucheurs volontaires », qu’il est injuste de désigner arbitrairement quatre coupables sur une action de sensibilisation qui a été suivie par plus d’une centaine. Ils viennent enfin affirmer la légitimité de cette nécessaire prise de parole comme toutes celles qui ont été menées au cours de cette lutte exemplaire.

 

Avec eux, tous ceux qui étaient présents devant le tribunal de grande instance de Bobigny pouvaient affirmer : « J’y étais, j’y suis, j’y serai ! »

 

La vraie bonne nouvelle de la journée du 14 septembre a été l’élan de mobilisation et de solidarité qu’elle a suscité.

 

Nous avons toujours besoin de votre soutien pour obtenir la relaxe des quatre et maintenant des trente et un comparants volontaires. C’est grâce à cette mobilisation que la justice n’a pas tranché en urgence, comme elle le fait trop souvent pour réprimer les mouvements sociaux.

 

Nous remercions donc pour leur mobilisation ou leur appel à soutien :

– les 6 000 signataires de la pétition sur le site de la Coordination des intermittents et précaires d’Île-de-France ;

– les 1 700 signataires de la pétition sur les sites de la CGT Spectacle ;

– les 250 personnes venues soutenir les quatre par leur présence devant le tribunal de Bobigny ;

– la mairie de Bobigny pour le soutien logistique du rassemblement lors du procès ;

– les syndicats et associations professionnelles présents (SFA-CGT, SNTR-CGT, CNT Culture, UNSA spectacle et communication, Sud Spectacle, la SRF, l’UFISC) ;

– les élus du comité de suivi venus sur place pour soutenir les quatre : Jack Ralite, sénateur de Seine-Saint-Denis ; Marie-Christine Blandin, sénatrice du Nord ; Patrick Bloche, député de Paris, et Jean-Pierre Brard, député de Seine-Saint- Denis ;

– toutes les organisations qui ont appelé au rassemblement à Bobigny.

 

Cette mobilisation témoigne de la vivacité du mouvement et devra s’amplifier jusqu’au 26 septembre, date à laquelle les partenaires sociaux doivent se réunir pour décider de l’avenir de l’Unédic.

 

Ce procès n’est que partie remise, et la mobilisation du 14 septembre devra se retrouver plus forte encore lors du prochain procès, pour que personne ne puisse penser que nos droits peuvent se dissoudre dans l’oubli avec le temps et que notre lutte n’était qu’un « caprice de privilégiés ».

 

En attendant, la pétition de soutien continue. N’hésitez pas à la faire circuler. Voici les adresses directes à copier pour donner l’accès à la liste des signataires, au texte de la pétition ainsi qu’au formulaire à remplir et à valider.

 

N’oubliez pas de confirmer le message que vous recevrez en retour aussitôt après votre première validation.

 

Lire la pétition :

http://www.cip-idf.org/petition/?petition=3

 

Signer la pétition :

www.cip-idf.org/petition/index.php?petition=3&signe=oui

 

Voir les signataires :

www.cip-idf.org/petition/index.php?petition=3&pour_voir=oui

 

Les Indisponibles-Solidaires des quatre | comité de soutien des quatre de la StarAc, CIP-IDF

 

Recueilli par

Vincent Cambier

www.lestroiscoups.com


Page d’accueil de la Coordination des intermittents et précaires d’Île-de-France : www.cip-idf.org/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher