Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 11:11

Programme d’octobre 2006

 

• Mardi 10 octobre à 19 heures :

Conférence :  Parcours de l’art

« Portrait du visiteur en marcheur ou comment le parcours du visiteur dans la nature active l’œuvre d’art : l’exemple du CAIRN »

Par Jean-Denis Frater, historien de l’art, assistant artistique du CAIRN, centre d’art.

 

Depuis 2000, le CAIRN, centre d’art (action commune pour l’art contemporain du musée Gassendi et de la réserve géologique de Haute-Provence) propose à des artistes de renom d’intervenir dans le paysage, sur les 200 000 ha du territoire de la réserve géologique de Haute-Provence. Des artistes comme Andy Goldsworthy, Herman De Vries ou Reno Salvail y ont déjà laissé leur empreinte. Ces projets – bien que différents – ont le point commun de ne pas pouvoir être perçus dans leur intégralité par le visiteur. Celui-ci doit parcourir le territoire – devenu territoire de l’art – et devenir le vecteur qui connecte chaque composante de l’œuvre.

Entrée libre.

 

• Mardi 17 octobre à 19 heures :

Conférence : Parcours de l’art

« Des usages et des œuvres sculptées »

Par Sophie Roux, historienne de l’art

 

Le genre sculpture, dans son histoire, s’organise autour d’un rapport, d’une variation entre matière/forme, fonction/rythme, et la nature et la place du regard que l’on porte sur elle.

En parcourant quelques exemples qui mettent en jeu ces données, nous pourrions nous interroger sur les conditions multiples et les modalités de la mise en mouvement des œuvres et, en réponse, celles de nos corps.

Les exemples choisis illustreront les aspects profanes et sacrés des œuvres, mais aussi les divers matériaux (marbres, bronze) et iront de la figure mythique de Dédale à celle de Joseph Beuys.

Entrée libre.

 

• Mardi 24 octobre à 19 heures :

Conférence : Parcours de l’art

« L’art est une métaphore de la condition humaine »

Par Martine Lafon, conférencière et artiste

Sculptures mécaniques | Corps et technologies.

 

Sentez-vous cette insoutenable légèreté de l’être ? Le critique Germano Celant écrit à propos de Rebecca Horn : « Elle pratique l’interchangeabilité des choses et de l’être humain, de la réalité et de l’illusion. »

Ses sculptures animées, tour à tour séduisantes ou menaçantes, semblent bien avoir une âme ! Métamorphose, alchimie, prolongation et transformation du corps sont également au centre de l’œuvre de Jana Sterbak. Son travail met en scène des situations dramatiques, inquiétantes, ayant « le corps ou la technologie comme composante ».

Entrée libre.

 

Recueilli par

Vincent Cambier

www.lestroiscoups.com


Théâtre du Bourg-Neuf • 5 bis, rue du Bourg-Neuf • Avignon

04 90 85 17 90

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher