Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 1992 5 17 /07 /juillet /1992 15:48

Le manque de fantaisie ?

 

Après avoir tourné et retourné le problème pendant un temps certain, j’avoue. J’avoue mon impuissance (mon incapacité ?) à analyser le contenu de ce spectacle, je veux dire la pensée de Freud.

 

theatre2-reduit.jpg

 

Le texte est très riche, très dense, et, de ce fait, il est très difficile d’en apprécier toute la saveur, tout le sens dès la première écoute. J’ai parfois décroché, bercé par la musique envoûtante du verbe. On peut regretter que ce texte ne soit pas immédiatement perceptible. Il n’en reste pas moins vrai qu’on sourit souvent.


L’utilisation du décor et des accessoires, particulièrement astucieuse, symbolise magnifiquement les tiroirs de notre pensée et de notre vie. Claude Esnault a fait un beau et vrai travail de mise en scène. J’ai assisté à du théâtre, celui qui émeut et qui fait réfléchir, qui pose des questions aux êtres humains que nous sommes, même si l’impression de froideur demeure.


Les deux comédiens, Jacky Boiron et Sylvie Boutley sont irréprochables. 


Vincent Cambier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Phantaisie, de Freud

Salle Roquille • 3, rue Roquille • Avignon

À 19 heures, du 10 juillet au 2 août, jours pairs

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher