Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 1996 3 31 /07 /juillet /1996 20:03

Un jeune animal de race

 

Tita et Lou, deux sœurs presque siamoises, tant elles sont unies de cœur, de corps et d’esprit. Incapables de se séparer, donc. Pour que le drame s’accomplisse, un homme va s’immiscer…

 

theatre2-reduit.jpg

 

La mise en scène simplissime d’Yves-Laurent Schwob nous oblige à imaginer. « On dirait qu’on irait dans la carte postale, on dirait qu’on ferait la sieste, pas pour dormir mais pour chuchoter, on dirait que… »


Le décor est inexistant, la musique et la voix off assourdissantes. La pièce de Catherine Anne, un peu confuse, est tendre, subtile, cruelle et violente. Tout repose donc sur le jeu des deux comédiennes.


Karine Dadi (Tita), souvent un peu froide, finit par nous émouvoir quand elle « craque ».


Mais… il y a Christine Sireyzol (Lou), un jeune animal de race, capable d’avoir des éclats d’une sauvagerie inouïe et de vous faire « pleurer de joie à l’intérieur », capable de passer par toutes les émotions, de sourire à vous liquéfier le cœur, de vous transpercer au fond de l’âme, de vous clouer au fauteuil, éblouis par sa lumière, irradiant de tous les pores de sa peau.


Rappelez-vous, Christine, l’enthousiasme, c’est, littéralement, « le divin qui est en nous ». 


Vincent Cambier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Tita-Lou, de Catherine Anne

Théâtre du Funambule à 14 h 16

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher