Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 1997 5 01 /08 /août /1997 22:59

Au théâtre comme à la maison

 

theatre2-reduit.jpg

 

On dirait qu’on irait à l’hôtel « Chez Germaine ». On dirait qu’il y aurait un cabaret littéraire pas comme les autres, où on pourrait picoler et se taper la cloche – mais ça serait pas obligé. Où les acteurs et les spectateurs deviendraient les passagers momentanés de cet hôtel un peu délirant… Où tout le monde serait témoin des scènes de vie ordinaire, qu’on croirait pas jouées, avec de la musiqu’e genre rock’n’roll…

 

Mais faut pas se gourer : y’a que le spectateur qu’est amateur là dedans ! Les musicos et les acteurs assurent comme des bêtes, sur des textes béton d’Eugène Durif, Paul Auster, Nicolas Geny, Bernard-Marie Koltès, Botho Strauss, Valère Novarina, Fernando Arrabal, Serge Valetti…

 

Enfin du théâtre contemporain, triste, rigolo, grave, émouvant, qui va au milieu des gens et qui les concerne au premier degré ! Du théâtre « immédiat », cimenté par un boulot de pro, à avaler cul sec. Putain, que c’est bon par où ça passe ! C’est peut-être le spectacle le plus inventif du Festival.

 

Les comédiens et les musiciens de la compagnie de l’Imprimerie s’en donnent à cœur joie, et nous régalent de leurs frasques d’allumés. Mais le pompon revient, selon moi, à Pascal Billon et à Ana Abril, magnifiques de dinguerie rigolote. 

 

Vincent Cambier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Hôtel « Chez Germaine », cabaret littéraire pas pareil

Compagnie de l’Imprimerie|Théâtre de l’Escalier-des-Doms

Théâtre de l’Escalier-des-Doms • 1, bis, rue des Escaliers-Sainte-Anne • Avignon

04 90 85 53 95

Du 10 juillet au 26 juillet à 22 h 15 (1 h 15)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher