Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 1998 5 17 /07 /juillet /1998 00:04

Le rire pour le dire

 

theatre2-reduit.jpg

 

Devant nous, Lulu le clown se maquille de blanc, de noir et de rouge. Parce que, pour que la magie opère, « la préparation, c’est important », surtout « la préparation à l’intérieur de soi ».

 

Ensuite le clown nous parle de Full Metal Jacket et d’un jeune homme qui a appris à tuer. Born to kill est son slogan. Ça pourrait être sinistre, c’est grave et beau.

 

Puis Lulu appelle ses amis, Félix, Filomène, Fanfine et Pouchard, et c’est tout de suite la fête pour le public…

 

Ce spectacle est un moment de bonheur pur comme il y en a peu. On regarde et on écoute ça, ébahis par le bien que ça nous fait, stupéfaits par tant de talents.

 

La compagnie Le Voyageur debout a retrouvé l’essence même du clown, le miracle qui fait que dans le même instant vous riez et vous pleurez. Si j’étais psychiatre, je prescrirais ce spectacle à tous mes patients. D’office et obligatoirement. Quand le théâtre est de cette simplicité et de cette qualité-là, il est indispensable à la vie.

 

« Il faut reboiser l’âme humaine, il faut s’aimer à tort et à travers. » Nez à nez répond parfaitement à cette supplique de Julos Beaucarne.

 

La mise en scène de Jean-Luc Bosc et l’écriture dramatique de Jean Peysson sont d’une efficacité redoutablement douce. Elles ont l’air de se créer sous nos yeux, au fur et à mesure. Cette évidence représente le comble de l’élégance. Denis Servant, amoureux des artistes jusqu’au moindre watt, brode des écrins de lumière pour des bijoux de comédiens. Les musiques originales de Claudine Lebègue et le son de Karim Abdelaziz s’accordent pile-poil avec cette « suite poétique improvisée ».

 

Irène Baccuet est une Fanfine coquette et inspirée, Jean-Luc Bosc un Félix vieux garçon ronchon et fascinant, Marie-Émilie Nayrand une Filomène speedée ahurissante, Jean Peysson un Lulu lunaire et fou, totalement touchant, et Sandrine Gélin un Pouchard d’anthologie. 

 

Vincent Cambier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Nez à nez, suite poétique improvisée, imaginée, conçue et vécue en direct par Le Voyageur debout

Mise en scène : Jean-Luc Bosc

Écriture dramatique : Jean Peysson

Avec : Irène Baccuet, Jean-Luc Bosc, Sandrine Gélin, Marie-Émilie Nayrand et Jean Peysson

Lumières : Denis Servant

Son : Karim Abdelaziz

Musiques originales : Claudine Lebègue ; arrangements de Clélia Bressat

Théâtre du Big-Bang • 18, rue Guillaume-Puy • Avignon

04 90 27 12 71

À 14 heures, tous les jours ; durée : 1 h 30

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher