Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 1999 2 20 /07 /juillet /1999 14:14

Mady Mantelin-Chouraqui,

une comédienne au bout du cœur

 

J’ai déjà fait un comte-rendu – élogieux – de la pièce Couple ouvert à deux battants, de Dario Fo et Franca Rame, mise en scène par Alexandre Tchobanov. C’était au Festival d’Avignon 1998, au Théâtre du Balcon. Je l’ai revue cette année au même festival, cette fois-ci au Théâtre de La Luna.

 

Je veux maintenant revenir sur celle que j’avais qualifiée d’« ogresse de scène » en 1998.

 

Raconter la comédienne Mady Mantelin-Chouraqui, c’est comme raconter un félin et un volcan. Au repos, c’est comme une puissance souterraine qui gronde. En action, c’est une éruption de lave.

 

Alors, évidemment, ses partenaires de scène ont intérêt à lui tenir la dragée haute. Sinon son talent en fusion les emporte, les brûle, les vitrifie. Ne demeurent d’eux que des restes calcinés.

 

Mais alors : cette tornade n’est-elle ni maîtrisable ni maîtrisée ?

 

Au contraire, elle s’abandonne aux directives de ses metteurs en scène, souple et ouverte.

 

Au contraire, elle possède son métier de comédienne sur le bout des lèvres, sur le bout des gestes, sur le bout des regards.

 

Sur le bout du cœur. 

 

Vincent Cambier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


Couple ouvert à deux battants, de Dario Fo

Mise en scène : Alexandre Tchobanov

La Luna • 2, rue Séverine • Avignon

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher