Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 14:44

La voix envoûtante de Yorfela


Par Ingrid Gasparini

Les Trois Coups.com


Pierres de taille, rideaux rouges et voûtes d’un autre âge. La salle Bohème des Déchargeurs est un petit coin d’intimité qui correspond en tout point à l’univers nostalgique des chansons de Yorfela. Des compositions qui balancent, hésitant joliment entre rythmes brésiliens et flamencos, et une voix grave et chuintante qui n’est pas sans rappeler celle d’un certain Serge Gainsbourg à ses débuts. Du velours.

Le concert débute sur un rappel, un joli contre-pied qui permet à Yorfela de chauffer la salle et de présenter ses musiciens. Une contrebasse, un bandonéon et deux guitares. Autant vous dire que Yorfela n’est pas de ces chanteurs à texte qui pensent que la guitare est juste un accessoire. La richesse de ses compositions et l’excellence de son jeu nous plongent au cœur d’une musique métissée et solaire.

Sa voix hypnotique et traînante fait le reste. Modulant avec une sensualité nonchalante et collant parfaitement avec l’humour poli et le charme discret du chanteur. Ses textes, parfois naïfs, ressuscitent les poulbots de la « rue Popincourt » ou les « châteaux de sable » de notre enfance. Et dans un registre plus canaille, il boit à la santé de ses anciennes conquêtes, associant à chacune d’entre elles une boisson alcoolisée (« Hep garçon ! »).

Yorfela nous offre aussi un petit détour par la Bretagne avec une chanson de marins qui fait tanguer. En guise d’introduction poétique, le contrebassiste Mauricio Angarita imite le chant des baleines avec son archet. Magique. Véronique Rioux, au bandonéon, alterne entre hoquets rythmiques et souffles mélodiques et donne une belle patine tango à l’ensemble. Pablo Peñamaria à la guitare et aux percussions dynamise l’orchestration avec une énergie fascinante.

Un beau voyage musical, donc, avec escales à Buenos Aires, Rio et même Quimper ! Des textes lisses qui glissent et un timbre envoûtant. C’est donc ça, Yorfela : du charisme, du partage et une voix. 

Ingrid Gasparini


Yorfela en concert aux Déchargeurs

www.yorfela.com

Composition, chant et guitare : Yorfela

Bandonéon : Véronique Rioux

Guitare, clarinette, percussions : Pablo Peñamaria

Contrebasse : Mauricio Angarita

Photo: Karine Lhémon

Les Déchargeurs • 3, rue des Déchargeurs • 75001 Paris

www.lesdechargeurs.fr

Réservations : 0892 70 12 28

Tous les mardis à 21 h 45, du 25 août 2009 au 15 décembre 2009

Durée : 1 h 15

16 € | 13 € | 10 €

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher