Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2000 6 29 /07 /juillet /2000 13:06

Un pestacle qui tacle

 

Va t’en écrire une critique sur les Gaspards ! C’est du genre mission impossible, çà ! C’est comme si on te demandait, quand t’es amoureux et sur un petit nuage, d’« analyser les raisons de ton bonheur » !

 

theatre2-reduit.jpg

 

Ben oui !, moi, je suis tombé en amour du spectacle À l’heure où l’on s’embrasse. Il faut dire qu’ils font tout pour ça, ces petits cons. Va t’en leur résister à ces salauds-là ! Trop doués. À moins d’une constipation aiguë. Et encore... Trop doués, je vous dis.

 

Des chansons rigolotes, tendres, émouvantes. Un rythme d’enfer, des interprètes en pleine forme, brillants, champagnisés par la mise en scène au style pétillant de Philippe Labonne. Ma gourmandise suprême : Nadine Béchade, en camée à l’eau de Javel. Grandiose !

 

J’aime tout dans ce pestacle-bisou, qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? On voudrait même que ça dure, on n’a pas envie de partir, on est triste de les quitter… 

 

Vincent Cambier

Les Trois Coups

www.lestroiscoups.com


À l’heure où l’on s’embrasse, des Gaspards

Mise en scène : Philippe Labonne

Scénographie : Jérôme Rousseau et Philippe Labonne

Lumières : Jérôme Rousseau

Arrangements musicaux : Gilles Favreau

Avec : Nadine Béchade, Stéphanie Claud, Christophe Dupuis, Gilles Favreau, Claude Gélébart, Cécile Quaraquillo, Florence Kolski, Jules Lagrafeuil et Philippe Reilhac

Partager cet article

Repost 0
Publié par Les Trois Coups - dans France-Étranger 1998-2014
commenter cet article

commentaires

Rechercher